Multibille.fr Site d'information sur les flippers

Williams

(Différences entre les versions)
Ligne 44 : Ligne 44 :
 
== Expérimentations ==
 
== Expérimentations ==
  
Au cours des années 50, la compagnie a réalisé quelques machines atypiques <ref name="pinrepair">http://www.pinrepair.com/wmswood/</ref>, parmi lesquelles :
+
Au cours des années 50, la compagnie a réalisé quelques machines atypiques <ref name="pinrepair">http://www.pinrepair.com/wmswood/</ref> :
 
* ''Music Mite'' un petit juke box sorti en 1950,  
 
* ''Music Mite'' un petit juke box sorti en 1950,  
 
* ''Jet Fighter'' et ''Super Jet Fighter'', des jeux de simulation d'avion (11/1954)
 
* ''Jet Fighter'' et ''Super Jet Fighter'', des jeux de simulation d'avion (11/1954)

Version du 23 juin 2017 à 14:16

Sommaire

Logo Williams.png

Williams est une société américaine spécialisée dans la fabrication de flippers, de jeux vidéo d'arcade et de machines à sous.

La société a été fondée en 1943 par Harry Williams au 161 West Huron Street à Chicago. Elle existe maintenant sous le nom de WMS industries (WMS étant un diminutif de Williams).

Au cours de sa longue histoire, Williams a produit de nombreux flippers innovants, ce qui a fait d'elle une référence dans ce marché.

Cependant, depuis 1999, l'entreprise a arrêté de produire des flippers et se consacre uniquement au marché des machines à sous.

1 Le fondateur

C'est Harry Williams, un américain né en 1906, qui est l'origine de la Williams Manufacturing Company.

Harry Williams possédait un diplôme d'ingénieur obtenu à l'université de Stanford en 1929. Il a débuté sa carrière dans la société Pacific Amusement basée à Los Angeles. Au sein de cette société il a participé à la conception de la machine Contact, sortie en 1933, qui fut le premier flipper relié à l'électricité. Cette machine à été un grand succès et elle a permis à Harry Williams de devenir un concepteur de premier plan de l'industrie du flipper.

Harry Williams est aussi l'inventeur du tilt, un mécanisme dont le rôle est d'empêcher les joueurs de tricher en bougeant le flipper pour dévier la trajectoire des billes.

En 1936, Harry Williams déménage à Chicago (le centre de l'industrie du flipper). Durant les années suivantes, il conçoit des machines pour Bally, Rock Ola et plusieurs autres sociétés.

En 1941, il crée une première compagnie - la United Manufacturing Company - avec l'aide d'un ancien de Bally : Lyn Durant.

En 1943, Harry Williams quitte la United Manufacturing Company et fonde la Williams Manufacturing Company. Au fil du temps, cette compagnie va s'imposer comme l'une des plus importantes de l'histoire du flipper ...

2 Les débuts

De gauche à droite : Sam Stern et Harry Williams
Periscope, un jeu de simulation de sous-marin produit par Williams en 1943
Peppy the clown, un jeu de marionnette Williams (1956)
Hot Tip, le premier flipper électronique Williams (1977)
Defender, un jeu vidéo à succès signé Williams (1980)
Une backglass du graphiste Christian Marche. Les Personnages sont dessinés dans un style «anguleux» («Pointy People»).
Addams Family (1992), le plus gros succès de Williams avec 20 270 exemplaires vendus

Les premières machines produites par Williams datent de 1943. Il ne s'agissait pas des flippers [1] :

  • Il y a eu tout d'abord un jeu de prédiction d'avenir : Select-a-scope [2]
  • puis, un jeu de simulation de sous-marin nommé Periscope

La compagnie a ensuite produit 3 conversions de flipper : Zingo (1944), Flat-Top (1945) et Laura (1945).

Les débuts de la compagnie coïncident avec la seconde guerre mondiale. En cette période, il y avait des restrictions économiques aux Etats-Unis. Une loi imposait que les matières premières soient réservées à la fabrication de produits de première nécessité [2]. Il était donc impossible pour Williams de construire des machines neuves.

La compagnie a dû attendre la fin de la guerre pour sortir son premier flipper entièrement neuf  : Suspense (1946).

