Guide de restauration des batteurs

9 septembre 2020 · 691 vues

Source: VID1900 – Traduit par Leveeger

De retour d’intervention chez un collectionneur chez qui 75% des batteurs de ses jeux étaient mous. Les machines semblaient en bon état et propres, mais il ne savait absolument pas comment régler ses batteurs. Ce fut également le cas à la “Pinball Expo” du Michigan il y a quelques mois (pitoyable)… Et puis, “NJGecko” (sur pinside) souhaite savoir comment améliorer le fonctionnement des batteurs de ses System11 grace à de nouveaux ressorts de l’ère du “Fliptronic”… Alors franchement, ce guide pourra sembler être du “réchauffé” pour les gens expérimentés, mais beaucoup semblent avoir besoin d’un petit tuto sur les basiques.

1/ Introduction

Tout d’abord, qu’est-ce-qui peut ne pas aller avec vos batteurs? Si vous n’y avez jamais touché, probablement tout… Le plongeur sera usé, écrasé à son extrémité et il y aura beaucoup de jeu dans sa pièce de liaison. Votre ressort de rappel sera “fatigué” (ou sur un System11 probablement cassé), votre contact de fin de course (EOS) sera piqué et corrodé, la butée d’arrêt sera concave, faisant que le plongeur s’y écrase (il sera maté), le manchon sera usé ou fissuré et vos bobines peuvent ne pas être les bonnes…

Un vrai tas de merde… Butée écrasée, manchon fissuré, ressort cassé et bras d’enclenchement endommagé.

Le plongeur qui coulisse dans la bobine doit être bien lisse afin de ne pas forcer dans le manchon de la bobine. Un problème réccurent est que l’extrémité du plongeur se mâte (s’écrase) et applique une contrainte dans le manchon. Cela freinera, voire immobilisera complètement le batteur.

Un autre problème est que si le support de bobine prend du jeu ou que le ressort de rappel du plongeur casse, cela peut endommager le plongeur, qui à son tour abimera le manchon de la bobine.

Extrémité d’un plongeur neuf opposée à celle d’un plongeur écrasé.
Axe du plongeur endommagé à cause de la présence d’un jeu sur le support de la bobine.

Le contact fin de course (EOS) doit réaliser une bonne conductivité électrique, ou le batteur sera très faible. Si les pastilles du contact sont piquées et corrodées, il sera impossible d’avoir cette bonne conductivité. Si le jeu d’espacement entre les pastilles de l’EOS n’est pas correct, les batteurs seront faibles (nous regardons ceci plus en détail un peu plus loin).

Piqûres sur les pastilles d’un contact.

Les butées d’arrêt sont constamment martelées. Au fur et à mesure qu’elles sont frappées par le plongeur et deviennent concaves ce qui a pour conséquence de déformer l’extrémité du plongeur et de l’écraser.

La butée d’arrêt devient concave à force d’être martelée.

Alors comment résoudre ce genre de problèmes? On jette toutes ces pièces usées et on les remplace par un kit de restauration pour batteur.

Bien sûr, il y a des gens qui liment les extrémités écrasées, nettoient les manchons sales et retendent les ressorts, mais les batteurs sont la partie la plus importante dans un flipper. Pourquoi dépenser des milliers d’euros pour un jeu et essayer d’économiser 20 balles pour un kit? Votre jeu mérite de pouvoir jouer comme à l’origine (voire mieux).

Il est possible de trouver des kits chez les revendeurs de pièces détachées. Ne vous attendez pas à obtenir des pièces Bally/Williams d’origine, bien rangées dans leur boite en plastique… De nos jours, les licences ne sont plus valides, aussi les kits seront-ils produits en Asie.

Si vous possédez un System11, procurez-vous le tout dernier kit (Réf Williams A-12524-8). Il comprendra le ressort de rappel le plus puissant qu’il vous faut, qui ne nécessite qu’une toute petite modification (une seule fois) pour l’installer. Prenez également une paire de contact EOS haute-tension (Réf Williams 03-7811) car ceux compris dans le kit ne sont dédiés qu’aux jeux en basse tension:

http://www.pinballlife.com/index.php?p=product&id=983&parent=172
http://www.pinballlife.com/index.php?p=product&id=262&parent=58

Avant de passer la commande, consultez la page 2 de votre manuel et assurez-vous que ce sont les bonnes références de bobines qui sont installées sur votre jeu. Il y a 50% de chance, si votre jeu a déjà été revendu, qu’au moins une des bobines ne sera pas de la bonne référence. Parfois, les mauvaises références de bobines furent installées sur la chaine de production (comme pour de nombreux F14-Tomcats), aussi vaut-il mieux vérifier ce point.

