Multibille.fr Site d'information sur les flippers

Restauration plateau : Différence entre versions

(Pistolet HVLP)
Ligne 64 : Ligne 64 :
 
En complément du compresseur, il vous faut un pistolet HVLP (High Volume/Low Pressure, soit Haut débit/Faible pression); Mais avez-vous besoin d'un pistolet Devilbiss à 300$ pour appliquer quelques couches de vernis? Non, bien sûr… Certes, un Devilbiss est un beau materiel, mais nous n'avons pas besoin de quelque chose d'aussi sophistiqué…
 
En complément du compresseur, il vous faut un pistolet HVLP (High Volume/Low Pressure, soit Haut débit/Faible pression); Mais avez-vous besoin d'un pistolet Devilbiss à 300$ pour appliquer quelques couches de vernis? Non, bien sûr… Certes, un Devilbiss est un beau materiel, mais nous n'avons pas besoin de quelque chose d'aussi sophistiqué…
 
[[Image:Pistolet.jpg|750px|thumb|center|Pistolet HVLP]]
 
[[Image:Pistolet.jpg|750px|thumb|center|Pistolet HVLP]]
Nous n'avons qu'à appliquer du vernis sur des surfaces planes, pas à vernir des surfaces complexes. C'est ce que les peintres appellent des "passes". C'est en général si facile, que vous regretterer peut-être que ça ne nécessite pas plus de compétence que ça… Vous pouvez trouver des pistolets pour 9 à 12$ dans votre GSB. http://widgets.harborfreight.com/wswidgets/common/displayCoupon.do?week=0813&campaign=b&page=coupon18.html&single=true&cust=77933728034&keycode=1012. Mieux vaut avoir plusieurs pistolets, dédiés soit à la peinture, soit au vernis… (NdT: Prennez de préférence un modèle à gravité, godet en haut… Pas ou peu de reliquat, plus facile à nettoyer).
+
Nous n'avons qu'à appliquer du vernis sur des surfaces planes, pas à vernir des surfaces complexes. C'est ce que les peintres appellent des "passes". C'est en général si facile, que vous regretterer peut-être que ça ne nécessite pas plus de compétence que ça… Vous pouvez trouver des pistolets pour 9 à 12$ dans votre GSB. Mieux vaut avoir plusieurs pistolets, dédiés soit à la peinture, soit au vernis… (NdT: Prennez de préférence un modèle à gravité, godet en haut… Pas ou peu de reliquat, plus facile à nettoyer).
  
 
===Dremel===
 
===Dremel===

Version du 23 mars 2018 à 14:33

Source : VID1900 - Traduction française : Leveeger

1 Introduction

En 1er lieu, tous les plateaux n'ont pas besoin d'être restaurés. Si vous êtes un "joueur", si le jeu n'a qu'une petite trace d'usure, si vous n'avez pas de talent artistique… Eh bien, laissez-le en l'état! Il n'y a aucune honte à avoir des jeux qui témoignent de leur âge.

Pour le cas où il y a des bulles sour votre Mylar et que vous souhaitiez le garder en place, percez un petit trou à l'aide d'une aiguille pour laisser l'air s'échapper, chauffez à l'aide d'un sèche-cheveux et pressez la bulle. La colle sous le Mylar fera réadhérer le film au plateau.

Vous pouvez mettre en œuvre les exemples fournis sur des chutes de contreplaqué et voir si vous avez les compétences sans risquer de massacrer un plateau original. Si vous n'avez pas les compétences ou que vous ne vous "sentez" pas d'attaque, contactez un pro.

1.1 Gamme de restauration

Pour commencer, il est nécessaire de préparer le plateau. Pour ce faire, il est nécessaire de le déséquiper. Ensuite, pour éviter d'avoir de mauvaises surprises au retrait du Mylar (souvent liées aux conditions de stockage dans des conditions "humides" et/ou exposées aux fortes variations de températures), il est recommandé de scanner le plateau. L'outil de référence pour réaliser cette opération est le scanner HP 4670, un scanner vertical et transparent. Un réassemblage des différents scans sous Photoshop, vous permettra de disposer d'un "Master File" qui pourra vous servir pour faire des pochoirs ou vous servir de modèle pour reconstituer des zones endommagées. Cette sauvegarde est utile, pour réaliser des pochoirs de lettrage plateau ou d'insert.

Ensuite, nous retirons le Mylar, passons l'éponge magique et grattons la peinture usée des inserts (si nécessaire, nous repositionnons les inserts ou les comblons avec du vernis, procédons aux réparations sur le bois – pour remettre le plateau de niveau), puis nous apliquons une légère couche de vernis. Cela à l'avantage de:

  1. Confiner les fibres de bois usées, afin de donner une accroche à la peinture, sans peluchage.
  2. Confiner la peinture d'origine, de telle sorte qu'adhésifs de masquage et pochoirs ne puissant entrainer d'arrachement et générer plus de travail.
  3. Combler les fissures et les creux. Parfois les légères fissures se remplissent et ne nécessitent pas d'être reprises en peinture.
  4. Dévoiler les creux qui doivent être comblés afin que le plateau puisse être nivelé. Une rapide passe à l'abrasif de 220 les fera apparaitre. Les parties planes seront opaques alors que les creux seront brillants.

1.2 Rugosité & accroche

Après application d'une couche de vernis, il est bon de poncer avec un abrasif de 400 à 600. D'une part cela nivelle les irrégularités, d'autre part cela confère une accroche à la peinture ou à la couche de vernis suivante. Il en va de même avec les couches de peinture, mais dans ce cas il ne s'agira que d'un déglaçage avec un abrasif de 1000 à 1500.

2 Choix du matériel

Les vernis à l'eau ne sont pas comparables aux vernis automobile, ils n'ont pas la même durabilité, la même brillance, et les couleurs n'ont pas le même éclat. Tous ceux (qui n'ont pas un parcours de carrossier) qui commencent par les produits à base d'eau et pensent avoir réalisé une bonne prestation, lorsqu'ils passent aux vernis bi-composants, ne reviennent jamais en arrière.

Remarque: Toutefois, les vernis aquarethane et automobile sont chimiquement compatibles. Il est possible de reprendre des retouches faites à l'aquerathane avec du 2K. Cependant, comment savoir à quoi ressembleront les retouches faites à l'aquarethane quand elles auront commencé à jaunir avec le temps…

2.1 Compresseur

Compresseur

L'investissement pour appliquer du vernis automobile est raisonnable, il est inférieur à 75$ (NdT: Personnellement, je n'ai pas trouvé de compresseur de 100 litres d'occasion dans un état acceptable. En neuf, il faut compter plus de 300€…). Ce n'est rien, en comparaison, lorsqu'on doit acheter une rampe plastique à 150$... Il vous faut un compresseur avec une grosse cuve – 100 litres ou plus (personne ne s'est jamais pleint d'avoir acheté un compresseur trop gros). Prennez un compresseur en fer, pas en aluminium, il durera plus longtemps et pourra être réparé.

Il faut un compresseur de bonne capacité, car les fabricants surestiment les capacités des compresseurs, et sous-estiment les consommations en air des pistolets. Dans la restauration des chaises et fauteuils, seules de courtes pulvérisations sont nécessaires, sachant qu'il faut faire tourner le meuble, auquel cas le compresseur a un peu plus de temps pour se remettre en pression…

Mais, pour un plateau, il faut faire de longues passes homogènes pour pouvoir couvrir toute la surface. Il ne serait pas souhaitable de devoir attendre que le compresseur se recharge pendant que votre dernière passe commence à catalyser. Quelqu'un d'expérimenté peut se satisfaire des performances d'un petit compresseur et d'un pistolet de bonne qualité, mais ce n'est pas le cas de tout le monde.

Bien sûr, avec un compresseur de bonne taille, vous pouvez sabler pneumatiquement pour niveler le plateau… Sinon, un compresseur sans huile peut sembler une bonne chose, mais en fait ce n'est pas le cas… Il ne dure pas aussi longtemps et est plus bruyant. Alors bien sûr, un compresseur à huile devra être vidangé après "X" heures de service, mais sa durabilité sera 10 fois supérieure.

Avant d'acheter un compresseur, téléchargez son manuel et regardez combine de temps il faut pour mettre en pression la cuve pour la 1ère fois. Cherchez ensuite "en ligne" les kits de réparation de la valve. N'achetez pas un compresseur pour lequel on ne trouve pas facilement de pièces de rechange.

Vidangez la cuve et chronométrez le temps de mise en pression. Si le temps est dans les 2 minutes de celui indiqué dans le manuel, alors ce n'est pas si mal… Si vous déposez la vanne et que vous le faites tourner pendant 5 minutes (quoique vous pensiez, ça ne l'endommagera pas), vous ne devriez pas voir d'huile apparaitre sur les pistons. Par contre, si jamais c'est le cas, il vous faudra changer les joints.

S'il vous faut une éternité pour recharger et que les joints sont bons, il vous faudra probablement une nouvelle valve. Vous pourrez alors soit commander un kit, soit trouver un réparateur… Dans ce cernier cas, portez-lui uniquement la valve. Ils y placeront de nouveaux joints avant de vous la rendre…

Pour des applications domestiques, un compresseur reconditionné (d'occasion) vidangé annuellement vous durera probablement 15 ans avant de devoir être à nouveau révisé.

2.2 Filtre à air

Filtre à air

Ensuite, il vous faut un filtre à air, tel que http://www.harborfreight.com/air-tools/air-tool-accessories/12-standard-air-filter-68279.html et un filtre au niveau du pistolet, comme celui-ci http://www.harborfreight.com/disposable-inline-moisture-filter-68224.html, puis un régulateur de pression placé sur le pistolet (pour ne pas avoir à retourner au compresseur), tel que http://www.harborfreight.com/air-tools/air-tool-accessories/125-psi-air-flow-regulator-with-gauge-68219.html.

Le filtre à air (séparateur d'humidité/huile) peut être déjà installé sur votre compresseur. Il retient l'eau et l'huile de l'air provenant de la cuve du compresseur. Il est en général placé à la sortie du compresseur et le tuyau vient s'y connecter (toutefois, vous pouvez tout à fait le placer ailleurs). Attention, il a un sens de montage (une entrée et une sortie)… Assurez-vous que votre tuyau soit monté sur la sortie. Il est composé de verre transparent, ce qui permet de voir la quantité de liquide qui a été capturé. Il ne vous restera qu'à tourner la valve en bas du filtre afin de le purger.

2.3 Manomètre

Ensuite, il vous faut de quoi régler la pression. Mieux vaut placer le manomètre prêt du pistolet que sur le compresseur… Cela vous évitera des allers-retours pour régler votre debit d'air. Si la spécification de votre pistolet requiert 2,8 bars, ne soyez pas surpris s'il vous faut une pression comprise entre 3,1 et 3,4 bars pour obtenir un débit fluide. Mais en général, vous ne le réglez qu'une fois et une fois que vous avez le bon débit (et la bonne pression), vous n'aurez plus besoin d'y penser (à moins que vous ne passiez à la pulvérisation d'une autre marque de peinture ou de vernis).

2.4 Etanchéité

On y pense pas, mais un rouleau de "Téflon" est très utile… En effet, beaucoup de gens se plaignent que leur pistolet fuit… Mais c'est parce qu'ils n'ont pas mis de Téflon sur les filetages des raccords. Chaque filetage doit être étanchéifié. Faites 3 tours de ruban sur tous les filetages mâles, dans le sens des aiguilles d'une montre. N'utilisez pas de pâte d'étanchéité ou de mastic… Cela contaminerait l'air et le pistolet.

Il vous faudra aussi un kit de connexion pneumatique. Pistolets et valves ne sont vendus avec aucune liaison, aussi en aurez-vous besoin. Et il est toujours bon d'en avoir en réserve, car les embouts sont en laiton (un métal mou) et ils finissent souvent cabossés, ce qui entraine des fuites…

2.5 Pistolet HVLP

En complément du compresseur, il vous faut un pistolet HVLP (High Volume/Low Pressure, soit Haut débit/Faible pression); Mais avez-vous besoin d'un pistolet Devilbiss à 300$ pour appliquer quelques couches de vernis? Non, bien sûr… Certes, un Devilbiss est un beau materiel, mais nous n'avons pas besoin de quelque chose d'aussi sophistiqué…

Pistolet HVLP

Nous n'avons qu'à appliquer du vernis sur des surfaces planes, pas à vernir des surfaces complexes. C'est ce que les peintres appellent des "passes". C'est en général si facile, que vous regretterer peut-être que ça ne nécessite pas plus de compétence que ça… Vous pouvez trouver des pistolets pour 9 à 12$ dans votre GSB. Mieux vaut avoir plusieurs pistolets, dédiés soit à la peinture, soit au vernis… (NdT: Prennez de préférence un modèle à gravité, godet en haut… Pas ou peu de reliquat, plus facile à nettoyer).

2.6 Dremel

Vous aurez également besoin d'un outil de type Dremel afin de pouvoir décrasser les logements et les encoches.

Dremel

En effet, si quelqu'un a utilisé de la cire (Pledge ou Milwax) sur le plateau, ce type de produit contient du silicone (ne jamais utiliser de la cire sur un jeu qui un jour devra être restauré). Le silicone est impossible à retirer…

Limes souples

La moindre parcelle de silicone provoquera un retrait de la couche de vernis de la taille d'une pièce de 10 centimes. Heureusement, sur surface plane vous pourrez l'éviter à force d'huile de coude, mais autour des logements d'inserts, le silicone peut s'avérer impossible à retirer, ce qui entrainera un "manque" de vernis autour du perçage, sur le plateau.

Aussi nous utilisons une Dremel avec un tambour et un fort abrasif pour nettoyer les perçages/logements, ce qui crée suffisament de rugosité pour que le vernis s'accroche sans que le silicone puisse engendrer de manque. Des limes souples peuvent aussi s'avérer utile pour nettoyer les encoches.

2.7 Choix du vernis

Les gens préfèrent la facilité à la difficulté… C'est dans la nature humaine… Aussi préfèrent-ils se rendre dans leur GSB, prendre un pot de vernis, rentrer à la maison, appliquer le vernis au pinceau sur le plateau puis le remonter dans le flipper après un ou deux jours… Mais pour obtenir un bon résultat, nous ne procéderons pas de cette manière. Aussi commençons par identifier les produits qui ne conviennent pas…

Vernis polyurethane

1) Les vernis polyurethanes sont la 1ère chose à laquelle pensent les gens dès qu'on parle de vernis de finition. Mais, ces vernis à base d'huile jaunissent avec le temps, même si les fabricants clament que ce n'est pas le cas… Certains de ces vernis sèchent rapidement, mais ils ne sont pas durs à cœur avant plusieurs mois (après un moins, si vous passez votre ongle dessus, vous laisserez une marque). Quoiqu'il en soit, après plusieurs mois de séchage, le polissage ne donnera qu'une brillance moyenne. Enfin, les vapeurs sont toxiques… A bannir!!!

2) les vernis aquarethane (Varathane ou Polycrylique), se nettoient à l'eau. La 1ère raison pour laquelle il ne faut pas les utiliser sur les plateaux, est que cela terni les couleurs de manière importante… Ensuite, ils jaunissent avec le temps (mais pas autant que les vernis à l'huile). Ils sèchent très rapidement, mais il faut 3 couches de vernis à l'eau pour obtenir la même épaisseur qu'une couche de vernis à l'huile. Aussi faut-il appliquer bien plus de couches pour obtenir la même protection, mais chaque couche ternie un peu plus l'éclat des couleurs…

Les fabricants ont beau dire que les vernis à l'eau sont plus durs que les vernis à l'huile, sur un plateau, l'attaque des billes est bien plus "mordante" que sur une protection à l'huile. Le polissage à termes donne une brillance moyenne, mais pas autant que sur les autres vernis. Ensuite, même si les vapeurs sont dites non-toxiques, vous serez sujet à des maux de tête.

Les vernis à l'eau constituent un bon primaire sur bois brut, si vous peignez par dessus, car autrement la peinture pourrait être absorbée par les fibres du bois. Parce qu'il sèche vite, il est idéal pour cet usage. Toutefois, attention de ne pas l'utiliser comme protection sur le plateau… Voici un exemple de décolement du support… Il ne s'agit pas d'une protection suffisament "dure"… Faible utilisation.

VID014.png
Lacque

3) Les lacques sont interessantes afin de vernir un tas de différentes choses, car elles sèchent très rapidement et il n'est pas necessaire de poncer entre couches, car elles sont très agressives et la dernière couche se fond chimiquement avec la couche du dessous devenant par cela-même qu'une seule et même couche.

Les lacques donnent une grande brilliance au polissage. L'inconvénient est qu'elles jaunissent progressivement; De plus elles sont si agressives qu'elles provoquent des réactions avec les couches de peinture et font fondre les décals comme aucun autre vernis. Il est à savoir que certains très vieux flippers ont été protégés avec des lacques… Les vapeurs sont très toxiques. A bannir.

4) Le Shellac (gomme lacque) est fabriqué à partir d'insectes (Laccifera Lacca). En général, c'est une matière consommable (ingérable). Elle est pulvérisée sur les bonbons ou les pommes pour améliorer la conservation. Le Shellac est d'une couleur variant du jaune à l'ambre et peut être acheté sous différentes formes. Les paillettes de Shellac sont dissoutes dans l'alcool avant d'être appliquées.

Paillettes de Shellac

De très anciens flippers ont été "vernis" avec du Shellac (faites un test sous le tablier/apron afin de voir si la protection se dissoue à l'alcool). Dans le domaine de la restauration des plateaux, nous utilisons le Shellac par addition de couches afin de faire correspondre la teinte du bois fraichement poncée à celle du bois environnant. Le bois fraichement poncé est blanc et contraste fortement dans la zone retouchée. L'application de plusieurs couches de Shellac permet de foncer le bois petit à petit jusqu'à parvenir, facilement, à la teinte du vieux bois.

Sinon, les vapeurs sont moyennement toxiques (elles contiennent de l'alcool). Le Shellac ne dure pas longtemps s'il est utilisé comme protection, mais pour le traitement des teintes du bois, il a une place dans votre équipement de restauration. Utilisation spécifique.