3 Expérimentations

Au cours des années 50, la compagnie a réalisé quelques machines atypiques [3] :

  • Music Mite un petit juke box sorti en 1950,
  • Jet Fighter et Super Jet Fighter, des jeux de simulation d'avion (11/1954)
  • Sidewalk (1955) et Crane (1956), d'étranges jeux de manipulation de grues et de bulldozer
  • Peppy the Clown, un jeu de marionnette dansante (1956)
  • Ten strikes et Ten pins : des jeux de simulation de bowling (1957)
  • Plusieurs flippers hors normes, avec des courses de chevaux dans le fronton : Hayburners (06/1951), Jalopy (08/1951), Spark Plug (09/1951), Sea Jockeys (11/1951), Handicap (06/1952)
  • Des jeux de baseball (SlugFest 1952)
  • Des jeux de tirs, etc.

Williams a fait ces expérimentations essentiellement pour deux raisons :

  1. Un besoin de se démarquer de la lourde concurrence imposée par le leader Gottlieb
  2. Un réel goût de Harry Williams pour l'innovation

Concernant ce dernier point, il faut se rappeler que Harry Williams avait une formation d'ingénieur et qu'il se considérait d'avantage comme un concepteur de jeu, que comme un homme d'affaire [3]. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il s'est associé à Sam Stern en 1947, et lui a délégué le côté business de la compagnie. Sam Stern était un homme d'affaire chevronné, ancien exploitant et distributeur de flipper à Philadelphie. Harry Williams le laissait s'occuper des affaires commerciales l'entreprise, et pouvait se consacrer à ce qu'il aimait faire : concevoir des jeux.

Pour aider Harry Williams dans son travail, Sam Stern embaucha un concepteur de flipper nommé Harry Mabs en 1951. Ce dernier était connu pour avoir inventé les batteurs sur le flipper Gottlieb Humpty Dumpty en 1947.

L'association de talents entre Harry Williams et Harry Mabs est à l'origine des jeux uniques et des innovations majeures produites par la compagnie durant les années 1950. Parmi ces innovations, notons : l'invention des afficheurs de score à rouleaux sur le flipper Army Navy (10/1953) et la sortie du premier flipper équipé de rampes Nine Sisters (12/1953). En mars 1955, la compagnie produit aussi son premier flipper à 4 joueurs : Race the Clock.

Durant les années 50, La compagnie a également produit un bingo (Long beach, c'est l'unique Bingo Williams) ainsi que plusieurs machines mélangeant flipper et bingo : Starlite, Disk jockey, Four corners, ou Hong Kong.

En 1958, la compagnie change une première fois de nom : La Williams Manufacturing Company devient la Williams Electronic Manufacturing Company.

4 Âge d'or

En 1959, la compagnie est rachetée par Consolidated Drug. Les dirigeants de cette société proposent deux options à Harry Williams et Sam Stern :

  • Soit revendre toutes leurs actions et quitter la compagnie,
  • Soit rester dans la société, mais garder une part minoritaire du capital.

Harry Williams a opté pour la première solution, il a revendu toutes ses parts et s'est retiré. Sam Stern a préféré garder des actions et rester dans la compagnie [2]. Plus tard, Sam Stern parviendra à regagner une part majoritaire du capital, puis il revendra toutes ses parts à Seeburg en 1964.

Les années 60 ont marqué l'âge d'or du flipper. En 1962, 3 Coin fut le premier flipper Williams à se vendre à plus 1000 exemplaires (1100 précisément). Ce record fut battu l'année suivante par le flipper Skill Pool vendu à 2250 exemplaires. Quelques autres succès de cette période furent : Shangri-La (1967), Apollo (1967), Smart Set (1969) et Gold Rush (1971).

Durant les années 1960, Gary Stern, le fils de Sam Stern, effectue ses premiers jobs d'été dans les entrepôts Williams. Il découvre l'industrie du flipper, une industrie dans laquelle il fera toute sa carrière.

En 1962, la compagnie invente les cibles tombantes (drop targets) sur le flipper Vagabond.