Enfin, il vous faudra commander des bagues de plateau. Leur rôle est important afin d’éviter que les raquettes des batteurs ne raclent le plateau et ne le creuse ou ne génère des billes “volantes”. Elles ne sont pas comprises dans les kits de restauration, mais vous en aurez absolument besoin…

http://www.pinballlife.com/index.php?p=product&id=270&parent=60

Bague plateau du batteur – Elle n’est pas comprise dans le kit de restauration, mais il faudra la remplacer…
N’oubliez pas les écrous de fixation pour la bague. Si vous ne les avez pas, achetez-en de nouveaux. Ne mettez pas les batteurs en fonctionnement sans que les écrous soient place. Bague du plateau pour batteur.

Commencez par placez des étiquettes sur les fils qui sont reliés aux batteurs; Vous pouvez utiliser de l’adhésif de masquage bleu. Etiquetez ensuite les bobines. Vous pouvez sinon écrire sur la partie en plastique des bobines avec un marqueur (cela se nettoie très bien avec de l’alcool). Vous pourrez ainsi tout réassembler sans inverser quoique ce soit.

Dessoudez les fils correctement identifiés à l’aide d’un fer de 25 Watts. Si vous n’en avez pas encore, sachez qu’il en faut un pour effectuer une maintenance régulière sur les flippers. N’achetez pas de matériel dont le prix est inférieur à 20 balles… Croyez-nous là-dessus.

S’il y a des fils et contacts pour un “changement de couloir” (lane change) montés sur le contact EOS, identifiez-les via des étiquettes et dessoudez-les également. Contrairement aux EOS, les contacts de changement de couloir n’ont généralement pas besoin d’être remplacés, seulement nettoyés. Placez une purée de facture de 100 balles entre ses pastilles, maintenez ces dernières pressées l’une contre l’autre et tirez votre papelard… Recommencez jusqu’à ce que le papier ne soit plus souillé. Il y aura pas mal de crasse au 1er essai.

Desserez l’écrou maintenant l’axe du batteur et enlevez la raquette tout doucement depuis le dessus du plateau. Sortez ensuite une douille (ou tourne-écrou) de 6mm (1/4″) et retirez les écrous 6 pans de la platine de support du batteur. Déposez l’assemblage du jeu et placez-le sur un établi ou une table bien éclairé et recouvert de papier journal. Si vous ne couvrez pas votre zone de travail, vous mettrez de la limaille et de la poussière de carbone (noire) de partout.

La limaille provient des frottements métal/métal qui se produisent entre le plongeur et la butée d’arrêt. La poussière noire provient de l’étincelage qui se produit sur les pastilles du contact EOS. C’est crado. Dessoudez le condensateur de l’EOS et mettez-le de côté. Retirez l’ancien manchon de la bobine et jetez-le à la poubelle. Si le manchon est serré, placez la bobine sur établi et appuyez sur le manchon de manière égale pour le faire sortir. S’il est complètement collé, il est possible que la bobine ait surchauffé. Dans ce cas remplacez la bobine (qui ne coûte que 10 balles).

Jetez la vielle butée d’arrêt, le ressort, le plongeur et sa liaison, la bague de plateau et le contact EOS. Il n’y a aucune raison de les garder comme pièces de rechange, car une fois que vous aurez joué sur un jeu fraîchement rééquipé, vous ne risquez pas même imaginer réutiliser ces vieux trucs. Prenez les pièces restantes et baignez-les dans du dégraissant puis frottez-les avec une vieille broche à dent. N’humidifiez pas l’étiquette sur la bobine ou elle risque de se détacher. Trempez la brosse à dent dans du dégraissant et nettoyer l’intérieur et l’extérieur de la bobine.

Ne placez pas les pièces métalliques dans un tumbler (polisseur) pendant trop longtemps et n’y utilisez pas de média trop abrasif. Ces pièces sont plaquées au zinc et cela pourrait enlever cette protection de surface. Lorsque vous voyez des jeux complètement restaurés dont le matériel métallique est couvert de corrosion blanchâtre, vous saurez que quelqu’un aura décapé les pièces au tumbler et fait partir leur protection. Si vous avez déjà fait cette opération, ou quelqu’un avant vous, repasser les pièces au tumbler et bombez-les ensuite d’un léger voile de vernis poluyréthane.

2/ Prenez le bon contact EOS

Les contacts EOS avec une lamelle ressort ont une meilleure conductivité électrique
que ceux qui n’en ont pas. Une meilleure conductivité signifie des batteurs plus puissants.