5) Les vernis de protections seront définitivement des vernis automobile bi-composants (2K). Ce sont les produits qui sont utilisés par les pros (et par vous bientôt). Ils constituent une protection effective contre l'usure. Ils ne jaunissent pas. Ils rendent les couleurs du plateau éclatantes. Ils bloquent les UV et évitent ainsi que les retouches peintures et les décals ne se décolorent à une vitesse différente du reste du plateau.

Ils sont secs au touché dans l'heure et très durs en moins d'une semaine. Vous pouvez appliquer une couche 5 minutes après la précédente. Vous obtiendrez la meilleure brillance au polissage (mais vous pourrez toujours réduire la brillance, après coup, pour avoir le rendu des EM les plus anciens, si vous le souhaitez). Ils sont compatibles avec les peintures acryliques et les décals généralement utilisés dans le cadre des restaurations. Vous pourrez les utiliser pour combler les inserts concaves ou qui se seront affaissés, afin de les mettre de niveau avec le plateau. Ils peuvent être mélangés avec différents types de "durcisseurs" afin de pouvoir maitriser la vitesse de catalyse.

En fait, il n'y a pas meilleur choix sur le marché. Vous trouverez probablement des centaines de marques et formules à la vente… Aussi, nous vous recommandons le JC660 de chez PPG (ou son cousin l'Omni 161). C'est le 2K le plus indulgent disponible pour le novice. Un débutant peut appliquer directement une couche de ce produit pour la 1ère fois, avec un pistolet HVLP à 12$ et dire "Whaou"!!! On peut le trouver dans tous les points de vente où l'on trouve les peintures PPG (plus de 2000 points de vente aux Etats-unis).

Il existe 3 différents durcisseurs pour ce vernis. Il est moins agressif que le vieux "Diamond Plate" de chez DuPont Imron, que Williams avait l'habitude d'utiliser. Les vapeurs sont très toxiques… En voici la fiche d'application: http://www.automotivepaintandequipment.com/pdf/shopline/clears/JC%20661.pdf.

Maintenant, il y a des centaines d'autres possibilités et tous les peintres carrossiers expérimentés prêcheront pour leur marque préférée. Aussi, si vous avez l'habitude de travailler avec une autre marque, ou qu'un de vos amis peut en obtenir gratuitement, alors allez-y.

Matériel nécessaire pour vernir un plateau

Vous allez devoir vous procurer un certain nombre de matériels pour faire du vernissage… Même si vous ne commencez pas aujourd'hui, vous allez devoir passer quelques commandes… La 1ère chose à avoir c'est de l'essence F (ou du White Spirit). C'est peu odorant, mais c'est cancérigène, aussi devrez-vous porter un masque de protection comme les vapeurs chimiques. L'essence F s'évapore très rapidement et n'affecte pas les retouches faites sur les plateaux. Nous nettoyons tout à l'essence F avant de vernir.

Ensuite, vous aurez besoin de diluant pour lacques. C'est un abominable produit qui dissout de nombreux vernis. Nous l'utilisons pour nettoyer nos pistolets HVLP, nos compte-gouttes, nos coupes de mesure de fluidité (type AFNOR) et autres récipients. Surtout n'utilisez pas ce type de produit pour nettoyer vos plateaux. Ce produit est également cancérigène, ainsi là aussi, il faut une protection contre les vapeurs chimiques pendant sa manipulation.

Ensuite, il vous faut le vernis et son durcisseur. A la différence des polyuréthanes, les vernis 2K ne sèchent pas à l'air tous seuls. Le durcisseur sert de catalyseur et entraine le durcissement par réaction chimique (il devient dur comme de la pierre). Il vous faudra faire attention de ne pas faire tomber une goutte de durcisseur dans le pot de vernis par inadvertance… Si jamais cela arrivait, en moins d'un mois tout le pot se transformerait en un bloc de plastique… Aussi ne plongez pas de compte-goutte dans un pot pour le tremper dans un autre…

Le vernis est mélangé au durcisseur avec un ratio de 2 pour un, aussi prenez la ½ d'une coupe de vernis et le ¼ de durcisseur, ou 10 gouttes de vernis pour 5 de durcisseur, si vous mélangez de petites quantités. Ne mélangez pas le vernis dans de vieux récipients en plastique, car comme il attaquera le plastique, il sera contaminé. Prenez un récipient en verre ou en céramique. Les magasins qui vendent les vernis 2K vendent également des récipients en plastique résistant aux solvants, mais jetables. Nous préférons réutiliser nos récipients en verre et éviter d'introduire du plastique dans notre zone de travail.

La plupart du temps, nous utilisons le durcisseur à prise moyenne, mais celui à prise rapide peut être très utile lorsque nous ne souhaitons pas que les décals soient attaqués par le vernis, ou que nous ne voulons pas voir apparaitre de bulles sur les inserts des vieux Bally. Aussi, pouvez-vous achetez également un petit pot de durcisseur "rapide" afin de l'avoir sous la main en cas de besoin.

Le vernis contient des isocyanates extrêmement toxiques (car elles contiennent du cyanure). Celles-ci ne sont pas odorantes, aussi le fabricant ajoute un composant horriblement odorant dans la formule du vernis. Cela ressemble à une odeur mélant chlore et vomis. Dans le cas où votre masque de protection n'est pas étanche, vous le saurez immédiatement. Alors, bien sûr, nous avons visionné les vidéos d'un gars, sur YouTube, qui applique de 2K avec un masque de protection contre les particules à 10 centimes, mais il faut être fou pour faire ça… N'y pensez même pas!!!

Masque de protection chimique

Vous aurez besoin d'un masque de protection contre les émanations chimiques. Vous pouvez en trouver chez le revendeur de vernis ou en GSB pour une trentaine de $. Vous devrez porter ce masque à chaque fois que vous devez projeter du vernis; manipuler des pots de peinture, travailler avec des solvants (Essence F, Toluene, Diluants Lacque, etc.) ou lorsque vous devez poncer des caisses peintes (compte tenu que les produits commercialisés étaient encore peints avec des peintures au plomb dans les années 2000, vous pouvez partir du principe que c'est aussi le cas pour les caisses de flipper). D'ailleurs, ne poncez jamais vos caisses de flipper à l'intérieur, vous n'arriveriez jamais à éliminer toutes les poussières (au plomb) que vous généreriez…

Un masque de protection chimique n'est efficace que s'il est plaque sur votre visage. Cela implique que vous devez être rasé de près; C'est valable en particulier pour les barbus… qui doivent se raser là où le masque doit venir se plaquer… Sinon, il ne sera pas étanche. Lorsqu'il n'est pas utilisé, le masque doit être conservé dans son emballage (à défaut un sac Zip Loc). Les cartouches ont une capacité de 40 heures… Après cela vous commencerez à sentir les émanations du vernis. Si c'est le cas, arrêtez votre travail et remplacez les cartouches.

Si jamais vous faites du vernissage plateau de manière intensive, alors mieux vaudra vous diriger vers un masque intégral, branché à une pompe qui vous apportera l'air de l'extérieur. Certes, il y en a pour 350$, mais vous l'amortirer avec l'économie du remplacement des cartouches filtrantes. De plus c'est plus confortable pour travailler… Vous pouvez même porter la barbe sans aucun inconvénient.

Masque intégral

Ensuite, vous aurez besoin de chiffons poisseux; Il s'agit d'étamines recouvertes de résines qui capturent les plus petites particules de poussières. Même les particules que vous n'arrivez pas à chasser avec une "souflette"…

Il vous faudra également des abrasifs fins de grains compris entre 800 et 1000. Vous n'en trouverez pas forcément en GSB, mais il y en aura là où vous acheterez votre vernis 2K.

Une souflette reliée au tuyau de votre compresseur sera très utile pour chasser les poussières des recoins, encoches et perçages. C'est aussi très efficace pour retirer la poussière accumulée (et agglomérée) depuis 40 ans au fond des vieilles caisses de flipper… Un conseil cependant, faites ce genre d'opération à l'extérieur (ni dans votre garage, ni dans votre atelier…).

Souflette

2.8 Equipement de protection

Vous aurez besoin de gants en Nitrile. Ils sont noirs en général. Cela vous évitera de vous mettre de la peinture, du vernis ou des solvants sur la peau. Les gants en latex laissent passer les solvants, aussi… Et une boite de 100 ne coûte que 7$ environ…

Bien sûr, vous aurez besoin d'une combinaison. Elle coûte environ 10$... Prennez la taille qui correspond à la votre. Méfiez-vous des indications sur l'emballage, car en général ça taille "petit".

Ensuite, il vous faudra des lunettes étanches, car les lunettes de sécurité ne protègent pas les yeux contre les vapeurs. Vous pouvez "éventuellement" prendre des lunettes de plongée si vous en avez déjà…

Il vous faudra des bâches en plastique… Les pulvérisations de vernis s'imiscent de partout… Elles pourront attérir sur votre voiture, vos jeux, etc., si vous ne délimitez pas le périmètre en vous créant une "cabine de vernissage". Ce bâchage évitera aux poussières de polluer vos applications, "fraiches", de vernis… Vous pouvez également humidier le sol de votre garage, avant de vernir, afin d'éviter de soulever la poussière.

Prennez des bâches ultrafines de 30 microns, que les peintres utilisent pour couvrir les fenêtres. Il n'est pas nécessaire de prendre du plastique de 90 microns qui est beaucoup plus cher, car vous n'avez pas besoin de marcher dessus.

2.9 L'éponge magique

MagicEraser.jpg
MAgicEraser2.jpg

Quelqu'un nous a écrit, il y a quelque temps, pour nous demander pourquoi la méthode "éponge magique + alcool" fonctionne si bien sur certains plateaux et provoque un vrai gâchi sur d'autres… La réponse n'est pas si difficile, mais d'abord il faut comprendre ce qu'est l'éponge magique. Il s'agit de mousse de Mélamine, autrefois utilisée dans l'isolation phonique.

Elle a la même "attaque" qu'un abrasive au grain de 1200, mais sa structure fibreuse lui permet de mieux pénètrer dans les petites fissures et les marques de billes.

La méthode "éponge magique + Alcool" est la plus efficace lorsqu'on l'utilise sur des fissures et marques de billes ne touchant que le revêtement (de protection) du plateau et que celui-ci est soluble à l'alcool. Ci-dessous, voici les fissures que l'on trouve habituellement dans le revêtement d'un plateau. Ce dernier est soluble à l'alcool (test fait sous le tablier/apron).

A l'aide d'une éponge magique et d'alcool isopropyl à 96% (ne prennez une concentration de 50-75%, ou l'eau contenue dans la solution redressera la fibre du bois), nous humidifions le revêtement en frottant légèrement et rapidement. Nous attendons ensuite 30 secondes environ que le revêtement se ramolisse et nous recommençons à frotter doucement.

Après quelques secondes, whaou… Le revêtement est nettoyé, révèlant la superbe peinture qui se trouve en dessous.

Voici ce qui reste du revêtement, une fois dissoud et nettoyé. Prennez un "essui-tout" pour retirer les particules de melamine et de vernis dissoud, avant que l'alcool ne s'évapore. Autrement, le revêtement se durcit de nouveau et ce sera un sacré "merdier" à nettoyer.

MagicUsed.jpg
MagicDissolved.jpg

Ci-dessous, le revêtemet a été usé par des années de passage de billes… L'éponge magique semble avoir nettoyé les trainées de billes sur la zone peinte en jaune… Mais après 2 passes, l'éponge a tout arraché. Malheureusement cela peut arriver soudainement, quelle que soit l'espérience que vous avez ou les précautions que vous prennez… Si l'éponge magique enlève toute la peinture, alors arrêtez-vous, car il n'y a plus rien à poncer…

MagicTopcoast.jpg

Une fois le revêtement enlevé, il faut vernir le plateau… Sans couche de protection, toute usure ou passage de bille affectera la peinture directement. Essayer de retirer les trainées engendrées par les passages de billes sur les zones peintes, résulte souvent a mettre à nu le primaire "blanc" se trouvant en dessous. Aussi, si vous avez un jeu ancien que vous voulez nettoyer, mais pas vernis, ne prennez pas systématiquement l'éponge magique. Laissez l'ancien revêtement tel quel et n'intervenez pas.

Sinon, les trous de fixation des plots ne se comblent pas lors du vernissage… Le vernis s'accumule autour des trous plutôt que de les remplir. Et même si un trou se remplit de vernis, vous devrez faire un pré-perçage afin de pouvoir replacer le plot en place…

3 Pour bien travailler

Afin de pouvoir travailler correctement sur un plateau, il est nécessaire d'abord un bon support. Alors certes, une paire de tréteaux peut suffir, mais c'est loin de ce qu'il y a de plus confortable, sans compter les risques de faire tomber le plateau au sol… Le top, c'est d'avoir une rotissoire… Nous n'avons pas inventé ce concept. Elle existe en "cuisine" au moins depuis les années 50 et dans l'industrie du bois, dans des temps plus anciens encore, les rotissoires étaient utilisées pour la finition du bois. Et, au moins jusqu'à la fin des années 90, les livres de menuiserie indiquent comment construire de telles rotissoires.

Ensuite, il existe de très nombreux posts sur comment se construire une "rotissoire". Nous nous sommes permis d'ajouter notre version en espérant ne pas "pourrir" les posts de quelqu'un d'autre… Bon, ce qui est interessant dans cette version, c'est que vous pouvez vous procurer toutes les pièces en GSB en une seule fois et faire l'assemblage en moins d'une heure (NdT: je suis passé en GSB et je n'ai pas trouvé tout ça… Il faut à mon avis prévoir une adaptation en termes de matériaux… Toutefois, je n'ai pas encore tenté d'aller voir en quincaillerie spécialisée...). Et puis, si vous êtes un tant soit peu bricoleur, vous aurez la plupart du matériel sur les étagères de votre garage.

L'assemblage se démonte en moins d'une minute et peut être stocké à plat. Il est super costaux car il n'est fait que de pieces métalliques. Il s'ajuste à n'importe quel plateau en quelques secondes. Tout est fait à partir de tuyau en fonte. Il n'y a besoin d'aucune soudure et toutes les coupes se font facilement à la scie à métaux. En voici la nomenclature:

(2) Tuyaux en fonte de ¾" (19 mm) d'1 m de long,
(4) Tuyaux en fonte de ¾" (19mm) de 30 cm de long,
(8) "T" de ¾" (19 mm),
(2) Tuyaux de ½" (13 mm) de 1,5 m de long,
(2) Manchon filieté en fonte de ½" (13 mm) de 10 cm,
(2) Bouchons de ½" (13 mm) en fonte,
(2) Brides de plancher de ½" (13 mm),
(4) Vis de ¼" (6 mm) – Pas de 20, en 20 mm de long,
(6) Ecrous de 1/4" (6 mm) – Pas de 20,
(6) Rondelles frein de ¼" (6 mm),
(2) vis de fixation à tête carrée de ¼" (6 mm) – Pas de 20, en 100 mm de long,
(4) Vis moletée (ou à aillettes) de ¼" (6 mm) – Pas de 20,
(2) Volants (manettes) de rechange pour radiateur,
(1) Cornière perforée de 4 cm x 4 cm x 1 m.

Outillage que vous devez déjà posséder:

Mèche (métal) de 13/64" (5 mm),
Taraud de ¼" (6mm) – Pas de 20,
Huile moteur,
Scie à métaux,
Un jeu de clé à Pipe,
Diluant pour lacque,
Du primaire pour métaux et de la peinture Enamel,
De vieux élastiques de flipper.

VID035.png

Commencez à l'établi… Percez les côtés des 4 "T" de ¾" (19 mm) avec la méche à métaux de 5 mm. Trempez votre taraud de ¼" (6 mm) – pas de 20, dans de l'huile moteur et taraudez les perçages. Si jamais, vous ne souhaitez pas tarauder, vous pourrez toujours utiliser des goupilles.

VID036.png

Ensuite, percez des trous de 5 mm dans les 2 "T" de ¾", en haut et sur un côté, tel que montré sur la photo. Taraudez en ¼" (6 mm) – Pas de 20 comme précédemment.

VID037.png

Vissez la bride de plancherde ½" (13 mm) au manchon de 10 cms fileté en ½" (13 mm). Vous réaliserez ainsi l'axe qui permettra au plateau de tourner. Une fois le manchon placé dans le "T" en ¾", vissez un bouchon de ½" (13 mm) sur l'autre extrémité. Le volant de radiateur est percé par un carré, en son centre, et sa vis de fixation en ¼" (6 mm) – Pas de 20, en 100 mm, à une tête carrée correspondante. Placez cette vis dans le volant, puis insérez une rondelle frein et vissez un écrou de ¼" – Pas de 20. Cela complète le volant de serrage.

VID038.png

Coupez la cornière percée en 2, à l'aide de la scie à métaux. Utilisez les vis de ¼" (6 mm) au pas de 20, en 20 mm, pour l'assembler sur la bride de plancher, avec des rondelles de frainage et des écrous de ¼" au pas de 20. Voilà ce que ça donne…

VID039.png

Enfin, prenez les "T" en ¾" qui n'ont pas été percés pour terminer le jambage, comme sur la photo ci-dessous. Les tuyaux en fonte de ½" (13 mm) en 1,5 m de long coulissent très bien les "T" de ¾" (19 mm) que vous avez percés pour y placer les vis à aillette. A présent, vous pourez faire varier la longueur de la rotissoire afin d'y placer toute taille ou marque de plateau. Placez de vieux élastiques de batteur sur les "T" du jambage afin que la rotissoire ne glisse pas au sol.

VID040.png

Nettoyez toutes les parties métalliques avec le diluent pour lacque, afin de retirer toute huile de fabrication. Ne négligez pas cette opération où vous finirez avec de l'huile partout sur votre plateau lorsque vous l'aurez installé. Ensuite, appliquez un primaire et une peinture Enamel de bonne qualité. Il vous faudra plus longtemps pour peindre l'assemblage que pour le construire.

Pour information, voici un extrait sur les tailles de plateaux les plus courantes:

EM:
Bally des années 70 – Taille standard: 20,25" x 41,00" (514 mm x 1041 mm),
Gottlieb des années 70 – Taille standard: 20,25" x 41,00" (514 mm x 1041 mm).