En juin 1964, La Seeburg Corporation (un fabricant de jukebox) rachète la compagnie qui devient une filiale de Seeburg. En rachetant Williams, Seeburg, a acquis 100% du capital de l'entreprise qui était détenu par deux actionnaires : Sam Stern et Bernard Weinberg.

En Septembre 1964, Seeburg rachète la United Manufacturing de Lyn Durant. Sam Stern devient le nouveau dirigeant de United Manufacturing, tout en conservant ses fonctions [2] chez Williams.

En 1967, la société change une nouvelle fois de nom. Elle devient Williams Electronics, Inc.

L'année suivante, en 1968, la compagnie introduit les batteurs de longueur 3 pouces sur le flipper Hayburners II.

Durant les années 1960 et 1970, le graphiste d'origine française[4] Christian Marche réalise plusieurs flippers Williams. Son travail est reconnaissable par le style "anguleux" des personnages qu'il dessinait (Voir Shangri-La 1967 et Jackpot 1971 ci-contre). Ce style est appelé « Pointy People » par les anglo-saxons.

5 L'ère électronique

La décennie 1970, a été marquée par l'arrivée de l'électronique dans l'industrie du divertissement. Cela s'est traduit par l'émergence des jeux vidéos et l'apparition des premiers flippers équipés de systèmes électroniques.

Williams a été un des pionniers de cette industrie. Dès 1973, la compagnie sort un premier jeu vidéo d'arcade nommé Paddle-Ball. Il s'agissait d'un clone du jeu vidéo Pong. Ce jeu Paddle-Ball n'a pas été un franc succès, en revanche Williams a connu un beau succès quelques années plus tard, en 1980, avec son jeu de tir sur le thème de l'espace : Defender.

En 1977, Williams produit son premier flipper électronique Hot Tip.

A partir de la fin des années 1970 et durant toute la décennie 1980, Williams va produire de nombreux flippers électroniques innovants : Black Knight (1980), Space Shuttle (1984), Pin*Bot (1986), F-14 Tomcat (1987), Cyclone (1988) etc.

En 1987, la société entre en bourse et prend le nom de WMS Industries pour être en phase avec le nom de son action boursière : WMS. Cependant la division flipper conserve son nom : Williams Electronics Games, Inc. L'année suivante, en 1988, la compagnie fait une acquisition majeure en rachetant Bally-Midway qui est elle-même issue de la fusion entre Bally et la société de jeu vidéo Midway.

A partir de cette période, la compagnie prend l'habitude de commercialiser ses flippers sous les marques Bally et Williams, et ses jeux d'arcade sous la marque Midway.

En 1992, la société produit le flipper Addams family tiré du film du même nom. Ce flipper s'est vendu à 20 270 exemplaires, ce qui est un record jamais égalé.

L'année suivante, en 1993, Williams connait un autre grand succès avec le flipper Twilight Zone vendu à 15 235 exemplaires. Cependant à partir de 1993, l'industrie du flipper commence à décliner. Et bien qu'étant leader du marché, Williams n'arrivera jamais par la suite à égaler les ventes de l'Addams family et du Twilight Zone.

En 1998, Williams se sépare de sa filiale Midway, et se retire ainsi du marché des jeux vidéos.

L'année suivante, en 1999, la compagnie tente de revitaliser ses ventes de flipper, en mettant au point une nouvelle génération intégrant un écran vidéo : La génération Pinball 2000. Malheureusement l'innovation n'a pas payé, les ventes de Pinball 2000 n'ont pas décollé, et Williams a finalement décider d'arrêter de produire des flippers.

L'année 1999 marque donc la fermeture de la division flipper de la compagnie (Williams Electronics Games, Inc). Cependant la maison mère (WMS Industries) perdure et se lance de plain-pied dans l'industrie des machines à sous.

6 Reconversion

Après la revente de sa filiale jeux vidéos (Midway) en 1998, et la fermeture de sa division flipper en 1999, WMS s'est entièrement consacrée au marché des machines à sous.

A partir de cette période, la compagnie développe de nouvelles machines basées sur de célèbres licences comme Monopoly, Men in Black, Star Trek ou The Lord of the Ring. Ces machines ne sont pas commercialisées, elles sont louées à des casinos, cependant les revenus générés par la location dépassent largement le prix des machines, ce qui permet à WMS de dégager d'importants profits. Ainsi de 2006 à 2010, le chiffre d'affaire de la compagnie est passé de 451 millions de dollars à 765.1 million de dollars, et son bénéfice de 33.3 à 112.9 million de dollars. Pour Williams, cette reconversion dans l'industrie du casino est donc une réussite.