3/ Rendez les batteurs System11 aussi puissant que les Fliptronics

A moins que quelqu’un ait vraiment pris soin de votre jeu avant vous, vous trouverez l’horrible ressort conique de rappel autour du plongeur. Celui-ci est généralement mou, cassé et corrodé. C’est tout simplement une erreur de conception car cela provoque l’usure de la liaison du plongeur et parfois de l’axe du plongeur en lui-même.

Sans aucun doute, vous aurez remarqué le bruit sec des batteurs sur les jeux Fliptronic, et maintenant, vous pouvez également bénéficier de cette vivacité de mouvement. Il vous faudra percer un trou de 1,5 mm (1/16″) sur le support du condensateur… Bien sûr, ne percez pas au travers du condo (que vous aurez retiré au préalable, n’est-ce pas?). Référez-vous aux dimensions indiquées sur la photo ci-dessous; Utilisez un poinçon pour réaliser une amorce et éviter que le foret ne rippe. Une fois le trou fait, limez les angles vifs et la limaille des 2 côtés.

Vous remarquerez que les bras de batteur Fliptronic sont dotés de languettes d’accroche pour le ressort… Ils ne souffrent plus à cause de ces satanés ressorts coniques.

Vous remarquerez que les bras de batteur Fliptronic sont dotés de languettes d’accroche pour le ressort… Ils ne souffrent plus à cause de ces satanés ressorts coniques.

Les nouveaux bras d’activation sont maintenant dotés de languettes pour y accorcher le ressort de rappel.

Il est à présent temps de passer au remontage. Placez une nouvelle bague nylon sur la platine du batteur. Les 3 écrous sur la face doivent être bien serrés ou cela pourrait endommager votre plateau. Insérez le nouveau manchon dans la bobine. C’est là qu’il est pratique d’avoir des manchons en stock, car parfois un manchon rentrera alors qu’aucun autre ne le voudra… Si aucun manchon ne peut y entrer, il est possible que la bobine ait surchauffé et vraiment il est préférable de la changer (même si ça gonfle la note de 10 balles). Le manchon doit dépasser du côté où se trouvent les diodes. Ne faites pas le montage à l’envers.

Le manchon doit dépasser du côté où se trouvent les diodes.

Vérifiez que la bobine soit replacée dans le bon sens: Les diodes, voire la platine où sont soudés les fils ont tendance à casser si on les positionnent à côté de la butée d’arrêt.

Les diodes ne se montent pas du côté de la butée d’arrêt.

Voici la bonne orientation. Cela met les diodes à l’abri des vibrations. C’est important, faites ça bien. Certaines bobines peuvent avoir été montées à l’envers sur la chaîne de production, aussi vous faudra-t-il tirer un petit peu sur les fils du toron afin de permettre de placer la bobine dans la bonne direction. Ce n’est pas grave si vous devez couper quelques liens en nylon pour obtenir la longueur qu’il faut. S’il y a une petite protubérance sur la bobine, vous pouvez la couper à ras, ou réaliser une petite encoche sur le support de bobine à la queue de rat (petite lime triangulaire) ou à la dremel.

Voici la bonne orientation, les diodes le plus éloigné possible de la butée d’arrêt.

Lorsque vous replacez la bobine, serrez les supports de bobine l’un vers l’autre pendant que vous serrez les vis. Ne laissez pas de jeu à la bobine qui volerait de la puissance à votre batteur. Il faut que ça soit serré: pas de jeu.

Serrez les supports l’un vers l’autre pendant que vous vissez. Clé allen de 4 mm (ou 5/32″).

Il ne sera pas dans votre kit de restauration, mais rappelez-vous qu’il faut fixer le condensateur sur le support à l’aide d’un collier de serrage. A présent, vous pouvez souder le condensateur au nouveau contact EOS. Ce condensateur n’a pas de polarité, ce qui veut dire que vous pouvez le relier au contact dans n’importe quel sens. Ce dernier est là pour limiter l’effet de piqûre… Oui il est nécessaire.

N’oubliez pas de fixer le condo sur son support à l’aide d’un collier de serrage.

Maintenant, passons à la partie qui fait peur aux profanes… Le réglage du jeu des EOS. Lorsque le batteur n’est pas alimenté (en position de repos), les pastilles du contact EOS doivent être en contact franc. Aussi tordez (à l’aide d’un cambreur) les lamelles de telles sortes que les pastilles soient bien pressées l’une contre l’autre… Et pas juste un peu!

Le contact EOS est un contact normallement fermé. S’il y a du jeu, le batteur sera mou.