Premiers Electroniques (SS):
Atari – Taille large: 27,00" x 45,00" (686 mm x 1143 mm),
Bally (Avant d'être WMS) – Taille standard: 20,25" x 42,00" (514 mm x 1067 mm),
Bally (Avant d'être WMS) – Taille large: 26,75" x 40,50" (679 mm x 1029 mm),
Gottlieb System1 – Taille standard: 20,25" x 42,00" (514 mm x 1067 mm),
Gottlieb System80 – Taille standard: 23,75" x 46,50" (603mm x 1181 mm),
Gottlieb System80 – Taille large: 26,75" x 46,50" (679 mm x 1181 mm),
Stern – Taille large: 23,875" x 45,00" (606 mm x 1143 mm),
WMS System1 à 11 – Taille standard: 20,25" x 42,00" (514 mm x 1067 mm),
WMS System1 à 11 – Taille large: 27,00" x 42,00" (686 mm x 1067 mm),
Zaccaria – Taille standard: 20,25" x 42,00" (514 mm x 1067 mm).

Electroniques modernes (SS):
Capcom – Taille standard: 20,25" x 46,00" (514 mm x 1168 mm),
Data East – Taille standard: 20,25" x 46,00" (514 mm x 1168 mm),
Data East – Taille large: 25,00" x 51,75" (635 mm x 1314 mm),
WMS WPC (jusqu'en 1987) – Taille standard: 20,50" x 42,00" (521 mm x 1067 mm),
WMS WPC (à partir de 1987) – Taille standard: 20,50" x 46,00" (521 mm x 1168 mm),
WMS WPC – Taille large: 23,25" x 46,00" (591 mm x 1168 mm),
WMS Pinball 2000 – Taille standard: 20,50" x 43,00" (521 mm x 1092 mm).

Nota: Si vous devez stocker un plateau pour une longue période, vissez des tasseaux au dos de celui-ci afin de lui éviter de se déformer.

4 Démontage

  1. Ouvrez le flipper et retirez la vitre du plateau.
  2. Retirez les billes, soulevez le plateau et faites le reposer contre le fronton. Suivez le câblage du plateau jusqu'à 2 gros connecteurs nylon (normalement un blanc et un noir). Généralement, ils sont accessibles à la jonction caisse/fronton. Débranchez les connecteurs; S'ils sont tous les 2 blancs, identifiez-les à l'aide d'un marqueur.
  3. Retirez le plateau du jeu et placez-le sur des trétaux ou sur une rotissoire.
  4. Déposez le tablier (Apron) en bas du plateau. Identifiez les vis et placez-les dans un sachet en plastique (car après un mois, vous ne vous souviendrez pas à quoi elles servent).
  5. Prennez des photos numériques de votre plateau sous tous les angles (au moins 25). Prennez en particulier la couleur des fils des batteurs. Lorsque vous pensez avoir pris assez de photos, faites-en une autre salve.
  6. Commandez votre kit de peinture: http://www.dickblick.com/items/25308-1003.
  7. Déposez tout ce qui est sur le plateau en prenant beaucoup de photos. Achetez plusieurs paquets de sachet en plastique (type congélation Zip Lock) et identifiez tout ce que vous démontez.

Afin de travailler sur un plateau, il est necessaire de déposer tout ce qui se trouve sur le plateau (mise à nu). Il n'est pas nécessaire en revanche de déposer ce qui se trouve au dos du plateau. Toutefois, il faudra masquer de telle sorte que peinture et vernis n'y arrive pas. Il ne faut pas sous-estimer le volume d'air projeté par le pistolet HVLP (High Velocity/Low Pressure – Haute Vitesse/Basse Pression)… Vous ne souhaiteriez pas voir vos masques (mousses, adhésifs de masquage) gâcher vos couches de vernis…

Ensuite, nous ne démontons pas tout ce qu'il y a au dos du plateau si ce n'est pas nécessaire. Sur certains vieux plateaux, il n'y a ni vernis, ni peinture grise recouvrant l'envers en tant que protection, aussi parfois n'aurez-vous pas le choix. Mais en général, ne vous générez pas plus de travail que de raison… Un plateau qui est protégé des 2 côtés aura moins de chances de vriller; Il y aura une tension égale sur les 2 faces du bois et cela ralenti la pénétration et l'évaporation de l'humidité.

Si vous devez expédier un plateau, vous devrez probablement totalement le déséquiper. Si les culots d'ampoules sont corrodés et doivent être remplacés, il est plus rapide de démonter le dos du plateau que d'effectuer des remplacements chirurgicaux. Alors, notez qu'il y a toujours des risques de ne pas remonter les choses correctement ou même de casser quelque chose, au dos du plateau…

Photos envers du plateau

Toutefois, avant de commencer, prenez des photos, beaucoup de photos (disons 50?), sous différents angles et depuis différentes directions, de l'envers du plateau; De telle sorte que vous soyez à même de pouvoir replacer les choses au bon endroit et dans le bon sens. Et puis, si vous pensez en avoir pris assez, prenez-en 20 de plus.

Il nous faudra protéger tous les connecteurs électriques de la saleté, de la poussière et des projections de vernis… Et il y a plein de poussière générée lors des ponçages. Aussi, utilisez des sacs en plastique épais pour les protéger. Les sacs congélation conviennent bien. Enroulez les torons de câbles et fixez-les sous le plateau.

Protectbag.jpg

Démonter les éléments places sur le plateau est facile, mais certains mécanismes n'apprécient pas d'être englués de vernis… Aussi, déposez les banques de cibles tombantes et éloignez-les des encoches présentes sur le plateau. Placez-les dans des sacs en plastique. Accrochez-les aux torons électriques épais ou à des ferrures sous le plateau. Recouvrez les encoches (depuis l'envers) avec de l'adhésif de masquage bleu.

En général, le vernis ne pénètre pas dans les petites encoches et les perçages, mais ce ne sera pas le cas pour les larges encoches et trous et ça pourra être problématique si vous ne les condamnez pas. Gottlieb est célèbre pour utiliser des vis "standard" (tête fendue), qui sont abominables à monter/démonter (tant sur que sous le plateau). Nous les stockons en général dans un sachet en plastique et les renvoyons au propriétaire s'il veut récupérer la fourniture d'origine, puis nous faisons le remontage avec des vis à tête Phillips (cruciforme). Les Phillips s'installent 20 fois plus vite et ont moins de chance d'être foirées ou que le tournevis ne ripe et endommage le plateau.

Ziptiemech.jpg

Cherchez des zones de fixation solides pour attacher les sacs en plastique. Ne laissez rien pendre ou vous risquez de voir vos points de soudure se fissurer (si les fils ne se cassent pas directement). Ne fixez pas les mécanismes trop prés des bords du plateau, car vous aurez besoin de cet espace pour fixer le plateau sur la "rôtissoire".

Parfois, les supports des torons ou les ferrures seront fixées trop près des bords supérieur ou inférieur du plateau (d'origine). N'hésitez pas à les démonter, ce qui vous évitera de vous prendre la tête plus tard…

Ziptosecure.jpg

5 Retrait du Mylar

Afin de pouvoir agir sur un plateau, il est néccessaire de retirer le Mylar (feuille de polytéréphtalate d'éthylène). Certains demandent s'il est possible de vernir par-dessus le Mylar… Généralement, le vernis se décolle après une année, aussi disons que ce n'est pas une bonne idée.

Il existe de nombreux guides, sur le web, traitants du retrait du Mylar, mais la méthode la plus appropriée pour les plateaux des années 90 est le retrait à "froid", à l'aide d'une bombe à air. Le gaz de propulsion gèlera la colle, lui permettant de se désolidariser du film de protection. Retirez le film, petit à petit, centimètre par centimètre. Sur les anciens plateaux des flippers électroniques (SS – Solid State) il est préférable d'utiliser un sèche-cheveux ou un fer à repasser, afin de retirer le Mylar à chaud.

Si le jeu a été stocké dans un garage non chauffé et soumis à des cycles de gel et de dégel (ou à l'humidité), le film de protection peut arracher la peinture du plateau, ou même la couche supérieure du contreplaqué; Dans ce cas, le plateau ne sera pas un bon candidat pour une restauration.

Un retrait ne Mylar n'est pas sans risque, et souvent, il n'est pas possible de le savoir avant d'avoir commencé. Aussi prenez une grande inspiration et souvenez-vous que tous les jeux n'ont pas besoin d'être restaurés. Essayez toujours de retirer le Mylar depuis la position du joueur (du bas vers le haut). De cette manière, s'il y a arrachement de peinture, vous ne massacrerez pas le centre et le haut du plateau.

En ce qui nous concerne, nous préférons le retrait à chaud, à l'aide d'un décapeur thermique (un sèche-cheveux pour les débutants). Lorsqu'un plateau est fragile et que sa peinture est fissurée, nous procédons de cette manière. Avec un retrait à chaud, il y a plus de colle qui part avec le Mylar (au lieu de rester sur le plateau). Toutefois, nous effectuons le retrait à froid 95% du temps.

Retrait de la colle laissée par le Mylar
Une fois le Mylar retiré, saupoudrez de la farine sur les résidus de colle. Pétrissez-la ensuite dans la colle et laissez reposer quelques minutes. Ensuite, humectez la farine avec de l'alcool isopropyl à 90% ou plus de concentration, puis laissez reposer jusqu'à ce que la majeure partie de l'alcool se soit évaporé. En partant d'un angle, frottez la colle à l'aide de votre pouce et décollez les résidus petit à petit. Même les inserts se nettoient facilement avec cette méthode.

Nous avons laisse tombé le nettoyant "Goo Gone". La méthode à base de farine/alcool est 10 fois plus rapide sans avoir à gratter ou subir une odeur désagréable. Même les colles tenaces des System9 & 11 n'y résistent pas…

Une fois la colle partie, vous pourrez contempler votre plateau à la cruelle lumière du jour. Vous devrez alors évaluer l'ampleur des dégâts…

6 Réparation des dommages plateau

Dans le cas ci-dessous, nous avons dû remplacer les bobines et assemblages de batteurs, merdiques, d'un Williams System6, par un système bien meilleur issu des années 90. Les batteurs System6 sont fixés par 3 longues et fines vis passant depuis l'endroit du plateau. Mais une fois les vis retirées, les perçages et les éclats dus au retrait doivent être réparés.

Les vis ne laissent pas seulement un perçage, mais aussi un creux (un désafleur) tout autour, et de la peinture écaillée. Nous avons donc placé un adhésif au dos des perçages et les avons remplis, presque entièrement, d'Epoxy à prise rapide. Nous avons décapé la cire à l'acétone et nivelé le désafleur avec du mastic (automobile).

Pourquoi ne pas uniquement tout remplir à l'Epoxy? Parce que l'Epoxy a une dureté supérieure à celle du plateau, aussi n'obtiendrez-vous pas un beau drapé (lissage) autour des perçages. Vous devriez beaucoup poncer, arrachant de la peinture, avant d'arriver à niveler le plateau. Le mastic de carrossier se ponce et se nivelle plus facilement.

Nous laissons sécher le mastic 15 minutes avant de le niveler. Vous pouvez dès lors couvrir la zone à l'aérographe ou masque, en accord avec le dessin environnant.

Pour le cas de perçages qui ont pris du jeu, utilisez un cure-dent ou une brochette en bois, associé à de la colle à bois. Pas besoin de combler à l'Epoxy… Toutefois, vous pouvez aussi remplir le trou à l'Epoxy et faire un préperçage pour recevoir la vis.

S'il y a de petits arrachements, et comme vous devrez vernir quoiqu'il en soit, remplissez-les de vernis avec un compte-goutte afin de les mettre de niveau. Poncez légèrement, reprennez les manques de peinture puis vernissez tout le plateau. Parmi tous les vernis (Diamond plate, etc.), nous préférons le JC661 avant son durcisseur JH6670.

Dans le cas des retours de rampes, les billes laissent des impacts autour des encoches des contacts dans les couloirs intérieurs (inlanes). Lorsque l'encoche est endommagée, reprennez les bords avec de la pâte à bois (ou du mastic de carrossier), ébavurez les angles vifs et peignez avec un mélange de la couleur du bois. Il serait souhaitable d'envisager une protection métallique (cliffy protector).

"G" (à frapper)

Après retrait de tous les éléments presents sur le plateau, même en faisant attention, il y a de forts risques que le bois soit remonté autour des perçages des vis ou des rails… Le mieux est de rabattre ces petits affleurements à l'aide d'un "G" (à frapper) en forme de dome. Vous pouvez également utiliser l'extrémité de la poignée d'un tournevis, si elle n'est pas rognée.

Souvent, il y a une trace due au passage de la bille, le long de l'arceau en haut du plateau (en général des vieux EM), lorsque la bille entre dans la zone de jeu. Il y a plusieurs possibilités selon les cas...

Si le bois n'est pas trop attaqué (si l'usure n'est pas parvenue à la couche inférieure du contreplaqué), poncez la "gorge" et essayez de l'applanir. La partie la plus difficile sera de faire correspondre la teinte de la partie fraichement poncée avec la couleur sombre de la partie non-retouchée. Vous pouvez faire des essais au dos du plateau, pour tenter de trouver la bonne teinte, ou appliquer un vernis approchant la nuance du vieux bois.

Si l'usure est profonde et que la couche suivante du contreplaqué est atteinte, alors il faudra envisager de la combler avec de la patte à bois ou du vernis 2K. Ensuite, il faudra masquer la zone environnante et peindre toute la zone, jusqu'aux bords du plateau et la bordure des dessins (car il sera trop difficile de faire correspondre la teinte/couleur du bois avec une retouche localisée).

Utilisez la technique du cerrusage (brossage à "sec" sur la partie supérieure des fibres du bois), puis égrénez le bois peint avec de faire correspondre la retouche au reste du plateau. Si vous avez un doute sur la taille du grain à utiliser, prenez une taille plus fine.

Vous pouvez aussi être perfectionniste et scanner une zone "bois", imprimer un décal et le placer sur la zone reprise à la pâte à bois. Faites l'impression à l'imprimante laser, car les encres des imprimantes jet d'encre se décolorent assez rapidement. Réalisez des pochoirs assez grands pour couvrir jusqu'aux bordures des dessins ou autres extrémités.

Extracteur de vis creux

Dans le cas où un plot est cassé et que la vis reste prisonnière dans le bos du plateau, s'il s'agit d'un plot "standard", contre-percez depuis l'envers du plateau à l'aide d'extracteur de vis creux, tel que: http://www.highlandwoodworking.com/set3hollowscrewextractors.aspx.

Ne percez pas d'un côté à l'autre du plateau, ne percez qu'à mi-distance, puis attrapez la vis avec une pince à bec et faites la sortie avec des mouvements latéraux. Vous pourrez ensuite remplir le trou, avec de l'Epoxy, à partir du dos du plateau, comme ça la zone sera suffisamment solide pour recevoir un nouveau plot.

Par contre, si jamais la vis se casse dans un support à visser, vous pourrez chasser la vis cassée ainsi que son support à l'aide d'un clou (ou d'un chasse-goupille), depuis l'endroit du plateau. Avant de procéder, vérifiez toujours que rien ne vient bloquer le support à visser sur l'envers du plateau (comme un autre écrou, une rondelle ou un assemblage).

Pour les parties en bois brut: Sur les EM, il y a une zone entre les batteurs qui est en bois brut. Si la couleur est uniforme et que seul le dessous des batteurs est un peu plus clair, laissez tel quel, car c'est comme ça que ça devrait être… Par contre, si la zone est tachetée et décolorée, utilisez l'éponge magique avec de l'alcool isopropyl à 96%. Masquez les zones peintes et frottez la zone en bois brut jusqu'à ce que sa couleur soit unie. Vous pourrez ensuite utilisez du Shellac pour assombrir le bois jusqu'à la teinte souhaitée, puis vernir pour sceller la zone.

7 Réparation des inserts

Les inserts sont sujets à de multiples phénomènes…

La peinture qui se décolle des inserts: La peinture adhère moins bien sur le plastique que sur le bois, aussi, souvent le Mylar arrache la peinture des inserts.

Inserts blanchis (Ghosting): La peinture et le vernis se sont partiellement décollés et ont laissé passer de l'air entre la face de l'insert et le vernis.

Inserts affleurants/désaffleurants: Le plastique s'est dilaté/contracté à une vitesse différente de celle du bois et se retrouve à présent au-dessus ou au-dessous de la surface du plateau.

Inserts concaves: En particulier sur les vieux Bally, la face mince des inserts est devenue concave avec l'âge et la chaleur des ampoules. Les inserts sans facettes de renfort, au dos, semblent plus sujets à cette déformation.

Inserts décolorés: Les UV provenant des ampoules et autres sources de lumière, comme celle du soleil, ont fait partir les couleurs des inserts.

Inserts fissurés: Dommages provoqués par les billes "volantes" ou les coups de Marteau sur calle en bois pour tenter de remettre de niveau les inserts affleurants par rapport au plateau.

Blueinsert.jpg

7.1 Etat des lieux

Éclairez les inserts depuis l'endroit du plateau avec une lampe de poche, et vérifiez qu'ils ne soient pas endommagés. Vous regarderez depuis l'envers du plateau, ce qui évitera que votre œil ne soit distrait par autre chose.

Parfois, vous pourrez renforcer un insert cassé avec de la fibre de verre, mais si vous devez passer pas mal de temps à restaurer votre machine, vous préférerez surement acheter de nouveaux inserts chez "Gene" à "Illinois Pinball".

Insert (2).jpg

Avant d'extraire un insert du plateau, nous tenons à nous assurer qu'il n'arrachera pas de graphisme autour de lui. La plupart des jeux Williams ne dispose pas, ou de très peu, de couche de vernis (et lorsque quelqu'un demande à Stern d'avoir la même qualité que Williams, tous les exploitants rigolent). Pour sécuriser la zone, passez une lame X-acto neuve tout autour de l'insert. S'il s'agit d'un jeu Stern récent, ou si le jeu a été verni, assurez-vous que la découpe a libéré l'insert de la couche de vernis du plateau.

Cutter1.jpg

7.2 Dépose des inserts

Après avoir coupé la couche de vernis, on peut retirer l'insert endommagé/décoloré (souvenez-vous que nous ne retirons que les inserts qui sont endommagés. Ne retirez pas les inserts sans raison).

