Multibille.fr Site d'information sur les flippers

Réparation d'un Gottlieb System80

Copyright 2006 – 2018, HomePinballRepair.com - Traduction française : Leveeger

Malheureusement, l'excellent site de Clay sur la réparation des System80 a été retiré. Cependant sur pinwiki on peut trouver de l'information de bonne qualité (NdT: Sans compter que les Bible de Clay sont disponibles, sous l'onglet Wiki de Flipjuke, en Français). Assurez-vous de réaliser tous les tests de la carte mère. Ne poursuivez, ci-dessous, que si vous êtes bloqué (comme nous le fûmes).

Alternative à l'EPROM de test.[modifier]

Une chose très pratique pour dépanner un système basé sur un 6502 est un générateur NOP. Tant que le processeur a du courant et une horloge (logique), cela devrait fonctionner.

Le processeur 6502 est doté d'un jeu d'instructions appelé NOP ("No operation"). Le NOP indique au processeur d'effectuer un cycle sur chacune des 65536 adresses. Le résultat final est que le "Bus d'adressage" comptera en binaire – chaque ligne d'adresse étant une onde de forme carrée de la moitié de la fréquence de la ligne précédente (c’est-à-dire que A0 aura la fréquence la plus grande, A1 en aura que la moitié, et ainsi de suite, jusqu'à A15 qui sera la fréquence la plus faible). Mieux vaut les tester à l'aide d'un oscilloscope, mais une sonde logique pourra être utilisée à la rigueur. Avec un oscilloscope, vous pourrez lire de belles ondes carrées.

Fabriquer un générateur NOP est facile, à partir du moment où la carte est dotée d'un support d'EPROM. D'abord, prenez un support à souder de 24 broches et branchez-le sur le support d'EPROM. Ensuite, prenez du fil fin et rigide (des pattes de puces ou de diodes feront très bien l'affaire). Insérez un fil dans la broche 12 du nouveau support – il s'agit du fil de masse. Insérez un autre fil dans la broche 24 du nouveau support, il s'agira du fil du +5 VDC.

Remarque: N'utilisez pas de fil standard, car cela agrandirait le support et l'endommagerait. Le fil à utiliser doit être de la taille d'une patte de puce standard, et c'est pourquoi nous mettons de côté les pattes des puces et des diodes. Si vous n'avez pas ce genre de fil en stock, nous vous recommandons d'insérer un support de la même taille que le support existant. Ce second support pourra être utilisé en tant que NOP de remplacement, en permanence.

Insérez un fil sur le nouveau support pour chaque ligne de données (broches 9, 10, 11, 13, 14, 15, 16 et 17 – 8 fils et les fils de masse et de +5 VDC).

Sys80.jpg

Les instructions NOP sont un EA en hexadécimal. Cela signifie qu'il va vous falloir souder les fils de D7, D6, D5, D3 et D1 au fil du +5 VDC. Puis souder les fils de D4, D2 et D0 sur le fil de masse.

C'est à dire:

17 16 15 14 13 11 10 9
D7 D6 D5 D4 D3 D2 D1 D0
1 1 1 0 1 0 1 0

Cela signifie que les broches 14, 11 et 9 sont mises à la masse sur la broche 12.

Les broches 17, 16, 15, 13 et 10 seront reliées au +5 VDC sur la broche 24.

Remarquez qu'il est possible d'assembler le générateur NOP directement sur le support d'EPROM, une fois l'EPROM retirée. Cependant, il est possible que l'insertion de l'un des fils endommage le support d'EPROM. Par contre, si le générateur est assemblé sur un support de rechange, il pourra être utilisé encore et encore… Sur la photo ci-dessus, nous avons utilisé des pattes récupérées sur des puces, de telle sorte que nous n'abimions pas le support.

Une fois assemble, retirez l'EPROM et insérez le générateur NOP. Assurez-vous qu'il soit correctement orienté et qu'aucun des fils reliés au +5 VDC n'entre en contact avec les fils mis à la masse.

Déconnectez toutes les prises de la carte mère à l'exception de J1. Mettez la machine sous tension.

Si vous utilisez une sonde logique, les broches suivantes, sur U1 (le processeur 6502) devraient bagotter:

Broche Adresse
25 A15
24 A14
23 A13
22 A12
19 A10
18 A9
17 A8
16 A7
15 A6
14 A5
13 A4
12 A3
11 A2
10 A1
9 A0

Le bagottage sur la broche 25 devrait être si lent, que les pulsations devraient être individuellement audibles.

Si toutes les adresses bagottent, alors vérifiez les autres puces – U2, U3, U4, U5 et U6 – afin de vous assurer que les adresses bagottent également sur ces puces. Si les adresses bagottent sur le processeur, mais pas sur l'une de ces puces, alors il y a une piste coupée. Vérifiez aussi les lignes d'adressage sur Z10, Z12 et Z7 afin de vous assurer qu'elles ne sont pas coupées.

Si une ou plus de ces adresses ne bagottent pas, alors, soit le processeur est défectueux, soit une des puces qui est reliée à l'adressage fait planter le système. Si vous avez de la chance, votre processeur est sur support. Dès lors, vous pourrez retirer le processeur et tordre une des pattes pour qu'elle n'entre plus dans le support. Mais comme ces générations de cartes furent fabriquées avec leur processeur soudé en place, très probablement vous n'aurez pas cette chance.

La meilleure façon de procéder, dans ce cas, est de prendre une lame de rasoir acérée et de couper temporairement la piste, de telle façon qu'elle soit facilement réparable avec un peu de soudure. Vérifiez à l'aide d'un multimètre (continuité), pour vous assurer que la piste soit bien coupée. Puis replacez la carte dans la machine, tous les connecteurs à l'exception de J1 étant débranchés. Utilisez la sonde logique si l'adressage sur le processeur est maintenant présent (bagottage). S'il y a bagottage sur le processeur, alors le processeur est OK et l'une des autres puces fait planter la ligne d'adressage. S'il n'y a pas bagottage sur le processeur, alors celui-ci est défectueux et doit être remplacé.

Si cet adressage ne bagotte pas sur le processeur, vérifiez la même adresse sur l'une d'autres puces. Si vous utilisez une sonde logique, elle peut sembler bagotter à présent, mais il s'agira très probablement d'une mauvaise lecture. Prenez une résistance de 3,3k et connectez une extrémité à l'alimentation du +5 Volts, et l'autre extrémité à l'adresse de la puce qui semble maintenant bagotter. La ligne vérifiée avec la sonde logique devrait maintenant être à l'état haut.

Si après avoir coupé la piste, le processeur bagotte, alors il sera nécessaire de déterminer quelle puce est en cause. Cela devrait être fait après avoir réparé la piste coupée précédemment (avec un peu de soudure et peut être un fil fin). Puis suivez la piste d'adressage depuis le processeur et cherchez où est-ce qu'elle se sépare. Coupez un côté de la piste et testez de nouveau. Avec cette technique, il sera possible d'isoler la puce défectueuse.

Powered by MediaWiki
Cette page a été modifiée pour la dernière fois le 2 mars 2018 à 22:16.