Lorsque le batteur est alimenté (le plongeur traverse complètement la bobine), il faut que le contact EOS s’ouvre, sinon la bobine va surchauffer. Appuyez sur le plongeur jusqu’à ce qu’il soit immobilisé contre la butée d’arrêt et vérifiez que le contact s’ouvre avec un jeu d’espacement d’exactement 3,2 mm (1/8″), ni plus, ni moins. Certains System11 peuvent nécessiter un jeu inférieur à 3,2 mm; Vérifiez sur votre manuel de jeu.

Il vous faudra peut-être traficoter les lamelles lorsque les pastilles sont en contact (batteur au repos) pour obtenir le jeu de 3,2 mm, auquel cas il sera bien plus facile de faire ce réglage sur établi (hors du jeu) qu’une fois l’assemblage remonté sous le plateau. Il faut avoir un peu l’habitude… Aussi prenez le temps qu’il faut.

L’utilisation d’un cambreur facilite cette opération… Mais si vous avez déjà un flipper, vous devriez en avoir un dans votre boite à outils:
http://www.pinballlife.com/index.php?p=product&id=1518&parent=0

Jeu de 3,2 mm lorsque le plongeur est complétement activé.

Au fin fond de votre boite à outil, vous aurez une petite jauge d’écartement (un pureau) en forme de petie fourche. La plupart des gens ne sait pas pourquoi ils ont ça… Nous ne sommes pas sûrs que quelqu’un en vende encore, mais la référence Williams est 03-8194. Après en avoir mesuré plusieurs, nous pouvons dire qu’elles font 0,7 mm d’épaisseur. Voici l’info si vous voulez vous en faire une… Une fois l’assemblage du batteur replacé sous le plateau, il faut régler le jeu d’espacement entre la raquette du batteur et le haut de la bague en nylon.

Jauge d’espacement.

Sur la photo, nous vous montrons la jaune et la bague en nylon non installé sur le plateau pour une meilleure illustration. Certains grognent peut-être déjà parce qu’ils n’ont pas cette jauge avec leur jeu. Heureusement, la plupart des cartes de crédits font 0,7 mm d’épaisseur. Réalisez une encoche dans la votre et faites votre propre jauge… Bien sûr ne taillez pas dans la piste magnétique ou les chiffres en relief si vous utilisez encore cette carte.

Les instructions Williams d’origine montrent que l’utilisation de la jauge se fait entre la biellette et la bague en nylon. Mais il sera bien plus facile de placer votre jauge à la surface du plateau entre la raquette du batteur et la bague en nylon. De cette manière, la jauge sera éloignée de tout le fatras qui est sous le plateau. Si c’est la 1ère fois que vous ajustez des batteurs, vous pouvez scotcher la jauge à la raquette pour n’avoir plus à vous soucier qu’elle tombe ou non.

Jeu de 0,7 mm.
Outil de calibrage du jeu de l’axe du batteur. Conserver ce réglage sur votre jeu.
Lorsque vous ajustez le mécanisme du batteur, utilisez la jauge d’espacement (réf 03-8194) pour vous assurer que la position de l’axe du batteur soit correcte. Levez le plateau, et placez les dents de la jauge autour de l’axe du batteur, entre la bague en nylon du batteuret la bielette du batteur (le bouon ensérant l’axe). Votre batteur sera correctement ajusté lorsque la jauge pourra doucement glisser autour de l’axe. Un jeu trop serré ou trop lache indiquera que le batteur n’est pas bien réglé.Platine d’assemblage du batteur. Bague en nylon du batteur. Bielette du batteur. Axe du batteur. Inserez les dents de la jauge sur la surface de la bielette jusqu’à ce que la jauge soit en butée avec l’axe. Outil de réglage d’espacement du batteur: Réf 03-8194.

Outil de calibrage du jeu de l’axe du batteur. Conserver ce réglage sur votre jeu. Lorsque vous ajustez le mécanisme du batteur, utilisez la jauge d’espacement (réf 03-8194) pour vous assurer que la position de l’axe du batteur soit correcte. Levez le plateau, et placez les dents de la jauge autour de l’axe du batteur, entre la bague en nylon du batteur et la biellette du batteur (le bouton ensérant l’axe). Votre batteur sera correctement ajusté lorsque la jauge pourra doucement glisser autour de l’axe. Un jeu trop serré ou trop lache indiquera que le batteur n’est pas bien réglé.

Platine d’assemblage du batteur. Bague en nylon du batteur. Biellette du batteur. Axe du batteur. Insérez les dents de la jauge sur la surface de la biellette jusqu’à ce que la jauge soit en butée avec l’axe. Outil de réglage d’espacement du batteur: Réf 03-8194.