  1. Prenez une douille (clé à douille) dont le diamètre correspond juste à celui du perçage de l'insert sous le plateau. Pour les inserts en forme de tête de flèche/chevron, nous utilisons un petit tourne-écrou.
  2. Prenez un sèche-cheveux, réglez-le sur chaud et réchauffez les 2 côtés de l'insert (personnellement, nous utilisons un décapeur thermique, mais nous ne souhaitons pas faire croire aux débutants que ce soit la meilleure façon d'apprendre… C'est trop risqué en attendant que vous maitrisiez cette opération).
  3. Tout en gardant la main sur le dessus de l'insert, pour contrôler son extraction, poussez l'insert depuis l'envers du plateau. Il n'y a pas besoin de trop appuyer. Sur les jeux Williams, vous aurez vraiment l'impression que l'insert veut se carapater, c'est trop facile…

Regardez combien cet insert est décoloré. Pas que les graphismes du plateau ou de la caisse se soient également décolorés… Cela est dû à la mauvaise qualité du plastique et à l'émission des UV par les ampoules pendant plus de 20 ans…

Insert (5).jpg

Gardez en tête que vous pouvez utiliser une LED afin que votre insert ait une meilleure apparence, mais il sera abominable lorsque le jeu sera éteint; Et si vous devez beaucoup vous investir dans la restauration d'un plateau, autant procéder au remplacement.

Nombreux sont ceux qui ne savent pas comment sont fabriqués les plateaux, ainsi ne comprennent-ils pas qu'il est impossible de positionner un nouvel insert dans son logement sans l'avoir préparé au préalable.

Insert (3).jpg

Les perçages de la planche de contreplaqué sont usinés à la commande numérique (CNC) en une seule fois. Puis, les inserts sont collés et mis en place par un robot industriel. Ensuite, le plateau passe dans une ponceuse (à bande industrielle), mettant à niveau le bois et les inserts en même temps. Enfin, le bois est couvert avec une couche de vernis puis est sérigraphié de la partie graphique.

Ainsi, les inserts neufs ne sont pas plans (plats). Ils n'ont pas besoin de l'être parce qu'ils sont aplanis par ponçage après installation sur le plateau. Nous n'avons pas à poncer le plateau dans son ensemble (à moins de devoir installer un revêtement imprimé – overlay – sur toute sa surface), aussi faut-il aplanir les inserts au préalable.

Pour les aplanir, vous devez commencer par les poncer avec un abrasif au grain de 100. Positionnez l'abrasif, grain face à vous, sur votre établi (ou toute autre surface plane), et frottez l'insert de manière circulaire. Appliquer une pression homogène et vérifiez souvent votre avancement.

Il ne faudra pas retirer trop de matière, parce que des inserts trop fins sont sujets à la fissuration. Ensuite, poursuivez avec un abrasif au grain de 220. Enfin terminez avec un grain de 300 ou 400. Ne faites pas de polissage. Vous verrez pourquoi au chapitre vernissage de ce guide (si l'insert est opaque ou à facettes, vous pouvez même arrêter votre surfaçage au grain de 220, cela pourvoira plus d'accroche au vernis).

Voici une vidéo de l'installation d'inserts sur un "Whitewater".

L'ancienne colle utilisée sur le plateau peut être de l'époxy ou un genre de mastic colle. Il vous faudra la nettoyer de telle sorte que le bois du plateau puisse recevoir la nouvelle colle. Les colles n'adhèrent pas sur le mastic-colle, aussi prenez garde lorsque vous en trouvez.

Plateau (12).jpg

Si le mastic colle est difficile à retirer, utilisez une fraise à bois avec votre Dremel. N'agrandissez pas le logement (perçage) de l'insert, n'attaquez que le mastic.

Dremel.jpg

Comme vous l'aurez probablement remarqué, même les plateaux neufs ont des problèmes de soulèvement d'inserts. Le bois a des temps de contraction et de dilatation différents de ceux des inserts en plastique.

Il n'est pas souhaitable de consacrer tant de temps à la restauration d'un plateau pour voir les inserts se soulever à nouveau et massacrer la couche de vernis. Il est préférable de fixer le nouvel insert (ou de repositionner un ancien) et de ne plus jamais avoir à y revenir. Cela signifie que cette opération doit être faite mieux que l'ont faite les fabricants.

Si vous avez un jour placé une goutte d'époxy sur un insert, vous aurez remarqué qu'il est possible de la retirer une fois sèche. On ne peut l'appliquer tel quelle pour un résultat durable. Pour que l'époxy adhère, il faut que le support soit rugueux, aussi faut-il poncer le côté des inserts au grain de 100.

Sansed.jpg

Mais poncer les côtés des inserts ne suffit pas. Avant de finir, il est nécessaire d'appliquer un primaire d'accrochage 3M. Il a la consistance de l'eau et sèche en quelques secondes. A partir de là, une fois l'époxy appliquée, l'insert ne pourra plus se soulever.

Pinceau.jpg

L'époxy transparent bi-composant est ici la référence. Par expérience, nous savons qu'elle adhèrera au primaire, ainsi qu'au bois. Toute colle que vous pouvez facilement retirer de vieux inserts, comme la colle à bois, la colle Gorilla ou même le mastic silicone, n'accordera pas la tenue définitive exigée. Nous utilisons de l'époxy "Two Heads", mais vous pouvez prendre n'importe quelle autre marque.

Un de nos restaurateurs favoris utilise la marque "Harbor Freight" à 1$50 (http://www.harborfreight.com/super-strong-quick-drying-epoxy-92665.html) depuis des années avec d'excellents résultats. Choisissez un produit en "gel" pour éviter de goutter sur le plateau. Appliquez toujours la colle depuis l'envers du plateau; De cette manière, vous éviterez d'en faire tomber une goutte sur la partie graphique, et l'excès de colle sera repoussé vers le bas.

N'appliquez jamais la colle sur l'insert, où l'excès de colle remontera sur le plateau. Si jamais, d'une quelconque manière, de la colle se trouve sur le plateau, essuyez-la rapidement avec un chiffon sur lequel vous aurez mis un peu d'acétone.

Pour l'application, utilisez des pinceaux jetables de plomberie. L'époxy sèche rapidement, aussi en utiliserez-vous un certain nombre au fur et à mesure de votre progression. Ne prenez pas la peine de les nettoyer ou de les préserver. Si vous êtes un néophyte, n'encollez que 2 inserts à la fois. N'essayez pas d'aller trop vite, car dès que la colle polymérise, elle "prend" rapidement.

Appliquez l'époxy sur le bois, le long du logement. Il ne s'agit pas d'une science exacte et si vous n'êtes suffisamment précis, ça ne se verra pas. Pour plus de facilité, vous pouvez utiliser une "rôtissoire" (support plateau rotatif) et placer le plateau en position verticale. Auquel cas, faites la partie inférieure des logements, puis faites pivoter à 180° et appliquez sur le reste des logements.

Hole.jpg

Les pinceaux de plomberie sont des pinceaux jetables normalement utilisés pour appliquer le flux sur les tuyauteries en cuivre. Vous les trouverez en sachets, pour 5$, en GSB.

Pinceau (2).jpg

Parfois, il vous semblera qu'un insert possède une volonté propre, et refuse de rester en position le temps que l'époxy ne polymérise. Il peut y avoir de la contrainte dans le bois (et c'est peut-être la raison pour laquelle l'insert s'est soulever en 1er lieu). Pour pallier à ce phénomène, utilisez une presse en "U" de 300 mm (9$ chez Harbor Freight) pour éviter qu'il remonte au-dessus de la surface du plateau. Chanfreinez les angles de 2 cales en contreplaqué de bonne qualité (bien planes), placez 2 morceaux de papier sulfurisé (en cas de reflux de colle) et mettez en presse. N'oubliez pas le papier sulfurisé, car vous n'apprécieriez pas de voir vos cales directement collées sur le plateau…

Vous pourriez avoir entendu dire de n'utiliser qu'une cale de bois et un marteau afin de replacer l'insert de niveau avec le plateau… On vous dira, n'ayez pas peur, vous ne l'abimerez pas… Le problème est que même s'il reste en place un "certain temps", la contrainte présente dans le bois qui l'a déjà fait se soulever est toujours là, et il aura tendance à remonter…

Vous pouvez chauffer l'insert au décapeur thermique, puis le mettre en presse avec une presse en "U" de 300 mm, ce qui aura un effet plus durable que de simplement le marteler, mais il finira toujours par se soulever de nouveau… Une fois votre plateau vernis, vous n'apprécierez pas que l'insert se soulève et ruine le vernis, aussi mieux vaut le recoller de la bonne manière.

Et puis, bien sûr, il y a les inserts qu'il n'est pas nécessaire de remplacer ou de repositionner. Après plus de 20 ans, on pourrait penser que s'ils avaient dû bouger, ce serait déjà le cas. Il y a sûrement un fond de vérité là-dedans… Mais, une nouvelle couche de vernis apportera une nouvelle tension au plateau, aussi vaut-il mieux appliquer un peu de colle sur le bas des inserts.

Il est vrai que cela n'est pas aussi solide que de les déposer, les poncer, appliquer un primaire et les coller, mais c'est toujours mieux que d'avoir une mauvaise surprise 3 mois plus tard.

Inserts qui remontent:
Parfois, les inserts s'affaissent sous la surface du plateau; Ils sont descendus dans leurs logements. Les inserts concaves peuvent simplement être remplis de vernis, mais si vous pouvez voir le bois du plateau sur le pourtour de l'insert, alors il faudra le remettre en place (le relever).

Chauffer l'insert, de dessus comme de dessous, à l'aide d'un sèche-cheveux. Gardez la main sur le plateau afin de controler l'état d'avancement. Ensuite, poussez l'insert, par-dessous, à l'aide d'une douille (clés à douille) à la dimension du logement de l'insert. Il vous faudra peut-être rechauffer pendant l'opération.

Si l'insert est "lâche", et que vous pouvez facilement le retirer, enlevez-le (puis poncez ses côtés, appliquer le primaire 3M et recollez-le à l'Epoxy). Si l'insert est très "serré", mettez-le de niveau avec la surface du plateau et recollez le pourtour de l'insert, à l'Epoxy, depuis l'envers du plateau. N'économiser pas la colle. Mieux vaut avoir une épaisse couche de colle (que personne ne peut voir depuis l'endroit du plateau) qu'un insert qui bouge à l'avenir.

7.3 Blanchiment des inserts (Ghosting)

Le blanchiment des inserts apparait là où le vernis s'est décollé du plastique. Dès lors, il y a de l'air dans l'espace qui sépare l'envers de la couche de vernis et le dessus de l'insert.

Autrement, l'appellation "Ghosting" concerne également les images fantômes (LED Ghosting), qui sont un phénomène pour lequel de faibles quantités de courant électrique, insuffisantes pour éclairer une ampoule, provoque l'illumination des LED alors qu'elles devraient être éteintes. Ainsi, le message "Special when Lit" (octroi du Spécial, lorsqu'allumé) apparait éclairé ou éclairé faiblement.

L'effet LED stroboscopique correspond à un clignotement rapide des LEDs du GI (éclairage général), ce qui confère un aspect "Disco" de boite de nuit.

Medieval (3).jpg

La réparation théorique d'un blanchiment d'insert serait de recoller la couche de vernis sur l'insert. Mais il n'y aurait pas de possibilité d'évaporation des solvants, aussi faudrait-il une colle qui pourrait polymériser sans être exposée à l'air. Il faudrait aussi que cette colle soit élastique, aussi quelque chose d'aussi "cassant" que l'époxy ne convient pas. Les restaurateurs pros ont établis qu'un vernis "Isocyanate" est la solution adaptée.

Récemment, nous avons utilisé du vernis "Diamond Plate" pour nos couches de vernis de finition (nous avons restauré un jeu pour un ingénieur de chez "Dupont", qui nous a généreusement procuré un bidon de 20 litres de ce produit), mais il semble être trop risqué pour ce genre de réparation.

Ce qui fonctionne bien, c'est le vernis JC661 de chez PPG. Vous le mélangez avec un durcisseur, dans une proportion de 2 pour 1, et cela fonctionne avant de dissoudre l'ancienne couche de vernis. Toutefois, mieux vaut faire un scan de la zone du plateau touché en cas de mauvaise réaction. Vous pourrez alors utiliser le scan pour réaliser un "décal" (ce processus est décrit plus loin dans ce guide).

Il vous faudra appliquer soigneusement le JC661 sous la couche de vernis existante, et pour ça il vous faudra une seringue. Comme le JC661 est épais de consistance, vous ne pourrez pas utiliser de seringue à insuline… Il vous faudra quelque chose de plus gros (en pharmacie). A l'aide d'une lame X-acto neuve, faites une incision le long de la zone endommagée en suivant le contour de l'insert.

Medieval (2).jpg

Faites extrêmement attention, car ce vernis contient du cyanure, il ne faudrait pas vous en injecter. Comblez l'espace sous la couche de vernis à l'aide de la seringue. Ayez un chiffon imbibe d'acétone sous la main, afin de nettoyer tout débordement. Injectez moins que vous pourriez le penser, car il n'en faut que très peu. Pressez la couche de vernis incisée pour faire sortir l'excès de JC661, et les bulles d'air, avec le chiffon préparé à cet effet. Appliqué une feuille de papier sulfurisé sur la zone.

Medieval (4).jpg

Sur la feuille de papier sulfurisé, placez une cale en caoutchouc (ici, une cale à poncer). Sous le plateau, placez un morceau de contreplaqué. Mettez le tout en presse à l'aide d'un "U" de 300 mm, et laissez sécher toute une nuit.

Scrap.jpg

Le lendemain, retirez la cale en caoutchouc. Retirez précautionneusement la feuille de papier sulfurisé dans le sens de l'incision. Si jamais il y a des bulles d'air emprisonnées dans le vernis, faites une incision avec une lame X-acto et remplissez-les avec une goutte de vernis juste avant de repasser une couche de vernis sur la totalité du plateau.

Medievalo.jpg

7.4 Inserts concaves

La légende urbaine dans le monde du flipper dit que les ampoules à incandescence ont fait fondre les inserts devenus concaves; Mais même les plateaux NOS (New Old Stock ou anciens stocks de matériels neufs) en sont dotés, aussi n'est-ce tout simplement pas le cas...

Les anciens inserts, non renforcés par des facettes, deviennent concaves parce qu'ils sont trop fins et à cause de la pression du bois tout autour. On n'a jamais vu un insert à facettes qui soit devenu concave…

Alors, faut-il les extraire et les poncer pour les aplanir? Non, car ils sont trop fin… Il n'y a pas assez de matière. Faut-il les extraires et les chauffer pour les redresser? Non, car c'est risqué et en plus, ils redeviendront concaves après quelques années.

Quoiqu'il en soit, mieux vaut éviter de retirer les inserts de leurs logements autant que possible. De nombreux types d'inserts n'ont pas été reproduits de puis des années, aussi risquez-vous de ne pas trouver de pièces de rechange si vous en cassez un durant la dépose.

Alors, que font les pros? Eh bien, ils remplissent la concavité avec du vernis 2K. Cela renforce l'insert et le rend moins susceptible à toute déformation ultérieure. Ce type de retouche est également compatible avec le vernissage du plateau.

Voici un plateau NOS qui a 30 ans… Il n'y a pas de vernis du tout sur cette génération de plateau (il était juste sérigraphié), aussi a-t-il besoin d'être protégé avec une bonne couche de vernis. Même en usage domestique, une bille "marquée" ruinera un tel plateau en un rien de temps… Et si nous ne réparons pas les inserts concaves, cela provoquera des "billes volantes", des trajectoires "déviées" et bien sûr, de profondes usures autour des inserts.

Cupped.jpg

Aussi, nous commençons par faire un renfort de collage à l'époxy, sur tous les inserts, depuis l'envers du plateau, afin de leur éviter tout futur mouvement s'ils sont chauffés par des ampoules. Si un insert s'est décollé et est remonté, nous le chauffons pour l'extraire, le rencollons puis le mettons en presse avec un "U" de 300 mm (mais voir le paragraphe sur les décollements d'inserts).

Puis, nous prenons de l'abrasif de 800 et les ponçons jusqu'au retrait de la brilliance. Cela apporte de l'accroche au vernis 2K de telle sorte qu'il ne puisse y avoir d'effet de blanchiment (ghosting). Poncez peu, sinon vous pourriez altérer la sérigraphie posée sur l'insert. S'il y a du vernis, sur ces vieux plateaux, il n'y en a que très peu, aussi soyez précautionneux.

Enlevez la poussière du ponçage, puis nettoyez les inserts et la zone environnante à l'essence F. Une fois fait, assurez-vous de ne pas laissez de traces de doigts (qui sont grasses) ou de poussière autour des inserts. Mettez votre masque et prenez un récipient en verre pour mélanger votre vernis 2K. A l'aide de 2 compte-gouttes, faites le dosage approprié vernis/Durcisseur. Attention de ne jamais faire tomber ne serait-ce qu'une goutte de durcisseur dans votre pot de vernis, où celui-ci sera complètement catalysé dans le mois qui suit. C'est pour cette raison qu'il faut 2 compte-gouttes distincts.

Selon le nombre d'inserts qui sont à combler, vous déterminerez la quantité de vernis à mélanger. Quoiqu'il en soit, cela se comptera en gouttes… En moyenne, chaque insert nécessite 12 gouttes, aussi le ratio par insert sera de 10 gouttes de vernis et 5 gouttes de durcisseurs. Prennez du durcisseur à action rapide pour cette opération. Plus vite le vernis catalysera, moins il y aura de change que le plastique de l'insert ne "dégaze" (et donc moins de risque d'avoir de bulles).

Une fois le vernis mélange, laissez-le reposer 5 minutes afin de permettre aux bulles de se dissiper. Prennez le vernis avec un compte-goutte sans faire de bulle. Appliquer le vernis tout autour de la bordure de l'insert, de telle sorte qu'au fur et à mesure que vous le remplirez, le vernis puisse arriver jusqu'au bord de la concavité. Sur-remplissez légèrement, vous poncerez ensuite… Aspirez ou tirez les bulles à l'aide du compte-goutte. Vous pouvez combler l'écart entre l'insert et le plateau avec cette technique.