7 Actionnariat

Depuis sa création en 1943, la compagnie a changé plusieurs fois d'actionnaires :

  • 1943 : Création de la compagnie; Le fondateur Harry Williams détient 100% du capital.
  • 1947 : Sam Stern achète 50% de la société.
  • 1959 : Consolidated Drug rachète la compagnie. Harry Williams revend toutes ses parts et quitte la Williams Manufacturing company. Sam Stern conserve une part minoritaire du capital et reste aux commandes de la société.
  • 196? : A début des années 60, Sam Stern reprend le contrôle de la société (Il redevient actionnaire principal). Un second actionnaire, nommée Bernard Weinberg, entre aussi dans le capital [3].
  • 1964 : Sam Stern et Bernard Weinberg revendent la compagnie au fabricant de jukebox Seeburg.
  • 1980 : Seeburg revend la société à la famille Nicastro.

Période Nom Logo Commentaire
1943-1958 Williams Manufacturing Company Williams Manufacturing Company.jpg Nom initial
1958-1967 Williams Electronic Manufacturing Corp. Williams electronic manufacturing corp.jpg Filiale de Seeburg à partir de 1964
1967-1985 Williams Electronics, Inc. Logo Williams Electronics Inc.jpg Filiale de Seeburg
1985-1999 Williams Electronics Games, Inc. Williams Electronics Games.jpg Filiale de WMS Industries, Inc. à partir de 1987
Depuis 1999 WMS Industries, Inc. Logo WMS Industries.jpg Ne produit plus de flippers

9 Visite de l'usine Williams

Voici une visite de l'usine Williams filmée au début des années 90. On y voit le flipper Addams Family en cours de fabrication ainsi qu'une interview du concepteur de flipper Steve Kordek.

10 Production

Ci-dessous, la liste des flippers commercialisés sous la marque Williams.

Williams Manufacturing Company (1943-1958)