4/ Remplacez les vieilles bobines en série par des bobines en parallèle neuves

Si vous souhaitez changer vos vieilles bobines en série par de nouvelles bobines en parallèle, tout d’abord pensez à identifier vos fils à l’aide d’étiquettes. Le(s) fil(s) qui est (sont) relié(s) sur la patte de la bobine où se trouve le côté repéré de la diode, correspond(ent) au 50 Volts. Prenez bien soin de l’identifier.

La patte centrale de la bobine est reliée au contact de fin de course (EOS) et le côté non repéré de la diode est relié à la fois à l’EOS et aux fils de retour d’alimentation. Voici les références des équivalences en termes de puissance:

  • FL24/600-30/2600 – enroulement en série = FL11722 – enroulements en parallèle,
  • FL23/600-30/2600 – enroulement en série = FL11630 – enroulements en parallèle.
Alimentation 50 Volts. Contact fin de course. Contact fin de course et retour d’alimentation. Fil épais. Fil épais et fil fin. Fil fin. Ancienne bobine avec enroulement en série.

Installez votre nouvelle bobine à enroulements en parallèle, ainsi que son manchon. Souvenez vous que les pattes et les diodes de la bobine ne doivent pas être placées du côté de la butée d’arrêt. Le fil identifié comme étant l’alimentation en 50 Volts doit être relié à la patte latérale du côté repéré de la diode (fils épais et fin du bobinage). La patte centrale (fil épais de bobinage seul) sera reliée au contact EOS. La dernière patte latérale, côté non-repéré de la diode (fil fin du bobinage seul) sera reliée au contact EOS et au fil de retour d’alimentation. Le condensateur sera relié aux 2 côtés du contact EOS. Comme ce dernier n’est pas polarisé, il n’y a pas de sens donné pour le branchement.

5/ Optimisez vos vieux flippers électroniques avec du Fliptronic

Vous possédez un vieux jeu comme “Disco Fever”? Vous souhaitez l’optimiser en remplaçant les anciens mécanismes de batteurs par du matériel plus moderne? Cela peut vraiment améliorer le “touché” du jeu et éliminer cette sensation de rebond dans le batteur… Tout d’abord identifiez vos fils avec des étiquettes afin de savoir où se trouvent le 28 Volts et la masse.

Ensuite, déposez l’ancien mécanisme. Vous pourrez les donner à un incorrigible collectionneur fan du flipper comme à l’origine. De notre côté, nous préférons les batteurs les plus incisifs possibles.

Déposez les anciens mécanismes.

Le 1er problème est que les anciennes bobines sont plus courtes que les modernes et que le jeu est en 28 Volts et non pas en 50 Volts (Firepower 2, Laser Cue et Starlight furent les 1ers jeux dont les batteurs sont passé en 50 Volts). Aussi faudra-t-il mettre une bobine SFL 19/400-30/750, qui est souvent employées dans des jeux comme “Black Knight”… Sa taille est équivalente, elle est en 28 Volts et est très puissante… Exactement ce qu’il faut.

Il faudra également une platine de batteur (plaque support du mécanisme), une bague nylon de plateau et un contact EOS haute-tension (ne réutilisez pas le vieux contact qui n’est pas dote de la lamelle resort). Terry de PinballLife propose l’assemblage complet pour seulement 35 balles:
http://www.pinballlife.com/index.php?p=product&id=172

Voici les options à sélectionner…

Alors, vous me direz… “Quoi? 35 balles pour refaire un batteur?”… Mais réfléchissez un peu:

  1. Vous aurez un ensemble complètement neuf, rien à polir ou à nettoyer.
  2. Vous aurez ce “touché” incisif du fliptronic, la meilleure conception de batteur jamais réalisée.
  3. Les kits de restauration, plus tard ne seront qu’à 20 balles (au lieu de 55 pour les anciennes versions Williams).
  4. Vous pouvez revendre vos vieux mécanismes et bobines pour quelques euros pour financer une partie de votre nouveau matériel.
  5. Vous pourez monter des raquettes de batteurs modernes, avec plein de couleurs différentes ou transparents, rétro-éclairée…

Ensuite, faites de la place sous le plateau pour placer votre nouveau mécanisme. Il vous faudra peut-être le faire pivoter à 180° pour qu’il puisse passer entre l’éclairage et les fils. Rappelez-vous qu’il y a un mécanisme côté “droit” et un mécanisme côté “gauche”. Ne faites pas une erreur de débutant d’inverser les côtés… Rappelez-vous également que les pattes de soudure et diodes de la bobines sont placées à l’opposée de la butée d’arrêt. Notez où vos fils de 28 Volts et de masse doivent être positionnés en fonction du côté repéré de la diode.