Cupped2.jpg

Une fois le vernis 2K catalysé, vous pouvez l'aplanir par ponçage en même temps que le reste du plateau. Beaucoup de restaurateurs poncent dès le lendemain, car si vous attendez une semaine, le vernis sera bien plus dur…

8 Avant de peindre

Voici la méthode de nettoyage avant de vernir:

  • Retirez le Mylar (après avoir scanné le plateau au cas où il y aurait des problèmes),
  • Nettoyez en frottant avec l'éponge magique,
  • Poncez (doucement) avec un abrasif de 1000,
  • Aspirez les particules,
  • Soufflez, à l'aide votre compresseur, les perçages pour les nettoyer (en extérieur),
  • Essuyez le plateau avec de l'essence F,
  • Essuyez avec des tampons d'essuyage (3M).

Moins vous utiliserez de produits chimiques, mieux ce sera. Prenez un chiffon humidifié (pas mouillé) et essuyez la poussière "noire", et tournant le chiffon pour utiliser des parties propres, souvent. Utilisez une cire carnauba en pâte (non-nettoyante, sans silicone et non-liquide) comme dela Blitz. Appliquez une couche très fine de cire, ce qui lui permet de sécher en 20 minutes, puis essuyez-la avec un tissu éponge ou une chaussette de sport retournée. Retirez les morceaux de cire séchés des perçages des plots à l'aide d'une brosse à dent.

Au cas où vous appliqueriez directement un pochoir et vous vous loupiez dans sa découpe, comme ça nous est arrivé, vous risqueriez fort d'arracher la peinture du plateau… Pur éviter cela, il faut appliquer une très fine couche de vernis afin de sceller et protéger le graphisme existant, avant d(attaquer les retouches. Si vous ne réussissez pas à trouver du JC661, cherchez son cousin l'OMNI161.

Tout plateau sera soumis à des millions d'impacts, qui génèrent de petites marques. Elles sont discernables jusqu'à ce qu'il y en ait tant qu'elles ne soient plus perceptibles. Quel que soit le type de vernis que vous utiliserez (Diamond plate y compris), une bille en acier sera toujours plus dure que du bois.

Parfois, nous vernissons tout le plateau avant de peindre, afin de colmater le fibrage du bois et la fissuration de la peinture. Cela peut vous économiser beaucoup de temps, si cela peut vous éviter de peindre certaines zones. Essayez d'utiliser le même vernis que pour les inserts et la couche de finition à appliquer en fin de restauration. De cette manière, les tensions seront identiques sous et sur les décals/peinture des inserts.

8.1 Retrait des rails métalliques (guides couloirs, etc.)

Certains rails métalliques (fils) ont des ergots près de leurs extrémités, afin de les maintenir dans le plateau; Ils ne sont pas ronds. Ces ergots peuvent arracher du bois lors du retrait des rails… Cela peut être très énervant… En général, nous commençons par retirer un rail le plus haut possible sur le plateau (ou dans une zone non visible par le joueur), afin de voir à quoi on a affaire…

Chauffez la zone au décapeur thermique, pour la peinture soit plus élastique et non pas cassante, afin qu'il y ait moins de risqué d'arrachement. L'astuce, lors du retrait ou de l'installation, étant de sortir ou de placer les extrémités du rail en même temps. Tirez/poussez un petit peu d'un côté, puis de l'autre.

Une fois le rail à moitié retire, pressez sur celui-ci d'un côté, puis de l'autre, afin d'agrandir légèrement les perçages et permettre ainsi une extraction sans arrachement. Ce sera surtout vrai pour les rails avec ergots. Quiqu'il en soit faites très attention aux ergots ou aux bavures aux extrémités des rails…

Nous plaçons un morceau de plastique (type ancienne carte de credit/fidélité) associé à l'utilisation d'un petit extracteur. Nous avons affuté les extrémités de l'extracteur sur un touret, pour une meilleure prise. Ce n'est pas important, car nous ne l'utilisons pas pour d'autres applications. Sinon, nous avons également acheté des extracteurs en nylon, mais nous oublions toujours de les utiliser.

Si les perçages ont trop de jeu, placez-y un cure-dent et de la colle à bois. Comblez toute fissure ou arrachement avec du mastic de carrossier (ou de pâte à bois selon la zone, si elle est en bois brut). Appliquez un peu de vernis pour "sceller" la zone et comblez les arrachements de peinture. Poncez le vernis pour donner de l'accroche à la peinture des retouches. Positionnez vos pochoirs. Appliquez la peinture (à l'aérographe). Ne faites pas de couche trop épaisse, sinon vous verrez la différence de niveau. N'utilisez pas des peintures bon marché, car vous serez obligé de prendre en épaisseur pour gagner en opacité. Poncez à l'abrasif de 1500 pour rabattre les angles de la nouvelle couche de peinture. Vernissez après l'application de toutes vos couleurs. Retouchez les manques à l'acrylique.

De nombreux plots métalliques étaient installés sur la chaine de production avec une rondelle (souvent perdue avec le temps) afin de disperser la contrainte au serrage. Une rondelle de la bonne dimension peut éventuellement masquer des dommages.

VID071.png

8.2 Couloir de lancement

Le couloir de lancement des billes est un cas particulier dans la restauration des plateaux, compte-tenu que chaque couche de contreplaqué est orientée dans un sens différent des autres. Ainsi la saleté s'y incruste et l'usure de la fibre du bois n'est pas homogène.

Prennez un goujon ou un bout de tuyau d'un diametre adapté. Si vous avez plusieurs plateaux à faire, vous aurez besoin de différentes tailles. Doublez le papier de verre avec un vieux chiffon, afin que votre tuyau gagne en élasticité, un peu comme avec une cale à poncer. Si le couloir a un vilain aspect, attaquez avec un abrasif de 120 et regardez si vous pouvez décrasser. Ne retirez pas trop de matière, sinon la gorge deviendra trop large. Passez ensuite à un grain de 220 et regardez ce que ça donne.

Sandpaper.jpg

Après le ponçage au grain de 220, passez votre doigt sur la gorge et regardez si c'est assez lisse. Vérifiez que vous n'ayez pas de fibres spongieuses.

Il faut savoir poncer… Prenez votre temps, car soit le résultat sera propre, soit il sera vraiment merdique… Lorsque vous serez satisfait, placez de l'essence F (ou du White Spirit) sur un chiffon et appliquez-le sur la zone. Cela vous donnera un aperçu de l'effet après vernis.

Parfois, le résultat a l'air super à sec… mais est horrible une fois l'essence F appliquée. Dans d'autres cas, cela parait grisatre et tangent, mais ça rend très bien une fois humidifié.

Si vous devez poncer beaucoup, vous allez impacter la zone où la bille arrive et la manière de la lancer. La bille doit être centrée dans le couloir et elle risque d'être placée trop bas, en cas de ponçage excessif. Dans le cas où la zone est trop âbimée pour être poncée, ne désespérez pas. Recouvrez les fibres de bois molles à la patte à bois, poncez légèrement, masquez à l'adhésif et peignez les strates du contreplaqué. Cela peut paraitre bizarre, mais nous l'avons fait des centaines de fois, et à 95% nos clients ne le remarquent jamais; Mais si nous ne les avions pas peintes, ils l'auraient sûrement vus…

Sandedout.jpg

Afin de repeindre cette zone:

  1. Comblez les fibres molles, les usures et les redans avec de la patte à bois et poncez légèrement.
  2. Couvrez tout le couloir avec du plastique de masquage.
  3. Suivez les strates du contreplaqué avec un X-acto.
  4. Mélangez un marron translucide avec une couleur "sable" et peut-être quelques gouttes de rouge. Il est nécessaire que ce mélange soit transparent, mais plus foncé que les strates existantes.

Il est appréciable de toujours pouvoir percevoir le bois sous la retouche.

Sanding.jpg

Pulvérisez de légères couches de peinture et faites-les sécher au sèche-cheveux. N'assombrissez pas trop la gorge. Essayez de faire un contraste léger. Ne vous prenez pas trop la tête… Si lorsque vous retirez le pochoir et que le résultat vous semble bizzarre, épongez l'application peinture et recommencez. Il n'y a rien de permanent tant que ce n'est pas vernis.

Appliquez d'abord un brouillard de peinture transparente "sable", sur la couche de bois la plus Claire et éclaircissez ainsi les marques plus sombres. Épongez avec un chiffon si vous chargez trop et auquel cas recommencez. Certains essaient de redessiner la fibre du bois, mais il est plus rapide de faire une retouche transparente et de laissez apparaitre quelques anciennes tâches…

Sanded1.jpg

8.3 Préparation

Une fois toutes les réparations effectuées (dommages, arrachements, inserts, etc.), effectuez un ponçage du plateau (brut) avec un abrasif au grain de 500 (un grain de 220 est par trop agressif pour les zones graphiques) afin de créer une accroche au vernis.

Appliquez une couche de vernis pour sceller les fibres du bois, homogénéiser les tensions entre les couches de protections, et donc permettre une meilleure tenue des peintures et décals.

9 Peinture et Pochoirs

Avant de commencer, nous n'utilisons jamais de marqueurs, de stylo-peinture ou de petits flacons de peinture énamel "Testors" issus de l'époque de "Dungeons & Dragons". Tout ceci sera affecté par la couche de vernis de protection et entrainera un massacre (pour vous ou le pauvre gars qui achètera le jeu après vos tentatives de restauration). Nous n'utilisons pas de peintures acryliques bon marché, car elles se décolorent rapidement, rendant les retouches de plus en plus visibles, au fur et à mesure des années.

Les peintures bon marché sont à bannir car elles n'ont pas assez de pigment pour couvrir correctement en une seule couche (en particulier pour les pigments couteux comme le rouge). Ajoutez un peu de diluant, de telle sorte que la peinture puisse passer dans un aérographe.

Nous ne prennons pas de peintures qui sont plus foncées après séchage. Nous ne prennons pas de peintures qui sont plus foncées, une fois vernies. Nous ne prennons pas de peintures qui ne sont complètement sèches qu'après être chauffées. Ce genre de produit peut faire foirer notre travail, au cas où nous renverserions de la peinture, obtenions une mauvaise teinte après mélange, ou tout simplement si nous faisions une erreur.

Alors, quelle peinture utiliser? De la "Createx air brush colors" pour aérographe.

http://www.createxcolors.com/products.html

  1. Elle est prête à l'emploi pour une utilisation à l'aérographe, aucun diluant n'est nécessaire (à moins de vouloir faire des dégradés).
  2. Elle est couvrante (opaque) en une seule passe.
  3. Pas besoin d'attendre qu'elle sèche. Si vous aimez le rendu, chauffez-la au décapeur thermique (prennez un sèche-cheveux si c'est votre première fois, c'est plus sûr), et passez à la couleur suivante. Les adhésifs de masquage ne l'arracheront pas. Cela vous fait économiser du temps.
  4. Il n'y a pas de réaction avec les vernis automobile.
  5. Le rendu de la couleur est le même que celui de votre mélange.
  6. Le ton de la couleur est presque le même lorsqu'il est vernis.
  7. Les couleurs se mélangent bien. Il n'y a pas de surprise. Beaucoup de peintures bon marché virent au marron lorsqu'elles sont mélangées (bleu et jaune donne du marron et non du vert).
  8. Elle ne se décolore pas.
  9. Elle sèche si vite lorsqu'elle est chauffée, que même avec du blanc, on ne perçoit pas les anciennes couleurs au travers.

Alors bien sûr, les flacons sont à 4$ et à 99 cents, mais une fois que vous l'aurez essayé, vous ne reviendrez plus jamais aux peintures bon marché.

Createx.jpg

Les peintures opaques ont une meilleure couvrance que les peintures translucides, mais les translucides permettent de faire des dégrades plus facilement avec d'autres couleurs. Sinon, les peintures métalliques de la gamme ont un beau rendu, mais elles sont très peu utilisées dans le monde des flippers.

Si jamais vous ne trouvez pas un "orange" pur chez Createx, cherchez chez Jacquard: http://www.dickblick.com/products/jacquard-airbrush-paints/

A présent, j'ai prononcé un mot qui effraie les débutants: Aérographe. Ne vous inquiétez pas, vous pouvez trouver un aérographe parfaitement fonctionnel pour 12$ chez "Harbor Freight" (GSB). Vous pourriez essayer de diluer la peinture et l'appliquer au pinceau, puis la lisser par ponçage pour retirer les traces de pinceau et retoucher à nouveau. Mais pourquoi faire ça? Votre plateau et votre temps valent mieux que ça.

Si vous avez déjà dépensé 200$ de LEDs pour embellir votre jeu, ce n'est pas le prix d'un aérographe qiui fera la différence. Maintenant, si vous êtes doué en aérographie, vous pourrez vous acheter du matériel de marque "Iwata" pour 200$... Mais les plateaux peuvent, sans aucun doute, être restaurés avec un aérographe de chez "Harbor Freight". Nous utilisons parfois jusqu'à 4 aérographes, remplis de différentes couleurs, en même temps, afin d'optimiser notre rythme… Peindre, sécher (à chaud) et passer à la couleur suivante… C'est comme ça que procèdent les pros.

Vous pouvez utiliser un compresseur d'atelier (de marque "Pancake" ou "Garage monster" de 450 litres), un compresseur pour aérographe ou même une bouteille d'air comprimé. Si vous utilisez un compresseur d'atelier, n'oubliez pas de placez un filtre à air en sortie d'air afin de retenir l'humidité. Ne lubrifiez pas les tuyaux que vous utiliserez pour peindre, avec de l'huile. Si vous l'avez déjà fait, achetez un flexible qui sera dédié à vos traveaux d'aérographie. Voici, l'aérographe proposé par "Harbor Freight", en vente pour 12$: http://www.harborfreight.com/deluxe-airbrush-kit-95810.html (NdT: Toutefois, préférez un modèle à gravité - Godet en haut - C'est bien plus pratique à l'utilisation et au nettoyage).

Aero.jpg

9.1 Correspondance des couleurs

Si vous avez déjà lu la question: "Mais quelle nuance de peinture utiliser pour correspondre acec le bleu "XXX" du jeu "YYY"? La réponse est: "Celle que vous allez préparer".

Même si vous aviez un flacon de la peinture utilisée par un fabricant de flipper, votre plateau s'est décolloré depuis les 30 dernières années. Même si vous arriviez à connaitre l'exacte composition de la peinture utilisée à cette époque, les couleurs étaient mélangées à "vue" par le sérigraphieur, et ainsi, il y avait des variations d'un lot à l'autre.

Plateau.jpg

Même si quelque a trouvé la correspondance "Rouge lunaire #666" pour le jeu "XXX", cette couleur ne correspondra à la couleur de votre jeu. Parce que ces jeux n'auront pas été exposés à la même quantité d'UV. Ensuite, de nombreuses personnes ont essayé leurs propres méanges et se sont aperçues que cela ne donnait pas l'effet escompté, ou que la couleur virait "marron". C'est parce que les peintures bon marché n'ont pas assez de pigments et de liants, et qu'ils ne se mélangent pas bien les uns les autres.

Il est nécessaire d'avoir des peintures de bonne qualité, afin qu'elles se mélangent bien, et donnent les résultats que vous attendez.

Mélangez les peintures dans un récipeint transparent, que vous pourrez placer sur le plateau, afin "d'appocher" les couleurs. Essayez de procéder à la lumière du jour, pas sous lumière artificielle. Prennez un récipient plat, de telle sorte que n'avez pas besoin d'aller chercher la peinture au fond du flacon.

Pour la correspondance des jaunes, appliquez votre jaune Createx directement sur le plateau, dehors, à la lumière du soleil… Si c'est trop jaune, ajoutez du blanc. S'il faut que ce soit plus orange, ajoutez du rouge. S'il faut plus d'éclat, ajoutez du jaune fluorescent.

Les femmes perçoivent bien mieux les couleurs que les hommes. N'hésitez pas à demander à votre femme de faire la correspondance de couleur pour vous. Cela l'impliquera dans votre passion et la fera se sentir importante, ayant une compétence que vous n'avez pas. Laissez-la faire les mélanges (c'est bon pour le WAF), ne vous contentez pas de lui demander si la couleur est OK.

Mélangé toujours un peu plus de peinture que vous ne pensez nécessaire. Vous aurez un peu de perte dans vos apllications à l'aérographe, ou vous pourriez avoir besoin de faire des retouches utérieurement. Stockez vos surplus dans des petites boites pour "lentilles de contact" ou dans des petits flacons transparents.

Voici la manière de procéder:

  1. Placez une goutte de votre mélange sur le plateau et regardez si ça correspond. Ajustez: plus clair, plus foncé, plus vert, etc. Placez une autre goutte et comparez.
  2. Si votre échantillon semble correspondre, appliquez-le un petit peu et laissez-le sécher. Si la couleur correspond toujours, c'est bon, sinon essuyez-la avec un chiffon humide (souvenez-vous que cette peinture ne polymérise pas de manière permanente tant qu'elle n'est pas chauffée).
  3. Une fois que votre correspondance à sec est bonne, passez un chiffon chargé en essence F (ou white spirit) sur la partie ou l'échantillon de peinture a été appliqué, puis sur l'ensemble du plateau (Cela confère l'aspect après application du vernis). Si la couleur correspond toujours, vous pouvez peindre. Dans le cas contraire, ajustez votre mélange jusqu'à ce que vous soyez satisfait.
Peintureplateau.jpg

Les 2 couleurs les plus difficiles à obtenir sont l'orange vif et le gris. Sur de nombreux jeux Bally, il est préférable d'utiliser de l'orange (standard) et d'y ajouter quelques gouttes d'orange fluorescent. Il est surprenant de voir comment cet apport de fluorescence fait correspondre la couleur. Sur les jeux Williams, pour le gris difficile à accorder, une goutte de jaune ou de pourpre pourra résoudre le problème.

Travaillez assis. Si vous arrivez à saturation, emballez vos mélanges et passez la nuit. Un œil neuf, le lendemain, vous permettra souvent de parvenir au résultat souhiaté du 1er coup. Si jamais vous étiez à l'extérieur, accordez 20 minutes à vos yeux afin qu'ils s'adaptent aux nuances de couleurs en "intérieur".

9.2 Les pochoirs

Si vous n'appartenez pas au monde des artistes ou de l'automobile (carosserie), cela vous semblera sûrement comme quelque chose que vous auriez dû essayer avant de vous marrier. Mais rien n'est plus important dans l'art de restaurer les plateaux qu'un bon jeu de pochoirs.