  • Zingo, novembre 1944
  • Circus Romance, 1945
  • Flat-Top, janvier 1945
  • Laura, novembre 1945
  • Suspense, février 1946
  • Dynamite, août 1946
  • Smarty, décembre 1946
  • Show Girl, décembre 1946
  • Amber, janvier 1947
  • Cyclone, avril 1947
  • Tornado, avril 1947
  • All Stars, mai 1947
  • Torchy, juin 1947
  • Flamingo, juillet 1947
  • Ginger, octobre 1947
  • Bonanza, novembre 1947
  • Box Score, novembre 1947
  • Sunny, décembre 1947
  • Stormy, janvier 1948
  • Virginia, mars 1948
  • Yanks, avril 1948
  • Dew-Wa-Ditty, juin 1948
  • Gizmo, août 1948
  • Rainbow, septembre 1948
  • Speed Way, septembre 1948
  • Saratoga, octobre 1948
  • El Paso, novembre 1948
  • Tucson, janvier 1949
  • Phoenix, janvier 1949
  • Star Series, janvier 1949
  • Dallas, février 1949
  • St. Louis, février 1949
  • Maryland, avril 1949
  • Boston, mai 1949
  • Freshie , septembre 1949
  • All-American Quarterback, octobre 1949
  • De-Icer, novembre 1949
  • Dreamy, février 1950
  • Lucky Inning, mai 1950
  • Sweetheart, mai 1950
  • Georgia, juillet 1950
  • Pinky, septembre 1950
  • Rag Mop, octobre 1950
  • Nifty, novembre 1950
  • Shoo Shoo, février 1951
  • Control Tower, mars 1951
  • Super World Series, avril 1951
  • Harvey, mai 1951
  • Hayburners, juin 1951
  • Snooks, juin 1951
  • Nags, juillet 1951
  • Jalopy, août 1951
  • Spark Plugs, septembre 1951
  • Arcade, novembre 1951
  • Sea Jockeys, novembre 1951
  • Shoot the Moon, novembre 1951
  • Horseshoes, décembre 1951
  • Horsefeathers, janvier 1952
  • Sportsman, février 1952
  • Slugfest, mars 1952
  • Majorettes, avril 1952
  • Domino, mai 1952
  • Olympics, mai 1952
  • Caravan, juin 1952
  • Handicap, juin 1952
  • Long Beach, juillet 1952
  • Paratrooper, août 1952
  • Hong Kong, septembre 1952
  • "8 Ball", septembre 1952
  • Four Corners, octobre 1952
  • Disk Jockey, novembre 1952
  • Twenty Grand, décembre 1952
  • Silver Skates, février 1953
  • Starlite, mars 1953
  • Deluxe Baseball 1953, avril 1953
  • Times Square, avril 1953
  • Fairway, juin 1953
  • Deluxe Special Baseball, juin 1953
  • Star Baseball, juin 1953
  • Palisades, juillet 1953
  • Pennant Baseball, juillet 1953
  • Grand Champion, août 1953
  • C.O.D., septembre 1953
  • Army Navy, octobre 1953
  • Gun Club, octobre 1953
  • Struggle Buggies, novembre 1953
  • Dealer, décembre 1953
  • Lazy-Q, décembre 1953
  • Nine Sisters, décembre 1953
  • Official DeLuxe Baseball, 1954
  • Big League Baseball, 1954
  • Deluxe World Series, 1954
  • Thunderbird, janvier 1954
  • Special Deluxe Baseball, février 1954
  • All Star Baseball, février 1954
  • Skyway, février 1954
  • Super Pennant Baseball, février 1954
  • Super Star Baseball , février 1954
  • Screamo, mars 1954
  • Big Ben, mai 1954
  • Daffy Derby, juin 1954
  • Star Pool, juillet 1954
  • Cue-Tee, juillet 1954
  • Colors, novembre 1954
  • Lulu, décembre 1954
  • Spitfire, décembre 1954
  • Safari, décembre 1954
  • Major League Baseball, 1955
  • Wonderland, avril 1955
  • Poker Alley, avril 1955
  • Race the Clock, mars 1955
  • Peter Pan, mars 1955
  • Three Deuces, mai 1955
  • King of Swat, mai 1955
  • Smoke Signal, mai 1955
  • Band Wagon, mai 1955
  • Snafu, août 1955
  • Can Can, août 1955
  • Circus Wagon, août 1955
  • Jolly Joker, août 1955
  • Regatta, août 1955
  • Red White Blue, 1956
  • Tim-Buc-Tu, janvier 1956
  • 4 Bagger Deluxe, avril 1956
  • Piccadilly, avril 1956
  • Hot Diggity, mai 1956
  • Score Pool, mai 1956
  • Surf Rider, mai 1956
  • Super Score, juin 1956
  • Olympic Pool, juin 1956
  • Fun House, août 1956
  • Starfire, septembre 1956
  • Peppy, septembre 1956
  • Perky, septembre 1956
  • Shamrock, octobre 1956
  • Cue Ball, décembre 1956
  • Gay Paree, janvier 1957
  • Deluxe Baseball 1957, janvier 1957
  • Deluxe Baseball 1957 New York, janvier 1957
  • Arrow Head, février 1957
  • Hi-Hand, juin 1957
  • Naples, août 1957
  • Kings, septembre 1957
  • Reno, septembre 1957
  • Steeple-Chase, octobre 1957
  • Contest, octobre 1957
  • Jig Saw, novembre 1957
  • Ten Strike, janvier 1958
  • Top Hat, février 1958
  • Soccer Kick-Off, mars 1958
  • Kick-Off, mars 1958
  • Short-Stop, avril 1958
  • Deluxe Short-Stop, avril 1958
  • Satellite, juin 1958
  • 4 Star, juillet 1958
  • Turf Champ, juillet 1958
  • Casino, août 1958
  • Gusher, septembre 1958
  • Diamond Score Pool, ????
  • Royal Crown, ????