28 Volts. Contact fin de course. Masse & contact fin de course. Remarque: direction du repère de la diode. Remarque: Installez la bobine de telle sorte que ses pattes ne soient pas placées à côté de la butée d’arrêt. Butée d’arrêt.

A moins que vos raquettes de batteurs soient spécifiques comme sur “Time Warp” ou “Disco Fever”, achetez-en de nouvelles, avec un axe lisse comme sur les jeux récents:
http://www.pinballlife.com/index.php?p=product&id=915

Mais si vos raquettes sont spécifiques et que vous devez les réutiliser, vérifiez que la fixation appuie pleinement sur l’épaulement. Si ce n’est pas le cas, la prise sur l’axe ne sera pas bonne. Rabotez légèrement la bague en nylon pour vous laisser assez d’espace (en général, moins d’1 mm), puis serrez légèrement la fixation de la biellette sur l’axe, mais pas trop fort.

Si vous réutilisez de vieilles raquettes de batteurs, assurez-vous que la prise de serrage ne morde pas sur l’épaulement. Si cela ne peut être évité, rabotez un petit bout de la bague en nylon.

Ensuite, nous ajustons le jeu d’espacement du contact de fin de course (EOS) pendant que le mécanisme est encore sur établi, car cela s’avère plus facile à faire. Remarque: Lorsque le batteur est au repos, la lamelle ressort de ce contact effectue une pression importante sur la lamelle de contact courte. Il faut absolument que ce soit le cas et lorsque le contact s’ouvre, la lamelle ressort poussera la courte lamelle vers la lamelle longue, réduisant ainsi l’espacement. Si vous ne faite pas cela, souvent après une dizaine de minutes, un des batteurs sera plus faible que l’autre.

Lorsque le batteur est au repos, l’EOS est fermé. Il n’y a pas de jeu.

Voici, ci-dessous, le jeu de l’EOS lorsque le batteur est totalement activé. Le jeu doit être “exactement” de 3,2 mm (1/8″), ni plus, ni moins. Cela permet d’avoir des batteurs très puissants, garantissant que le batteur ne bascule pas en faible tension (de maintien) avant la toute dernière milliseconde.

Le batteur est activé, le jeu entre les pastilles de l’EOS fait exactement 3,2 mm (1/8″).

Enfin, aligner les batteurs à l’aide du gabarit de réglage, de telle sorte que la trajestoire de la bille soit parfaite, ou dans le cas des raquettes incurvées (Williams n’a jamais parlé de batteurs “bananes”), utilisez le pion d’alignement. Il s’agit du trou en acier placé derrière les batteurs, souvent négligé… Placez-y un foret ou un gros cure-dent, plaquez la raquette contre et serrez la fixation de la biellette sur l’axe du batteur. C’est tout. Votre vieux flipper électronique aura dès lors des batteurs très nerveux. Si vous n’avez jamais joué à “Time Warp” avec des raquettes incurvées très vive, un nouveau challenge s’ouvre à vous.

Alignez les batteurs à l’aide du gabarit ou du pion d’alignement.

6/ Optimisation des batteurs 1967-1979

Installer des mécanismes de batteurs modernes sur de vieux jeux est toujours une bonne idée. Les pièces de rechange sont moins chères, l’enclenchement est plus puissant, le ressort de rappel plus rapide et vous pouvez mettre la couleur de raquette que vous souhaitez. Bien sûr nous respectons ceux qui prônent d’être identique à l’origine.

Cette section couvre les jeux allant des derniers électromécaniques jusqu’aux premiers électroniques. Vous trouverez des kits de restauration complets pour 45 balles:

http://www.pbresource.com/rebuildkit.html#KT-WFLIP01

Le mécanisme de batteur EM/SS Williams est un matériel relativement simple et durable… Vous avez une bobine qui “tire” le plongeur jusqu’à la butée d’arrêt. Lorsque le plongeur frappe la butée, le contact de fin de course (EOS) est ouvert, faisant passer le courant de l’enroulement haute-tension vers l’enroulement basse-tension. Cela permet de garder la raquette du batteur activée (en position haute) sans que la bobine ne surchauffe. Lorsque vous relâchez le bouton de caisse du batteur, la bobine n’est plus sous tension et le ressort de rappel ramène la raquette du batteur en position de repos.

Composants du Batteur Williams 1967-1979. Diode de bobine. Contact juxtapose. Contact fin de course (EOS). Axe du batteur. Vis de réglage. Bielette de serrage. Bague. Bobine. Ressort de rappel. Plongeur. Liaison.