Les pochoirs se présentent en rouleaux de vinyle de masquage:

  1. Ils se découpent très proprement, pour une délimitation de peinture nette.
  2. Ils sont transparents, aussi pourrez-vous voir où vous découpez (vous pourrez le trouver en version opaque, mais ce n'est pas pratique).
  3. Ils sont auto-adhésifs mais ne laissent pas de résidus de colle après retrait.
  4. Bien qu'il s'agisse d'un produit à faible adhérance qui n'arrache pas la peinture, il pévient toute infiltration de peinture sous la partie adhésive. C'est bien mieux que les adhésifs de masquage bleu ou vert sur cet aspect.
  5. Ils résistent bien à la chaleur et ne plissent pas lorsque l'on fait sécher (à chaud) une couche de peinture.

Si vous savez utiliser du papier calque, vous saurez faire des pochoirs.

Plastic.jpg

Coupez un morceau de vynile et placez-le sur la zone à aérographier.

Faire courir votre doigt là où vous allez procéder à la découpe. Vous n'avez pas vraiement besoin de plaquer le reste du pochoir. Utilisez une lame X-acto neuve pour tracer la découpe de la zone à peindre. N'appuyez pas trop fort, il ne faut pas sentir la surface du plateau lors de cette opération. Utilisez un réglet métallique comme guide pour "tirer" les lignes droites, cela vous fera économiser du temps.

Si vous devez faire la découpe d'un cercle, utilisez un gabarit rond (dessin industriel/fourniture de bureau) pour économiser votre temps. Coupez sur la ligne, ne vous inquiétez pas si vous débordez. Retirez le vynile des parties à peindre. Voyez comme le vynile s'enlève proprement. Si des bulles d'air apparaissent lors du retrait, appuyez dessus pour chasser l'air.

Sinon, pour le masquage nous utilisons du papier-huilé, mais vous pouvez également prendre du papier Kraft ou ce qui vous tombe sous la main. Faites-vous une réserve de papier de masquage que vous fixerez avec de l'adhésif de masquage. Vous pourrez réutiliser ces masques pour travailler sur la prochaine zone du plateau, aussi assurez-vous qu'ils soient suffisament grands.

Metalruler.jpg
Circletemplate.jpg

Ce gabarit de cercles est utile, mais il "craint"… Nous avons exactement le même, mais la plupart du temps, les cercles ne sont pas de la bonne taille (le cercle à tracer se trouvant entre 2 tailles de gabarits). Sur 200 plateaux que nous avons restauré, cela n'a dû fonctionner qu'une seule fois (NdT: mais ce gabarit est en pouces). Si vous rencontrez le même problème prenez un gabarit au standard métrique. Si vous devez découpez des cercles souvent, achetez un gabarit en inox. On en trouve en Angleterre.

9.3 Application des couleurs

Entrainez-vous à pulvériser un peu de peinture sur le papier de masquage. Si vous laissez l'aérographe sans bouchon sur la buse, plus de quelques minutes, il projettera des goutelettes, qu'on appelle aussi grumeaux. Auquel cas, n'attendez pas que les grumeaux sèchent, nettoyez-les à l'aide d'un chiffon et pulvérisez à nouveau toute la zone.

Vous allez apprécier l'utilisation des peintures Createx, croyez-nous. La pulvérisation sur le papier de masquage vous permettra de vous assurez que vous n'expédirez pas de grumeaux sur votre zone de travail. Eclairez la zone fraichement peinte et assurez-vous que la couche de peinture est homogène. Si cela vous semble bon, prenez votre décapeur thermique (NdT: un sèche-cheveux pour les débutants) et séchez la peinture.

A présent, vous pouvez changer de couleur ou appliquez une autre couche de la même couleur sans avoir à attendre.

Notez, sur la photo ci-dessous, que la partie où le pochoir a été correctement plaqué est restée parfaitement appliquée sans plissage lors du passage du décapeur thermique, alors que la zone qui n'a pas été plaquée s'est gondolée. C'est du bon matos.

Peinture (2).jpg

Toutefois, il y a des moments où vous pouvez être amené à appliquer plusieurs couleurs en même temps, mais normalement, on n'applique qu'une couleur à la fois et ceux sur l'ensemble du plateau. Aussi, découper tous vos pochoirs en même temps, puis placez vos papiers de masquage tout autour, zone après zone.

Ne gaspillez pas votre temps à masquer tout le plateau avec de petits pochoirs et des kilometres d'adhésif de masquage. Placez votre papier de masquage autour des pochoirs. Une fois la peinture polymérisée, vous n'aurez plus à vous inquiéter du risque de décollement dû aux adhésifs et aux pochoirs.

Réalisez vos couleurs de la plus claire à la plus foncée, mais réservez le blanc pour la fin afin d'éviter de le salir. La peinture Createx a un rendu mat, aussi le blanc est facilement salissable. Souvent, lorsque vous avez terminé, vous vous apercevez que des zones noires doivent être retouchées. Faites attention de ne pas mettre de noir sur les zones fraichement peintes en blanc.

L'application des couleurs, pour le noir, le bleu, le vert, etc., se fait en 1 ou 2 couches. En général, une couche suffit. Par contre, l'opacité du jaune est très difficile à obtenir, en particulier lorsqu'on essaie de recouvrir des lettrages noirs, aussi faut-il toujours au-moins 2 couches. Le blanc, chez Createx contient beaucoup de pigments, aussi une seule couche suffit, sauf lorsqu'on recouvre des lettrages…

Sinon, en general, pas besoin de diluer la peinture. Nous l'appliquons à l'aérographe tel que sortie du flacon. Une exception toutefois, sur les couleurs "pêche" ou "turquoise", lorsque nous arrivons au quart du flacon, cela nous arrive. Pour ce cas, Createx fabrique du diluant, mais nous utilisons de l'amoniaque et cela marche très bien.

Pour les mélanges, nous insérons une petite bille de verre et agitons le flacon… Cela permet d'avoir des mélanges très homogènes sans aucun grumeau…

Parfois, il y a des zones sur le plateau que ne peuvent être nettoyées à l'éponge magique. Normalement, celle-ci associée à de l'alcool à 99% décape la couche de finition laissant la peinture à nu. S'il vous faut insister à l'éponge magique, la couche de peinture sera abrasée et retirée. Parfois, il y a trop de graphisme à nettoyer… Ou parfois la zone craquelée est proche des batteurs et attire l'œil sur les fissures, alors que plus sur le plateau cela serait resté complètement inaperçu.

Aussi, commencer par scanner la zone avec un scanner HP-4670. Poncez le contour des inserts, progressivement jusqu'à un grain de 500. Il faut que cette zone soit rugueuse afin d'offrir une bonne accroche à la couche de vernis. Pulvérisez une fine couche de vernis sur la totalité du plateau afin de couvrir les éclats et encapsuler la surface.

Poncer ensuite légèrement afin d'aplanir les fissures qui courent à travers le vernis. Dans l'exemple ci-dessous, remarquez la surface fissurée, que l'éponge magique ne peut nettoyer sans faire sauter l'impression du noir. Remarquez le mauvais état du contour du rouge avec les autres couleurs.

5000lit.jpg

Pendant que le vernis polymérise, ouvrez votre logiciel de retouche photo favori et examinez le scan de la zone que vous avez effectué. A l'aide de la fonction "Canal" (Channels), supprimez toutes les couleurs autres que le noir et le blanc et faite un fichier JPG de la police de caractère. Rendez-vous sur le site http://www.myfonts.com/WhatTheFont/ et envoyez (uploadez) le fichier JPG de la police de caractère.

Ce site vous donnera le nom de la police en question. Si votre fichier JPG est de mauvaise qualité, le site peut vous demander d'améliorer certains caractères. Téléchagez ensuite la police de caractère et ouvrez-la dans votre logiciel de retouche photo. Positionnez les lettres de la police de caractères par-dessus la partie scannée du plateau à l'aide d'un nouveau calque.

Si les lettres sont cintrées comme dans notre exemple, vous pourrez les faire pivoter ou utiliser la fonction "déformation de texte" (Warp Text). Souvenez-vous que les tailles de police peuvent être fractionnées, aussi la taille de vos lettres peut être de 28.6 au lieu de 28. Prennez votre temps pour l'adapter à la perfection. Ici la police a été identifiée comme étant "Omnibus".

Ensuite, dessinez le contour de l'insert. Gardez la touche majuscule enfoncée lorsque votre utilisez l'outil de cerclage et recouvrez la bordure externe du cercle d'origine (afin d'obtenir un cercle parfait). Appuyer ensuite sur l'outil "soustraire" (Subtract) et tracez le cercle interne. Cet outil/fonction permet de conserver le centre du 1er cercle.

Retirez l'image de fond (le scan de la zone) et vérifiez votre travail. Si c'est la 1ère fois que vous faites cela, ça vous prendra environ 20 minutes. Si vous avez déjà utilisé des logiciels de retouche photo, alors il vous faudra moins de 5 minutes.

Insert.jpg

Ensuite, il vous faudra imprimer votre travail. Vous aurez besoin de papier décal à l'eau (transparent) et d'une imprimante laser. Choisissez le papier le plus fin que vous pourrez trouver. Les encres des imprimantes à jet d'encre se décolore rapidement, aussi n'y ayez pas recours. La plupart des magasins d'art possèdent de bonnes imprimantes pour décal, capables d'imprimer des blancs opaques et des ors et argents métalliques. Si vous avez besoin de ce genre de décals, n'hésitez pas à recourir à leurs services.

Découpez l'excès de papier autour de l'impression, laissant des formes nettes correspondant aux contours des lettres. Prenez du film vinyle pour pochoir et placez-le sur la zone vernie, à repeindre, qui a été poncée. Découpez le film vinyle là où le blanc doit être peint (pour cet exemple). Nettoyez là où les couleurs ne viennent pas "border" correctement.

ApplyFrisket.jpg

Retirez le pochoir et passez une couche de vernis sur la peinture (sur l'ensemble du plateau si vous voulez faire ça bien). Rappellez-vous qu'il ne faut pas appliquer de décal directement sur la peinture ou sur le plastique d'un insert. Car vous n'aimerez pas avoir une tension qui soit différente entre le dessus et le dessous du décal… Vous risqueriez d'avoir un effet de blanchiment (Ghosting), si vous l'appliquiez directement sur le plastique de l'insert. Nous n'avons jamais eu d'effet de blanchiment lorsque nous vernis sous et sur le décal. Aussi n'essayez pas de gagner du temps lors de ce genre d'opération. Faites-le bien.

VID091.png

Voici le décal appliqué.

9.4 Pour un plateau plus lumineux

La plupart des plateaux possèdent de nombreuses zones d'un blanc réfléchissant qui sont éclairées par le GI (éclairage general). Même si vous ne pouvez pas les voir directement, il est important de les repeindre en blanc brillant. Notre Photomètre nous indique que la remise en peinture de ces zones fait gagner 30 à 40% de luminosité… C'est beaucoup.

La lumière se réfléchit mieux, directement comme indirectement sur un blanc brilliant plutôt que sur un blanc jauni ou devenu beige… Ces zones étaient blanches, mais la lacque qui les recouvrait à jauni avec le temps.

Les zones concernées sont généralement hors de la vue du joueur, aussi pouvez-vous les repeindre sans avoir à les reprendre ou à les niveler. Du coup cela rend cette opération rapide à faire, il n'y a donc aucune raison de faire l'impasse.

Parfois, ces zones sont juste en bois brut sur les premières versions du plateau et peintes en blanc sur les versions produites ultérieurement. C'est alors à vous de décider si vous souhaitez un plateau plus lumineux, ou pas, en peignant le bois laissé brut en blanc. Les puristes désapprouveront, mais de nombreuses personnes le souhaitent.

9.5 Masquage des culots d'ampoule (GI)

Pour ne pas mettre de peinture dans les culots d'ampoules, ne mettez pas de mousse ou d'adhésif de masquage… Placez juste de vieilles ampoules à l'intérieur et peignez par dessus. Cette astuce est aussi applicable à l'opération de vernisage…

Plateau (10).jpg

9.6 Reprise de lignes fines

Parfois, sur votre plateau, vous aurez une ou plusieurs lignes, fines, à reprendre. Dans le cas où il s'agit d'un groupe de lignes, mieux vaudra imprimer un décal (à l'eau), mais dans le cas d'une seule ligne, voici une astuce qui vous fera gagner du temps. Primo, ne faites pas ce genre de reparation sur bois brut. Passez une couche de vernis. Dans le cas suivant, la bille a provoqué une usure sur la ligne. Celle-ci se trouve dans une zone très visible et doit donc être reprise.

Plateau .jpg

La ligne noire est plus fine qu'un pinceau triple zero, ainsi comment faire une retouche peinture sans faire un massacre? Premièrement, il faut faire une entaille avec un cutter X-acto. Bien sûr, prennez une lame neuve…

Cutter.jpg

Trempez ensuite le bout de la lame X-acto dans la peinture. Ne chargez que de très peu de peinture à la fois.

Cutter (3).jpg

Faites un passage dans l'entaille effectuée. Regardez comment l'entaille capture la peinture… Effectuez autant de passes que nécessaire, jusqu'à obtenir l'épaisseur de la ligne d'origine. En général les lignes fines ne nécessitent que 2 passes. Il ne serait pas possible de réaliser ce genre de retouche avec un pinceau à main levée… Une fois cette technique maitrisée vous pourrez réparer des détails sur les plateaux que vous n'auriez jamais crus possible…

Cutter (2).jpg

9.7 Reprise des zones avec points sérigraphiés

Il nous reste à couvrir les zones sérigraphiées du plateau et comment parvenir à les retoucher… Il est possible de scanner des zones de "points" intactes ou d'en générer avec Photoshop. Ci-dessous, nous avons scanné un plateau NOS (New Old Stock ou Ancien stock de pièces neuves).

Vid (4).jpg

Ensuite, nous prenons photoshop, car nous ne souhaitons conserver que les points noirs. La couleur de fond ne nous interresse pas… Aussi prenons-nous le menu "Image->Réglages->Noir & Blanc". Là, nous tirons le Cyan (bleu) et l'atténuons vers la gauche, pour faire disparaitre le bleu de l'arrière plan. Puis nous validons et ne gardons que les "points" noirs. Nous pourrons donc les imprimer sur du papier décal que nous pourrons appliquer sur le bleu de la zone que nous aurons fraichement repeint.

Vid (6).jpg

Cela nous permet de faire un pochoir et de peindre toute la zone endommagée avec la couleur de l'arrière-plan.

Vid (3).jpg

Puis nous appliquons le décal et la zone est réparée (NdT: pour plus d'information sur la méthode d'application des décals, consutez le chapitre dédié… Avant de poser le décal, il est nécessaire de vernis la zone, et de vernir également après la pose…).

VID100.png

Par contre, si nous n'avons pas à disposition un scan propre, nous devrons créer notre champ de dégradé par points. Créer d'abord une inclinaison avec l'outil "inclinaison (Gradient)".

Vid (7).jpg

Ensuite, entrez dans le menu "Filtre->Pixelisation->Demi-teintes" (FILTER>PIXELATE>COLOR HALFTONE). Le menu demandera le rayon maximum (pour la taille des points) et le nombre de cannaux, de 1 à 4 (mais prenez 0 pour le noir & blanc). Jouez sur l'inclinaison et le rayon max, jusqu'à ce que ça corresponde à la zone endommagée. Imprimez ensuite (NdT: à l'aide d'une imprimante laser) sur du papier décal transparent et appliquez. Nota: La compression JPG donne un rendu matriciel sur la photo ci-dessous, mais au moins ça donne un aperçu.

Vid (2).jpg

Vous pouvez aussi imprimer des feuilles completes de dégradés et les découper jusqu'à les faire correspondre à la zone concernée.

Vid (8).jpg

Quoiqu'il en soit, nous n'aurions jamais cru qu'un décal puisse être la solution, car ses rebords pourraient entraver les mouvements de la bille, compte-tenu que le vernis épouse les differences de niveaux et ne les corrige pas. Mais les feuilles de décal à l'eau sont extrêmement fines. Il n'y a donc pas de problème…

10 Restauration de la peinture fissurée

A l'aide d'une éponge magique trempée dans de l'alcool isopropyl à 99%, nous nettoyons toutes les petites fissures (qui courrent dans le sens que la fibre du bois, dans la longueur du plateau). Lorsqu'on à la loupe et que les fissures semblent propres, nous pulvérisons notre première couche de vernis pour sceller la peinture d'origine.

La plupart du temps, les fissures se remplissent de vernis et il n'est pas besoin de repeindre. Mais ce ne fut pas le cas, cette fois-ci. Le fait qu'il s'agisse d'une couleur claire (jaune) et que la zone fasse face au joueur, faisaient que ce défaut se voyait comme le nez au milieu de la figure. Désolé pour la photo trouble, mais elle a été prise de trop près…

Planking.jpg

Nous avons fait la correspondance de la couleur à l'oeil, placé une goutte de notre mélange sur le jaune d'origine que nous avons séchée au décapeur thermique et humidifiée à l'essence F. Notre second essai a été le bon… Aussi étions-nous prêt à masquer la zone.

A l'aide de pochoir, nous avons isolé le jaune. Evitez les retouches locales, elles se verront à l'avenir si les peintures ne se décolorent pas au même rythme. Repeignez toute la couleur en une seule fois. Nous utilisons un cutter X-acto et un réglet métallique pour détourer les zones masquées. Il n'y a pas de risque d'arrachement, car nous avions déjà réalisé une couche de vernis au préalable.

Frisket.jpg

Là, nous avons pulvérisé notre 1ère couche de jaune. Parce qu'il s'agit du jaune "Createx opaque", regardez le rendu obtenu dès la 1ère passe… Impossible d'avoir le même résultat avec des peintures acryliques bon marché, en particulier avec les teintes claires comme le jaune. De plus pourquoi attendre que des peintures bon marché sèchent… Mieux vaut des peintures séchant à chaud. Après un passage du décapeut thermique, nous avons appliqué la seconde et dernière couche.