Williams Electronic Manufacturing Company (1958-1967)

  • 3-D, novembre 1958
  • Club House, novembre 1958
  • Tic-Tac-Toe, janvier 1959
  • Golden Bells, février 1959
  • Spot-Pool, février 1959
  • Pinch-Hitter, avril 1959
  • Deluxe Pinch-Hitter, avril 1959
  • Crossword, avril 1959
  • Sea Wolf, juillet 1959
  • Rocket, novembre 1959
  • Fiesta, décembre 1959
  • Golden Gloves, janvier 1960
  • Deluxe Official Baseball, février 1960
  • 21, février 1960
  • Official Baseball, février 1960
  • Nags, avril 1960
  • Serenade, mai 1960
  • Official Baseball, juin 1960
  • Darts, juin 1960
  • Music Man, août 1960
  • Jungle, septembre 1960
  • Viking, octobre 1960
  • Black Jack, novembre 1960
  • Magic Clock, décembre 1960
  • Bo Bo, janvier 1961
  • Caravelle, février 1961
  • Highways, mars 1961
  • Deluxe Batting Champ, avril 1961
  • Hollywood, mai 1961
  • Batting Champ, mai 1961
  • Ten Spot, juin 1961
  • Double Barrel, août 1961
  • Add-A-Ball, septembre 1961
  • Skill-Ball, septembre 1961
  • Reserve, octobre 1961
  • Kismet, novembre 1961
  • Metro, décembre 1961
  • Space Ship, décembre 1961
  • Jolly Jokers, janvier 1962
  • Extra Inning, janvier 1962
  • 1962 World, janvier 1962
  • 3 Coins, février 1962
  • Coquette, mai 1962
  • Trade Winds, juin 1962
  • Friendship "7", juillet 1962
  • Valiant, août 1962
  • King Pin, septembre 1962
  • Vagabond, octobre 1962
  • Mardi Gras, octobre 1962
  • 4 Roses, décembre 1962
  • A. L. Twins, 1963
  • Tom Tom, janvier 1963
  • Big Deal, février 1963
  • 1963 Major League, mars 1963
  • Big Inning, mars 1963
  • Jumpin' Jack's, avril 1963
  • Swing Time, mai 1963
  • Skill Pool, juin 1963
  • El Toro, août 1963
  • Big Daddy, septembre 1963
  • Merry Widow, octobre 1963
  • Beat the Clock, décembre 1963
  • 10th Inning, février 1964
  • Oh Boy, février 1964
  • Grand Slam, février 1964
  • Soccer, mars 1964
  • Palooka, avril 1964
  • San Francisco, mai 1964
  • Heat Wave juillet 1964
  • Stop 'N' Go, août 1964
  • Mini Golf, septembre 1964
  • River Boat, septembre 1964
  • Whoopee, octobre 1964
  • Wing Ding, décembre 1964
  • Zig Zag, décembre 1964
  • Pretty Baby, janvier 1965
  • Hollywood Driving Range, janvier 1965
  • Alpine Club, février 1965
  • Ski Club, mars 1965
  • Double Play, avril 1965
  • Driving Range, avril 1965
  • Eager Beaver, avril 1965
  • Moulin Rouge, mai 1965
  • Pot 'O' Gold, juin 1965
  • Lucky Strike, août 1965
  • Big Chief, septembre 1965
  • Bowl A Strike, novembre 1965
  • Teacher's Pet, décembre 1965
  • 8 Ball, janvier 1966
  • Pitch and Bat, février 1966
  • Big League, mars 1966
  • Full House, mars 1966
  • Top Hand, avril 1966
  • A-Go-Go, mai 1966
  • Big Strike, août 1966
  • Hot Line, septembre 1966
  • Casanova, novembre 1966
  • Magic City, janvier 1967
  • Magic Town, février 1967

Williams Electronics, Inc. (1967-1985)