Voici les dommages typiques qui peuvent se produire sur ce type de mécanisme de batteur. Le caoutchouc isolant (sur la biellette) qui ouvre le contact EOS est usé et laisse apparaître le métal (si pas d’autre solution, un bout de gaine thermorétractable peut le remplacer). Le ressort est corrodé et abrasif. A un certain point de corrosion celui-ci finit par casser. La liaison prend du jeu. Le perçage de son articulation s’est ovalisé.

Le plongeur est usé irrégulièrement, ce qui ajoute encore du jeu. L’extrémité du plongeur est écrasée et matée à force de martelage sur la butée d’arrêt. Ce qui fait que le plongeur racle l’intérieur du manchon de la bobine, faisant perdre de sa puissance au batteur. Noua savons que certains pensent qu’il ne s’agit juste de limer l’extrémité du plongeur et d’installer une nouvelle liaison… Il s’agit des mêmes qui réutilise les filtres à huile de leur voiture. Ne le faites pas. Achetez des pièces neuves qui seront ajustées.

Pourquoi vouloir réutiliser ceci? Caoutchouc d’isolation usé jusqu’au métal. Ressort rouillé devenu abrasive. Liaison ayant beaucoup de jeu. Plongeur usé.

Commencez par identifier les pièces des batteurs de telle sorte que vous sachiez de quel mécanisme elles sont issues (à moins d’installer directement des pièces neuves). Vous verrez pourquoi un peu plus loin. Desserrez ensuite les vis de réglage qui maintiennent l’axe et retirez le batteur par le dessus du plateau. Ensuite dévissez la butée d’arrêt. Il y a (ou devrait avoir) des écrous de maintient au dos de la platine-support de la bobine. Ne dévissez pas ces écrous ou ne les perdez pas au fond de la caisse. S’il en manque un remplacez-le par un 8-32 (pas US). Vous n’aurez pas besoin de déposer la platine-support ou de dessouder les bobines pour refaire le mécanisme du batteur.

La platine-support nécessite des écrous pour tenir la contre-plaque.

Voici les dommages qu’on peut voir sur une butée d’arrêt. Remarquez les angles laminés qui font que le plongeur se mate et se déforme. Au fur et à mesure que la butée s’use, son épaisseur se réduit. La liaison du plongeur commence alors à heurter le support de la bobine (contre-plaque) et finit par casser. Pas la peine d’essayer de réparer tout ça. C’est de la pièce d’usure, jetez tout.

Dommages sur la butée d’arrêt. Regardez comme les angles sont laminés.

Nous n’allons pas vous suggérer de faire ce qui suit, mais si vous n’aviez pas de butée d’arrêt sous la main, vous pourriez (en réparation temporaire) limer le pourtour du pion de butée avec une lime fine. Enlevez la limaille au fur et à mesure, car celle-ci est très abrasive et endommagerait le plongeur et le manchon de la bobine en moins de temps qu’il faut pour le dire. Mais, ne rentrez pas dans ce genre de considération… Ne réparez pas, virez tout.

Réparation de la butée d’arrêt. Remarquez l’angle chanfreiné à la lime…

Regardez maintenant à quoi ressemble une bobine qui a brûlé. Elle a été testée OK au multimètre (mesure de la résistance) et le manchon a pu être retiré facilement. C’est surprenant, car en général les bobines qui surchauffent fondent, rendant difficile, voire impossible de retirer le manchon. Comme le nouveau manchon coulissait bien à l’intérieur et que le multimètre disait que la bobine n’était pas en court-circuit, elle est retournée en service.

Cette bobine présente des traces de surchauffe. Le manchon coulisse toujours librement. Le papier est bruni.

Les manchons de bobine sont un composant important dans la chaîne de puissance des batteurs. Les anciens manchons sont métalliques et donc génèrent plus de frottements qu’avec les nouvelles versions en Nylon. Jetez toujours les vieux manchons métalliques, ne les nettoyez pas, ne les polissez pas, juste virez-les. Les nouveaux manchons permettront plus de puissance dans les batteurs et provoqueront moins d’usure sur les plongeurs. Bien sûr il y a des manchons neufs dans les kits de restauration, mais il est bon de savoir que ce sont les mêmes dimensions que ceux des Bumpers et des catapultes (slingshots).

Différences entre les manchons de bobine. Métal à jeter. Nylon 1-3/4″ pour optimiser. Nylon 2-3/16″ pour batteur modern.

La bague plateau du batteur est ce qui prévient la raquette du batteur de frotter sur le plateau et de l’endommager. Lorsque vous voyez un plateau avec 2 ailes d’ange creusées dans le bois du plateau, face aux batteurs, vous savez que personne n’a jamais changé ces bagues… Nous remplaçons toujours les bagues lorsque nous restaurons les batteurs. Même si les raquettes n’ont pas encore raclé le plateau, elles auront souvent beaucoup de jeu à cause de l’usure du perçage des bagues (là où l’axe du batteur tourne). Retirez les 3 écrous et la bague sortira.