Peinture.jpg

Une fois la peinture sèche, nous avons retiré le masque (pochoir). Bien sûr, nous savons qu'il y a une différence d'épaisseur entre le plateau et la nouvelle peinture appliquée… Avec un abrasif de 500, nous avons doucement rabattu les angles de la zone fraichement peinte pour que la délimitation soit plus "lisse". Cela permet à la couche de vernis suivante de fluer plus facilement par-dessus, plutôt que de buter contre le redan. Et comme il s'agit de peinture polymérisable à chaud, aucune hésitation à poncer une peinture appliquée 5 minutes auparavant… Là encore, impossible de faire ça avec des produits bon marché.

Sandpaper (2).jpg

11 Sérigraphie des inserts

NdT: Pour reprendre les contours des inserts et leurs sérigraphies, il y a 2 grandes méthodes:

A: Une méthode plus moderne à base pochoirs; Il s'agit d'utiliser les scans du plateau qui auront été faits avant le retrait du Mylar. Avantage, ils seront à l'échelle. Inconvénients, il faut retravailler ces numérisations sous des logiciels tels que Photoshop et Illustrator, afin d'obtenir des fichiers vectorisés qui pourront être utilisés dans un "robot de découpe" (plotter). Une fois les masques et pochoirs réalisés, ils sont appliqués sur le plateau et une peinture est appliquée à l'aérographe (ou en bombe selon…). Pas de tutoriel ici, car cette méthode n'est pas employée par VID.

B: Une méthode plus classique à base de décals, dont voici le récapitulatif:

  1. Sérigraphiez ou imprimez vos décals avec une imprimante laser. Les encres des imprimantes jet d'encres se décolorent rapidement.
  2. Utilisez des décals transparents pour la plupart des inserts. Si l'insert est imprimé en blanc, utilisez des décals blancs ou faites imprimer des décals transparents sur une imprimante ALPS (c'est le seul type d'imprimante qui peut imprimer des encres blanche, or ou argent).
  3. La plupart des magasins d'art possèdent de grandes imprimantes, et ils seront très heureux de vous facturer l'impression de vos décals.
  4. Augmentez le contraste de votre imprimante laser au maximum, afin d'avoir une image bien noire. Désactivez les modes "économies".
  5. Appliquez une 1ère couche de vernis avant de positionner vos décals. Une différence de tension entre le dessous et le dessus du décal n'est pas souhaitable, car vous pourriez avoir un phénomène de blanchiment (Ghosting – Lorsque le décal se décolle de l'insert).
  6. Comme vous devrez vernir après la pose des décals, avant de commencer leur application poncez tout le plateau au grain de 1000, cela donnera une accroche à la couche de vernis suivante.
  7. Rendez-vous sur le site http://www.myfonts.com/WhatTheFont/ pour identifier la police de charactère (uploadez le fichier JPG de la police de caractère).

Comme matériels, vous aurez besoin de:

  1. Un récipient plat avec de l'eau tiède et propre.
  2. Une solution d'application pour décal, pour environ 3$. Cela permet d'assouplir le décal, aide à l'adhérance et évite qu'il se gondole.
  3. Du papier décal. N'utilisez pas votre X-acto pour le découper. Prennez plutôt des ciseaux. Les lames ont tendance à générer un rebord qui accroche, se qui rend plus difficile la séparation du décal de sa feuille de transport.
  4. Un pinceau de plomberie pour appliquer le papier sur le plateau.
  5. Un chiffon doux (tissu, jersey) pour appliquer le décal.
Decalsolution.jpg

Faites tremper le décal environ 45 secondes. Il sera prêt à poser dès que vous pourrez le faire glisser facilement sur son papier de transport, entre votre pouce et votre index.

Flyagain.jpg

Les grands décals ont tendance à se gondoler, une fois le papier de transport saturé en eau. Pour éviter cela, mettez à tremper les décals à l'envers.

Insert (6).jpg

En partant du principe que vous avez déjà dépoussiéré le plateau avant de commencer, appliquez la solution pour décal sur la zone du plateau ciblée. Commencez par les inserts au centre du plateau et dirigez-vous, au fur et à mesure, vers les côtés. De cette manière, vous n'abimerez pas les décals déjà mis en place.

A présent, faites glisser le décal de son papier de transport. Ne touchez pas le dos du décal qui est la partie adhésive, vous pourriez laisser la trace de vos empreintes ou y placer des poussières. Plaquez le décal sur le plateau à l'aide de votre doigt, puis faire glisser le papier de transport.

Plateau (11).jpg

Une bonne astuce est d'utiliser une "rotissoire" (voir le début de cet article) et de placer un néon d'1m20 au sol, afin d'éclairer les inserts par-dessous. Quoiqu'il en soit, rotissoire ou pas, il vous faudra un peu de lumière afin de bien aligner les décals. Souvent, la bordure noire du plateau est mal alignée avec les inserts. Faites de votre mieux, mais attendez-vous à devoir bidouiller pour obtenir un résultat acceptable.

Flyagain (2).jpg

Une fois que l'alignement vous semble correct, il est alors temps de fixer le décal. Maintenez le décal par un côté, à l'aide de votre pouce, pour lui éviter de bouger. Prenez un chiffon enduit de solution à décal et appliquez-le sur le décal pour absorder l'excés d'eau et pour chasser l'air qui pouvait être emprisonné entre le décal et le plateau. Une fois le décal appliqué à 95%, déplacez votre pouce et pressez le chiffon là où il trouvait.

Anchor.jpg

Si vous avez déjà "teinté" les vitres de votre voiture, vous saurez quoi faire sur votre plateau. Marouflez et chassez les bulles et les plis vers les côtés jusqu'à ce que le décal soit complètement plaqué. Si vous êtes allé trop vite et que vous avez un pli ou que vous êtes mal aligné, humidifiez le décal avec de la solution à décal et reprenez le décal en pressant et en marouflant.

Insert (4).jpg

Laissez vos décals sécher une nuit complète et vous pourrez vernir. Le vernis automobile bi-composants (2K) est agressif; C’est-à-dire qu'il contient des solvents qui disolveront vos fragiles décals si vous n'êtes pas assez précautionneux.

Si c'est la 1ère fois que vous pulvérisez du vernis, entrainez-vous avec des décals placés sur une canette de bière ou une feuille métallique. Evaluez combien il faut de vernis, pour "attaquer" les décals sur un échantillon test, plutôt que sur votre plateau. Lorsque nous parlons d'attaque, nous voulons parler de destruction… Ici, pas de subtilité.

Pulvérisez la 1ère couche de vernis, sur les décals, en une couche aussi fine que possible. Après 10 minutes, repassez une très légère couche. Encore 10 minutes après, appliquez une légère couche (normale) de vernis. A présent, vos décals sont protégés. Vous pouvez dès lors faire vos retouches peinture de dernière minute ou effectuer la couche de protection finale de votre plateau.

Plateaunu.jpg

Nota: Pour les cas où il faut appliquer plusieurs couches de décals, Nous les empilons directement les uns sur les autres… Nous laissons sécher le précédent et appliquons le suivant. Ce n'est le cas que pour les impressions couleurs trop pâles… Les impressions en noir sont généralement assez opaques.

12 Cas particuliers apparaissant au vernissage

Inserts – Dégazage et floutage Il apparaît que le revêtement des vieux plateaux NOS (New Old Stock, anciens stock de pièces neuves) semble provoquer une réaction entre le plastique des inserts et la nouvelle couche de vernis. Les solvants du nouveau vernis engendre soit un dégazage, soit un floutage… Pire, le floutage n’apparaît pas instantanément, mais après quelques jours, lorsque vous pensez le vernis catalysé. En voici un exemple…

Outgassing.jpg

Alors, est-ce que cela arrive avec tous les plateaux? Eh bien, il semble qu'avec l'arrivée du "Diamond Plate" dans les années 90, les dégazages soient moins fréquent… Le Diamond Plate étant bien plus compatible avec le 2K.

Alors pourquoi est-ce que ça arrive sur les plateaux NOS plutôt que sur les autres plateaux de cette époque? En fait, sur les plateaux qui ont vécu, le revêtement d'origine a été usé. Si vous grattez le lettrage sérigraphié placé sur les inserts, et que vous le remplacez par un décal, il n'y aura plus de revêtement pouvant entrainer une réaction.

Est-ce que la marque de vernis utilisée a une influence? Eh bien, plus le temps de catalyse est long, plus il y a de change qu'un dégazage se produise. Utilisez toujours le durcisseur à prise la plus rapide possible afin d'appliquer la 1ère couche de vernis sur un plateau NOS. Ne mettez jamais de vernis Diamond Plate sur un plateau NOS, car il est trop agressif et provoque toujours du floutage sur les inserts. Sinon, n'utilisez pas de vernis aquaréthane, en 1ère couche, comme protection contre le 2K, ça ne marche pas.

Est-ce que ce genre de phénomène est systématique? Ça arrive quand ça arrive… Pour éviter cela, vous pouvez faire un test sur un des inserts proche de l'envers du plateau et regarder le résultat après une semaine. Le floutage est plus voyant sur les inserts opaques jaunes ou blancs. Toutefois, il est possible de voir ce phénomène sur les inserts rouges et transparents. Nous suspectons que ce soit plus courant que nous ne le pensons, sur les inserts transparents, mais les facettes masquent ce phénomène à l'œil.

Outgass.jpg

Alors, que faire…? Certains restaurateurs vernissent et prient… Puis, ils grattent la partie dégazée… Mais il y a une méthode préventive qui peut faire gagner beaucoup de temps et d'énergie… Il s'agit de retirer l'ancien revêtement afin que le 2K n'ait plus d'interaction possible…

Mais comment procédez sans endommager le cerclage de l'insert? Eh bien, il vous faudra un gabarit en plastique épais, percé de trous de différentes dimensions. Une feuille plastique transparente de 6 mm est idéale. Vous pourrez l'aligner facilement sur le plateau et elle se perce facilement avec des mèches Forstner… Réalisez votre gabarit avec la taille des inserts les plus courants.

VID118.png
Plateau (3).jpg

Centrez le gabarit sur l'insert et fixez-le solidement, car il ne faut pas qu'il bouge pendant la suite de cette opération, afin de ne pas abimer la bordure de l'insert.

Plateau (8).jpg

Ensuite, l'outil de prédilection, mieux qu'une Dremel, est un ciseau à bois bien acéré. Nous l'utilisons à la vertical, sans aucun angle contrairement à un travail sur bois comme ce serait normalement le cas. Prenez un affuteur au diamant (ou une pierre à aiguiser) et aiguisez régulièrement votre ciseau au fur et à mesure. Une utilisation à la verticale émousse le fil très rapidement. Un ciseau bien affuté permet un travail rapide, vous n'en reviendrez pas. Après quelques secondes, vous pouvez passer à l'insert suivant. Le positionnement du gabarit vous prendra plus de temps que l'opération de "décapage" en elle-même.

Plateau3.jpg

Votre ciseau fera très vite de grands écaillages. Si le vernis crissera sous la lame, l'insert lui, restera lisse.

Plateau (4).jpg

Lorsque vous parviendrez au centre du plateau, il sera temps de sortir votre "U" de 300 mm afin de maintenir le gabarit en place…

Playfield.jpg

Sur les inserts en forme de flèches ou autres formes, il n'y aura pas de gabarit possible… Incisez légèrement le vernis à l'X-acto juste à l'intérieur de la bordure de l'insert, de telle sorte que vous n'arrachiez pas accidentellement un morceau de la bordure avec le vernis. Vous sentirez l'incision avec la pointe de votre ciseau…

Sur les inserts avec lettrage, pesez le risque entre détourer les lettres et celui d'avoir du floutage… Faites un test avec du 2K sur un insert en haut du plateau en cas de doute… Les petites raillures faites par le ciseau peuvent être laissées telle quelles, car elles donneront de l'accroche au vernis et seront comblées une fois vernies.

13 Les inserts "étoiles"

Insertetoile.jpg

Les "étoiles" ou inserts "étoiles" ou "étoilés" ont leur propre section parce qu'ils font en général perdre beaucoup de temps aux restorateurs. Tous ceux qui ont acheté un plateau chez CPR ou à un restaurateur amateur ont rencontré le problème pour lequel l'étoile blanche de l'insert est "collante" ou ne peut être insérée…

C'est que qui se passe lorsque le vernis pénètre dans les encoches, les rendant trop étroites pour que les lames de l'étoile puisse coulisser librement. Alors il faut poncer, retoucher et poncer encore… Mais mieux vaut éviter de faire cela sur nos plateaux… La meilleure manière pour éviter que le vernis n'entre dans les encoches de l'insert est d'utiliser les bouchons de protections des inserts des plateaux NOS (New Old Stock, ou anciens stocks de pièces neuves) ou des inserts de rechange. Ne les jetez pas, et le temps passant, vous en aurez un petit stock d'avance… Ils seront ajustés à l'insert et laisseront pas le vernis pénétrer. Une fois le vernissage effectué, prenez un petit tournevis pour les faire sortir pendant que le vernis est en train de durcir.

Insertetoile (2).jpg
Etoiles.jpg

Pour le cas où il s'agit d'un de vos premiers plateaux, vous pouvez utiliser les anciennes étoiles, placées à l'envers dans les inserts, ce qui évitera au vernis d'allez plus loin. Un petit morceau d'adhésif de masquage (bleu) évitera à l'étoile de s'envoler lors de la pulvérisation du vernis. Là encore, lorsque le vernis commence à durcir, retirez les étoiles afin de vous assurer que les encoches restent propres et ne se retrouvent encollées.

Etoile.jpg

Bien entendu, pour ce faire, il faudra d'abord extraire l'étoile de l'insert, et ce sans casser l'insert… Après 40 ans, le vieux plastique sera devenu cassant, aussi faut-il être précautionneux. Ce n'est pas si dur à faire, mais il faut faire attention. Tout d'abord, il faut sortir le contact du passage. Retirez une seule vis, puis faites pivoter l'assemblage du contact afin de libérer le dos de l'insert.

Contact (2).jpg
ContactOK .jpg

C'est à partir de là qu'il faut faire attention. Le barbillon est retenu par de fins doigts en plastique. Vous devrez presser doucement sur le barbillon en oscillant sur 360°. Si les étoiles ont jauni et que vous avez prévu de les remplacer vous pouvez couper la "retenue" à l'aide d'une pince coupante bien affûtée.

Barb.jpg

L'étoile finira par sortir et vous pourrez alors examiner les doigts de l'insert. Eclairez-les avec une lampe de poche depuis l'envers de l'insert et assurez-vous que rien ne soit cassé ou fissuré. Si vous devez changer l'insert, ce sera maintenant, pas après le vernissage.

Cracked.jpg

Poncez le dessus de l'insert étoilé avec de l'abrasif de 220 avant de vernir. Cela donnera une bonne accroche au vernis pour améliorer sa tenue, compte tenu que l'insert a tendance à fléchir sensiblement lors du passage des billes à cause de sa nature segmentée.

14 Mise à niveau du plateau entre couches de vernis

Tout le monde pense que chaque couche vernis comble les aspérités et nivèle le plateau… Ce n'est absolument pas le cas!!! Il y a une tension de cohésion qui rompt la tension de surface de la couche de vernis faisant que celle-ci s'accumule autour des perçages et des encoches…

Aussi, faut-il poncer pour applanir ces amats entre chaque couche de vernis. De même, les petites aspérités autour des bumpers, inserts et manques ne sont pas remplies par les applications de vernis. Il faut déglacer ces zones et les remplir de vernis à l'aide d'un compte-goutte (ou d'une seringue).

Ci-dessous, nous avons aposé la 1ère couche de vernis sur le plateau. Nous avons poncé doucement avec un grain de 800 et une cale à poncer afin de révèler les dépressions. La cale étant plane, cela permet de les rendre visibles… Ce ne serait pas le cas si vous ponciez à la main, car l'abrasif suivrait le contour du plateau…

Remarquez l'insert qui nous semblait plan avant vernissage… A présent on peut voir qu'il s'est affaissé et qu'il a besoin d'être comblé… Nous passons alors un petit coup de ponçage à la main (pour donner une accroche au vernis) et le remplissons de 2K avec un compte-goutte. Notez l'amas de vernis autour de la fente dédiée au passage des cibles tombantes. Il nous faut l'applanir avant l'application de la couche de vernis suivante.

Etoiles (2).jpg

Là encore, nous apercevons quelques dépressions brillantes autour des ronds de bumper et quelques bosses par-ci, par-là, sur le plateau, ainsi que sur la pointe du 3ème insert en forme de flèche...

Plateau (5).jpg

Lorsque vous comblez une dépression (au compte-goutte ou à la seringue), vous pouvez appliquer une couche de vernis directement par dessus. Toutefois, il vous faudra faire votre pulvérisation à la perpendiculaire du remplissage… Si vous effectuer cette pulvérisation avec un angle different, la pression de l'air chassera souvent le remplissage hors de la dépression, ce qui laissera un effet de vague… Si jamais cela vous arrive, poncez l'effet de vague au 220 (avec un grain de 800 il vous faudrait une éternité) et comblez la dépression de nouveau. Puis attendez que votre ajout de vernis sèche environ une heure et appliquer une couche vernis normalement.

Si vous préférez laisser sécher votre remplissage quelques jours avant de vernir, déglacer-le à l'abrasif (la dépression étant à présent totalement comblée) afin de lui donner de l'accroche pour la couche de vernis suivante. Voici le plateau applani après ponçage. Remarquez que certaines dépressions reprises sont encore brillantes.

Soit vous pouvez choisir de les comblez au vernis, soit vous pouvez les laisser en l'état si elles sont recouvertes par des plots… Toutefois, il vous faudra les déglacer afin de donner de l'accroche à la couche de vernis suivante. Si vous ne le faites pas, celle-ci peut ne pas adhérer correctement et générer des fissures au serrage des plots. La toile émery ou un morceau d'abrasif usé sera parfait pour poncer les dépressions à la main.

Glossydepressions.jpg

Il nous arrive parfois de rencontrer un problème en vernissant la peinture Createx… Une espèce de dégazage sur la peinture… Cela ressemble à de très fines bulles, au-dessus de la peinture et le plus souvent sur le "noir". Ce n'est généralement pas un vrai problème, car cela arrive avant la couche de finition; Donc nous ponçons la zone, et cela disparait à l'application de la couche de vernis suivante.

Cela nous arrive de voir le même phénomène à la 1ère couche de vernis recouvrant les décals, parfois, lorsqu'ils sont imprimés en noir. Nous aplanissons par ponçage et cela disparait, le vernis scellant le tout et évitant toute future intéraction chimique. Nous ne le constatons pas avec les autres peintures Createx, mais nous pensons que ce phénomène est lié à la qualité des pigments "noirs".