  • Shangri-La, mars 1967
  • Scoreboard, avril 1967
  • Base Hit, avril 1967
  • Blast Off, mai 1967
  • Apollo, juin 1967
  • Lunar Shot, août 1967
  • Beat Time, septembre 1967
  • Derby Day, octobre 1967
  • Touchdown, novembre 1967
  • Kickoff, décembre 1967
  • Jolly Roger, décembre 1967
  • Ball Park, février 1968
  • Ding Dong, février 1968
  • Smarty, février 1968
  • Lady Luck, mars 1968
  • Daffie, mai 1968
  • Student Prince, juin 1968
  • Hayburners II, août 1968
  • Doozie, août 1968
  • Pit Stop, octobre 1968
  • Cue-T, novembre 1968
  • Cabaret, décembre 1968
  • Miss-O, février 1969
  • Fast Ball, mars 1969
  • Post Time, avril 1969
  • Suspense, mai 1969
  • Smart Set, juin 1969
  • Paddock, septembre 1969
  • Gridiron, octobre 1969
  • Roto, octobre 1969
  • Expo, octobre 1969
  • Set Up, décembre 1969
  • Seven Up, décembre 1969
  • Gay 90's, janvier 1970
  • 4 Aces, mars 1970
  • Hit and Run Base-Ball, mars 1970
  • Jive Time, avril 1970
  • Rock 'N Roll, avril 1970
  • Aces & Kings, juin 1970
  • Strike Zone, septembre 1970
  • Straight Flush, octobre 1970
  • 3 Jokers, novembre 1970
  • Dipsy Doodle, décembre 1970
  • Solids N Stripes, février 1971
  • Action Baseball, mars 1971
  • Doodle Bug, mars 1971
  • Love Bug, mars 1971
  • Gold Rush, avril 1971
  • Jackpot, avril 1971
  • Yukon, août 1971
  • Zodiac, août 1971
  • Planets, août 1971
  • Klondike, août 1971
  • Yukon Special, octobre 1971
  • Stardust, octobre 1971
  • Jungle Drums, novembre 1971
  • Olympic Hockey, janvier 1972
  • Line Drive, février 1972
  • Granada, mars 1972
  • Spanish Eyes, mars 1972
  • Winner, mai 1972
  • Honey, mai 1972
  • Super Star, août 1972
  • Big Star, septembre 1972
  • Fan-Tas-Tic, septembre 1972
  • Swinger, décembre 1972
  • Travel Time, janvier 1973
  • Summer Time, février 1973
  • Fun-Fest, février 1973
  • Upper Deck, février 1973
  • Match Race, mars 1973
  • Tropic Fun, mai 1973
  • Gulfstream, mai 1973
  • Skee Skill, juin 1973
  • Jubilee, juin 1973
  • Darling, septembre 1973
  • OXO, octobre 1973
  • Tramway, janvier 1974
  • Star Action, janvier 1974
  • Triple Action, février 1974
  • Dealer's Choice, mars 1974
  • Skylab, mai 1974
  • Strato-Flite, juillet 1974
  • Spacelab, juillet 1974
  • Super-Flite, octobre 1974
  • High Ace, novembre 1974
  • Lucky Ace, novembre 1974
  • Star Pool, décembre 1974
  • Satin Doll, mars 1975
  • Big Ben, avril 1975
  • Pat Hand, mai 1975
  • Valencia, juillet 1975
  • Triple Strike, août 1975
  • Little Chief, septembre 1975
  • Black Gold, septembre 1975
  • Toledo, décembre 1975
  • Grand Prix, 1976
  • Space Mission, janvier 1976
  • Space Odyssey, juin 1976
  • Aztec (em), juillet 1976
  • Aztec (ss prototype), novembre 1976
  • Blue Chip, décembre 1976
  • Grand Prix, décembre 1976
  • Liberty Bell, avril 1977
  • Big Deal, mai 1977
  • Hot Tip (em), juin 1977
  • Lucky Seven, juillet 1977
  • Rancho, août 1977
  • Argosy, septembre 1977
  • Wild Card, octobre 1977
  • Hot Tip (ss), novembre 1977
  • Road Champion, décembre 1977
  • Jai Alai, janvier 1978
  • Lucky Seven, mars 1978
  • World Cup, mai 1978
  • Contact, mai 1978
  • Disco Fever, août 1978
  • Pokerino, octobre 1978
  • Phoenix, novembre 1978
  • Williams Lanes, 1979
  • Space Circus, 1979
  • Flash, janvier 1979
  • Stellar Wars, mars 1979
  • Rock 'N Roll, juin 1979
  • Tri Zone, juillet 1979
  • Time Warp, septembre 1979
  • Gorgar, décembre 1979
  • Laser Ball, décembre 1979
  • Enforcer, 1980
  • Firepower, février 1980
  • Blackout, juin 1980
  • Scorpion, juillet 1980
  • Algar, septembre 1980
  • Cyclops, septembre 1980
  • Alien Poker, octobre 1980
  • Black Knight, novembre 1980
  • Jungle Lord, février 1981
  • Pharaoh, mai 1981
  • Black Knight Limited Edition, juin 1981
  • Cyclone, juillet 1981
  • Solar Fire, juillet 1981
  • Barracora, septembre 1981
  • Hyperball, décembre 1981
  • Thunderball, mai 1982
  • Cosmic Gunfight, juin 1982
  • Varkon, septembre 1982
  • Warlok, octobre 1982
  • Spellbinder, octobre 1982
  • Reflex, novembre 1982
  • Defender, décembre 1982
  • Rat Race, janvier 1983
  • Time Fantasy, mars 1983
  • Joust, avril 1983
  • Firepower II, août 1983
  • Guardian, novembre 1983
  • Star Fighter, décembre 1983
  • Laser Cue, février 1984
  • Pennant Fever, mai 1984
  • Light Speed, juin 1984
  • Star Light, juin 1984
  • Gridiron, octobre 1984
  • Space Shuttle, décembre 1984
  • High Steel, février 1985
  • Avalanche, mars 1985
  • Sorcerer, mars 1985
  • Rat Race II, juin 1985
  • Still Crazy, juillet 1985