Plus vous aurez d'expérience, et plus vous optimiserez vos quantités de vernis lors de vos passes. Les débutants gaspilleront plus de matière, car devant revenir en arrière ou appliquer plus de produit sur une zone trop fine.

Ayez toujours d'autres objets à vernis à proximité pour terminer les godets de vos pistolets; Des rails fraichement repeints, des tabliers (aprons), ou tout autre chose, qui vous éviter de jeter les relicats de vernis coûteux. Pour un débutant, faire une préparation égale au ¼ de votre godet est largement suffisant. Lorsque vous serez plus expérimenté, vous pourez réduire les quantités.

Lorsque vous poncez un insert, il se voilera, mais il apparaîtra comme parfait lorsque le vernis sera appliqué. A l'application du décal, le glaçage au vernis (très légère pulvérisation) le fera apparaître légèrement crémeux, mais lorsque le vernis sera normalement appliqué; il réagira et deviendra invisible… Seule l'encre sera visible. Le contour du décal sera indétectable. Par contre, la pose d'un vinyle sera trop épaisse et il faudra plus de travail pour le noyer dans le vernis. De plus, le vinyle semble rétrécir avec le temps, aussi ne l'utilisez pas pour garnir les inserts.

15 Comment vernis efficacement

Appliquer du vernis par de basses temperatures peut entrainer du floutage… Vous aurez besoin d'un chauffage d'atelier pouvant maintenir la température à 16°C pendant au moins une semaine. Le plateau et le vernis 2K doivent être à la même température, comme lorsque l'on peint des voitures. Le vernis ne se catalyse pas s'il ne fait pas assez chaud, et à moins que vous n'ayez une lampe à infrarouge, il faudra qu'il reste au chaud pendant quelques jours.

Préparation et ponçage avant vernis
Il est nécessaire de poncer le plateau pour générer de la rugosité et procurer une "accroche" au vernis. Il faut un abrasif fin pour cette opération, un grain entre 800 et 1000. Si vous voulez protéger une reproduction ou un plateau Stern récent, déjà verni, vous devrez probablement utiliser un grain de 400 à 600.

Sur des plateaux plus anciens qui ne sont pas vernis, considérez cette opération comme un déglaçage plutôt qu'un réel ponçage… N'appuyez pas trop, car sinon vous arracheriez la peinture. Ne poncez pas les peintures écaillées devenues poudreuses, elles devraient adhérer au vernis. De nombreux jeux Williams System11 sont trop fragiles pour être poncés.

Il vous faudra probablement poncer à la main, avec un morceau d'abrasif replié (en 2 ou en 4) afin d'atteindre le fond des inserts concaves, les perçages et les encoches. Observez le plateau avec une source lumineuse selon un angle qui vous permettra de voir les dépressions brillantes que vous auriez loupées.

Assurez-vous d'avoir bien nettoyé le couloir de lancement et vérifiez son aspect en appliquant un chiffon imbibé d'essence F. Mieux vaut éviter d'emprisonner sous le vernis, un tas de crasse ou un bois qui aura grisé.

Après retouche peinture, il est nécessaire avant d'appliquer une autre couche de peinture ou de vernis, de poncer pour donner de l'accroche. Si jamais vous arrachez des particules de peinture au ponçage, cela veut dire que la peinture n'est pas polymérisée. Ce n'est qu'après polymérisation complète que vous pouvez déglacer… En aucun cas il ne s'agit de revenir au bois…

Pour les inserts concaves: Nous les ponçons et les remplissons de 2K à l'aide d'un compte-goutte (voir le chapitre dédié).

Pour les perçages: Poncez l'intérieur des trous et des encoches avec un abrasif à "gros" grain (entre 120 et 220). Il faut une très bonne accroche pour que le vernis tienne dans ces zones difficiles d'accès. Si quelqu'un a utilisé une cire liquide ou toute autre cochonnerie à base de silicone sur le plateau, vous le saurez très bientôt…

Souflez les perçages, des 2 côtés (dessus/dessous) à l'aide de votre compresseur, afin de retirer la poussière accumulée (faites-le à l'extérieur, car cette poussière est toxique). Frottez toute la surface du plateau avec un chiffon imbibé d'essence F, puis avec un chiffon dépoussiérant. Ne touchez plus le plateau pour éviter les traces de doigts (gras) et l'apport de nouvelles poussières. Le plateau est prêt au vernissage.

Vid2.jpg

Bon… Vous avez appliqué votre 1ère couche de vernis… Elle vous semblera plus brillante que ce que vous pourriez avoir vu jusqu'à présent (ce brillant s'atténuera après quelques jours, car le vernis se contracte dans les fissures du plateau). Vous pourrez constater que la couche de vernis ne comble pas les inserts concaves, les apérités ou depressions… Elle ne fait que suivre le profil de la courbe.

Vous remarquerez qu'au lieu de noyer les bosses ou les décals dans le vernis, la couche de vernis ne fait que les surélever… Enfin, vous remarquerez que le vernis s'agglutine autour des perçages et des encoches. Il ne pénètre pas dans les perçages. Il crée une surélévation autour des perçages, plus haute que la couche de vernis environnante.

Vid (10).jpg

Les novices pensent que plus ils appliqueront de couches de vernis, et plus le plateau sera "plan". Ils découvrent rapidement que chaque couche successive suit les reliefs (en creux et en plein), faisant que la nouvelle couche est aussi grumeleuse que la précédente (et autour des perçages, parfois encore plus). Cela implique qu'il faut poncer entre chaque couche, si vous souhaitez obtenir un plateau totalement de niveau.

Pendant environ 24 heures, la nouvelle couche adhérera à la couche précédente, car celle-ci, même si elle est dure n'est pas complètement catalysée. Attendez donc 24 heures et faites un nivellement par ponçage. Cela donnera une accroche à la couche suivante. Si vous ne poncez pas, et que vous appliquez directement une nouvelle couche vernis sur une base complètement catalysée, les 2 couches se délamineront… Si cela se produit, outre le fait qu'il faudra peler la couche supérieure, il vous faudra poncer la couche inférieure pour pouvoir recommencer. Donc mieux vaut poncer directement.

Vid (5).jpg

La chose suivante que font les novices est de replier la feuille d'abrasif et de poncer la dernière application de vernis à la main. Malheureusement, le ponçage manuel suit le profil du plateau et ne le nivelle pas. L'abrasif descend dans les perçages et les encoches faisant des cratères et reliefs en creux.

Vid.jpg

Pour mettre le plateau de niveau, il faut poncer avec une surface plane. Plus grande sera la câle à poncer, meilleur sera l'aplanissement. Lorsque vous aurez un lot de plateaux à restaurer, vous pourrez utiliser une ponceuse électrique ou pneumatique, mais pour un novice, mieux vaut une câle à poncer pour surface sèche.

Les particules de vernis frais obstruons rapidement le grain de votre abrasif, aussi gardez votre soufflette à portée de main pour les retirer de la câle. Il ne vous faudra pas d'abrasif trop fin pour ce nivellement. Un grain de 400 à 500 vous permettra d'y parvenir plus rapidement et vous beurrerez moins l'abrasif sur votre câle. La poussière de vernis est toxique. Utilisez votre masque de protection et ne poncez pas à l'intérieur… De même retirez et secouez votre combinaison de protection à l'extérieur.

Remarquez, sur le schéma ci-dessous, combien le plateau est de niveau… Mais l'insert concave a toujours son centre plus bas… Poncez la dépression à la main (pour faire une accroche) et remplissez la cavité avec quelques gouttes de vernis avant d'appliquer la couche suivante.

Vid (9).jpg
Cale.jpg

Après la dernière application, le vernis JC660 devient dur comme de la pierre après une semaine. Mais il y a un peu de contraction. Vous verrez apparaitre un léger jeu autour des inserts dans le mois qui suit, car le bois se rétracte à une vitesse différente de celle du plastique des inserts. Si nous n'avons pas un délai de livraison serré, nous appliquons la 2ème couche de vernis et laissons les choses évoluer pendant un mois ou deux. Puis, nous nivelons par ponçage et appliquons la couche de finition.

Une fois que celle-ci est sèche, nous attaquons la phase de polissage: C’est-à-dire des passes d'abrasifs aux grains de 1000, 1500 et 2000. Bien sûr il s'agit de papier "à l'eau" pour éviter de saturer le grain. Ensuite, nous passons du Novus2 sur une polisseuse orbitale. Si le plateau est complètement catalysé, vous aurez une très grande brillance.

Lorsque vous devez passer d'une taille de grain à une autre, il faut au préalable avoir éliminé toutes les rayures… Aussi, disons que vous avez fini votre nivelage en 800 et que vous êtes prêt à passer à 1000, prenez 2 litres d'eau additionnés d'une à 4 gouttes de liquide vaisselle. Mouillez l'abrasif de 1000 et humidifiez le plateau également. Pas besoin de mettre trop d'eau, il ne faut pas mouiller l'envers du plateau…

Poncez au grain de 1000 jusqu'à ce que toutes les rayures faites avec le grain de 800 aient disparu. Si vous passez au 1500 et qu'il reste des rayures, vous ne parviendrez pas à les éliminer et vous devrez revenir en arrière. Vérifiez qu'il n'y ait pas de petit morceau de vernis pris sur la face de l'abrasif pour éviter une interférence entre l'abrasif et le plateau. Grattez tout grumeau à l'aide d'une lame de rasoir, avec un angle faible. Gardez l'abrasif humide.

Si vous utilisez une ponceuse électrique, assurez-vous qu'elle soit spécifiée pour fonctionner en environnement humide (afin de ne pas vous électrocuter). Les ponceuses pneumatiques sont un meilleur choix puisqu'elles n'ont pas de moteur électrique. Sinon, un morceau d'abrasif neuf a 2 fois plus d'attaque qu'un morceau déjà utilisé… Aussi frottez-le sur un morceau de bois, pendant quelques secondes, avant de l'utiliser.

Pour le sens du ponçage… Lorsque l'on travaille sur du bois brut, il est nécessaire de suivre la fibre du bois. Par contre sur du vernis ou de la peinture, vous pouvez frotter dans toutes les directions.

Une fois le plateau uniformément poncé au 1000, il est alors temps de passer au 1500, puis au 2000. Enfin finissez au polish liquide et à la polisseuse. Si vous n'en avez jamais utilisé, entraînez-vous sur la partie située sous le tablier (Apron). Ensuite, il faut la déplacer en permanence pour qu'elle ne chauffe pas le support.

16 Zoom sur le polissage

Prennez une polisseuse… Elle a une grande surface de travail et plusieurs vitesses. Vous pouvez aussi travailler avec la tranche afin de polir le couloir de lancement. Il vous faudra differents bonnets selon le degré de finition… Identifiez-les, à l'aide d'un marqueur, pour ne pas les confondre.

Un bonnet à polir de grain moyen donne rapidement un plateau éclatant… Mais ne maintenez jamais la polisseuse sur une seule zone, gardez-la en mouvement. Ne faites jamais chauffer le plateau, passez d'une zone à une autre. Une fois la brillance obtenue, essuyez les poussières qui se seront accumulées dans les perçages et les encoches afin de ne pas contaminer le lustrage avec un grain plus fin.

VID141.png

Le lustrant "Swirl Remover" donne rapidement une belle brilliance. Il est aussi abrasif que le Novus2, mais permet un résultat plus rapide. De nombreux clients souhaitent des plateaux brillants, mais pas des mirroirs… Dans ce cas, arrêtez le polissage à ce stade. Si vous souhaitez un effet mirroir, retirez le lustrant des perçages et encoches et passez à l'étape suivante. Auquel cas, pensez à changer votre bonnet. Si vous trouvez que le lustrant n'apporte pas le brilliant que vous attendez, votre vernis peut ne pas être catalysé à Coeur… Laissez-le reposer au chaud pendant une semaine et recommencez.

Plateau1.jpg

Enfin, nous utilisons du lustrant "Machine Glaze". Ce produit ne peut être poli à la main… Il faut une lustreuse rapide pour que la magie opère, et obtenir un vrai effet mirroir, bien plus qu'avec du Novus2. Retirez ensuite le lustrant des perçages et des encoches. A présent, le plateau est complètement lustré, aussi vaut-il mieux le protéger avec une bonne cire en pâte comme de la "Blitz". Attention, ne prennez pas une cire nettoyante, car cela ferait des éraflures et ferait partir la grande brillance que vous avez obtenue. Vous n'aurez jamais un plateau aussi propre, aussi ne lésinez pas sur l'application de la cire.

Mirror.jpg

17 Aversion envers le Mylar

Beaucoup de passionés ont horreur du Mylar. Mais il n'y a rien de fondamentalement mauvais à avoir un Mylar. Cette protection a évité la déchetterie à des millions de jeux. Bien entendu, si le Mylar se craquelle, se décolle et ainsi affecte la trajectoire de la bille, il faudra faire quelque chose… Mais sinon, 90% des propriétaires de flippers devraient le laisser en place. Il continuera à protéger le plateau comme il l'a fait ces 30 dernières années.

Il y a quelques années, nous avons restauré un "Fireball Classic" pour un client, et nous avons placé un morceau de Mylar en haut du plateau. Nous l'avons placé sur un endroit très précis, où il y a une usure au bois sur 99% de ces machines… Chaque tir de précision (au lancement) fait un rebond en sortant du couloir et la bille retombe toujours au même endroit. Après quelques mois, le client cira son plateau et découvrit le Mylar.

Il nous demanda pourquoi nous avions placé un morceau de Mylar sur son plateau fraichement vernis… Nous avons répondu que c'était pour le protéger. Car le vernis a beau être très dur, il ne le sera jamais autant qu'une bille en acier. Et depuis plusieurs années, ce Mylar n'interfère pas avec le jeu et il n'a pas bougé. Quand bien même, s'il était altéré, il suffirait de le changer.

Même avec une très bonne marque de vernis, il est souhaitable de placer un rond de Mylar sous les retours de rampes, là où la bille tombe sur le plateau (comme sur le MM, au dessus des inserts "Fire"), autour des bumpers ou sur des zones localisées très sujettes à l'usure. Vous pouvez aussi en placer sous les bavettes en bas des rampes, pour éviter que la lamelle ne morde dans le plateau… Souvenez-vous qu'il faut cirer avant d'appliquer le Mylar… De cette manière vous pourrez le retirer plus facilement.

Plateau (9).jpg

Le seul Mylar qu'il faut redouter, c'est le Mylar non-adhésif. Vous en trouvez partout sur les jeux Gottlieb. Les particules abrasives et la crasse passent sous le Mylar et frottent le plateau en permanence. Cela attaque le bois et creuse des dépressions. Si vous avez un jeu équipé avec du Mylar non-adhésif, remplacez-le immédiatement par un rond adhésif (cirez le plateau avant de l'installer).

Mylar.jpg

18 Eviter la fissuration du vernis au remontage

La nouvelle couche de finition 2K est dure, mais reste toutefois légèrement flexible. Il faut qu'elle soit dure pour être lustrée et obtenir une belle brillance, mais aussi résister à l'usure, mais comme ce type de vernis provient de l'industrie automobile, elle reste élastique (c'est pour cette raison que la peinture de votre voiture ne se détache pas lorsque vous appuyez et enfoncez un panneau de carrosserie). Au fur et à mesure que vous appliquez vos couches de vernis, vous vous serez probablement aperçu que les perçages se remplissent légèrement de vernis… Toute dépression sur un plateau neuf se comblera surement.

Post1.jpg

Lorsque vous replacez les vis, les filetages ont tendances à soulever ou à arracher le vernis. C'est parce que les diamètres des perçages sont plus petits que ceux de la vis, pour que le filetage puise mordre dans le bois, déplaçant et compressant ainsi les fibres du bois.

Post2.jpg

Une mèche à bois comporte 2 lames lattérales, aiguisées comme un rasoir. Celles-ci découperont proprement le vernis autour des perçages, ce qui évitera au vernis d'être soulevé. Choississez une mèche dont le diamètre est légèrement plus grand que celui du filetage des plots à revisser. Prenez toujours une mèche neuve. Evitez d'avoir à vous mordre les doigts en allant au plus facile. Chauffez la zone au sèche-cheveux avant d'appliquer la mèche… Une mèche neuve mordra dans le vernis même si elle est actionnée manuellement.

Post3.jpg
Postzoom.jpg

Le vernis est dès lors retiré du pourtour des perçages.

Post4.jpg

A présent, les filetages n'entrent plus en contact avec le vernis, aussi les plots peuvent se visser sans soulever ou fissurer la couche de vernis environnante. Il est plus rapide de dégager tous les perçages en même temps, pendant que le plateau est encore nu.

S'il s'agit d'un nouveau plateau en provenance de chez CPR, ne dégagez pas les perçages avant d'être sûr qu'ils soient positionnés aux bons endroits. Il arrive parfois que ce ne soit pas le cas (Il y a des variations d'une production à l'autre selon les lots et les fournisseurs qui les ont usinés), et parfois il y a des "pointages" supplémentaires que vous ne souhaiterez pas agrandir (sur des plateaux "tête de série" il peut y avoir des emplacements dédiés pour 2 petits rails alors qu'un seul rail plus grand sera ensuite utilisé)…

Post5.jpg

19 Temps nécessaire avant remontage

Après application de la dernière couche de vernis, il est nécessaire d'attendre que le vernis sèche à coeur avant de le polir et de le remonter. Ce temps de polymérisation varie selon la marque de vernis utilisée. Certains vernis, souples, comme ceux de chez CPR prennent des mois pour polymériser complètement. Le "Diamond Plate" ou le JC-660 que nous utilisons habituellement est sec au touché en moins de 30 minutes, mais il faut 3 semaines de séchage avant qu'il devienne vraiment brillant et avant de pouvoir le lustrer. Aussi, en général, nous remisons les plateaux pendant un mois avant de lustrer. Il nous est parfois arrivé d'utiliser une lampe infrarouge pour accélérer le séchage, mais il y a toujours un risque que cela fasse remonter un insert ou provoque autre chose (le travail du bois étant peu prévisible)…

Powered by MediaWiki

Cette page a été consultée 3 115 fois.