Williams Electronics Games, Inc. (1985-1999)

  • Comet, juin 1985
  • High Speed, janvier 1986
  • Grand Lizard, avril 1986
  • Road Kings, juillet 1986
  • PIN·BOT, octobre 1986
  • M Game, novembre 1986
  • Spitfire, novembre 1986
  • Millionaire, janvier 1987
  • F-14 Tomcat, mars 1987
  • Fire!, août 1987
  • Fire! Champagne Edition, septembre 1987
  • Big Guns, octobre 1987
  • Space Station, décembre 1987
  • Gold Mine, 1988
  • Cyclone, février 1988
  • Banzai Run, mai 1988
  • Swords of Fury, juin 1988
  • Taxi, août 1988
  • Consumer Pin, septembre 1988
  • Jokerz!, décembre 1988
  • Earthshaker, février 1989
  • Black Knight 2000, avril 1989
  • Pool, mai 1989
  • Police Force, août 1989
  • Bad Cats, novembre 1989
  • Playboy, novembre 1989
  • Whirlwind, janvier 1990
  • Sudden Withdrawal, juin 1990
  • Rollergames, juin 1990
  • Diner, septembre 1990
  • Funhouse, novembre 1990
  • Riverboat Gambler, novembre 1990
  • The Machine: Bride of Pin·bot, février 1991
  • SlugFest, mars 1991
  • Terminator 2: Judgment Day, juillet 1991
  • Hurricane, août 1991
  • The Getaway: High Speed II, février 1992
  • Fish Tales, octobre 1992
  • White Water, janvier 1993
  • Bram Stoker's Dracula, avril 1993
  • Indiana Jones: The Pinball Adventure, août 1993
  • Star Trek: The Next Generation, novembre 1993
  • Demolition Man, février 1994
  • The Flintstones, juillet 1994
  • Red & Ted's Road Show, octobre 1994
  • Dirty Harry, mars 1995
  • No Fear: Dangerous Sports, mai 1995
  • Johnny Mnemonic, août 1995
  • Jack·Bot, octobre 1995
  • Congo, novembre 1995
  • Ticket Tac Toe, mars 1996
  • Tales of the Arabian Nights, mai 1996
  • Junk Yard, décembre 1996
  • Medieval Madness, juin 1997
  • No Good Gofers, décembre 1997
  • Monster Bash, juillet 1998
  • Star Wars Episode I, juin 1999
  • Wizard Blocks™, novembre 1999 (prototype)

11 Sources

12 Références

  1. http://1930s.com/pinball/pww2/Converts.htm
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Conversation entre Russ Jensen et Harry Williams [1]
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 http://www.pinrepair.com/wmswood/
  4. Article au sujet de Christian Marche sur le site retro-flip [2]
Powered by MediaWiki