Bague plateau du batteur (en Nylon).

Les bagues sont maintenues sous le plateau grâce à 3 fines vis traversantes, comme le sont les bumpers. Si les filets sont arrachés, tordus ou corrodés, remplacez les vis avant sa remise en service. Si une de ces vis casse ou prend du jeu, la raquette attaquera le plateau en un rien de temps. Vérifiez que les écrous soient en nylon et qu’ils n’ont pas été remplacés par des écrous standards… L’intégrité de la surface de votre plateau en dépend.

http://www.pinballlife.com/index.php?p=product&id=240

Les bagues de plateau sont tenues par des vis traversantes.

Ci-dessous, vous pouvez voir la différence entre les anciennes et nouvelles bagues de plateau pour batteur. Elles ne sont pas interchangeables.

Alors que les nouvelles versions de biellettes ensèrent l’axe du batteur avec une prise en “C”, les anciennes sont dotées de vis de serrage placées à 90°, l’un de l’autre. Chacune de ces vis a une pointe très vive qui laisse une empreinte dans le métal de l’axe afin de lui éviter de glisser. SI jamais vous avez une clé dynamométrique, Williams recommandait de serrer ces vis à 34 Kilos.

Les vis de serrage de l’axe dans la biellette ont une pointe acérée.

Les vis font un trou au serrage de l’axe en repoussant le métal sur les bords de la pointe. Notez la présence de la gorge près de l’extrémité de l’axe. Le métal repoussé dépasse la hauteur du fond de gorge. Cela permet le retrait de l’axe malgré le métal déplacé. Si vous placez un axe de batteur récent dans une ancienne version de biellette, vous ne serez jamais capable de le ressortir. L’empreinte provoquera une liaison permanente et il faudra couper la biellette en 2 pour sortir l’axe. Par conséquent, ne placez jamais d’axe nouvelle version dans une ancienne biellette. Comme les axes sont marqués par les empreintes de manière permanente, c’est pourquoi il est nécessaire de les identifier afin de savoir de quel mécanisme ils proviennent. Les vis de serrage retrouvent les empreintes dès qu’on les ressèrent.

Différences entre les versions des axes de batteurs. Notez la présence d’une gorge et le métal déplacé autour des empreintes réalisées par les vis de serrage.

Remontez les mécanismes des batteurs. N’oubliez pas d’utiliser la jauge d’espacement afin de créer un jeu entre les raquettes et le sommet des bagues de plateau. Si vous n’en avez pas, cela ne coûte qu’1 balle…

http://www.planetarypinball.com/mm5/merchant.mvc?Screen=PROD&Store_Code=PP&Product_Code=PPS-03-8194&Category_Code=

Une fois le remontage fait, il est temps de régler le jeu du contact de fin de course (EOS). Dans 99% des cas, lorsqu’on nous dit “Nous batteurs sont mous, mais après la restauration”, cela provient d’un mauvais réglage des EOS. Lorsque le batteur est au repos (non alimenté), il est nécessaire que le contact EOS soit fermement fermé. Il est possible d’obtenir ce résultat en tordant doucement les 2 lamelles face à face avec un cambreur:

http://www.pinballlife.com/index.php?p=product&id=1518

Ces 2 lamelles seront donc en tension l’une contre l’autre. Il peut y avoir d’autres contacts empilés sur l’EOS. Ils devront être séparés par un isolant, ou vous pourriez accidentellement envoyer du 28 VDC dans la matrice des contacts, ce qui la détruirait. Si vous devez intervenir sur un contact dans un empilement ou s’il a perdu son isolant, assurez-vous qu’un (nouvel) isolant (en matière non-conductive) soit présent.

Contact de fin de course, batteur au repos. Contact EOS fermement serré. Contact empilé ouvert. Isolant.

A l’aide de votre doigt, déplacez la biellette de telle sorte que le plongeur arrive en butée. Le bras d’activation qui est isolé, sur la biellette doit maintenant ouvrir le contact EOS. A pleine extension du batteur, le jeu entre les pastilles du contact EOS doit être exactement de 3,2 mm (1/8″). Ni plus, ni moins. Un jeu plus important fera que le batteur sera mou (sans puissance) car le courant alimentant l’enroulement haute-tension de la bobine sera coupé trop rapidement.

Si le jeu est trop petit, il y a un risque qu’un arc électrique soit généré, ce qui ne coupera pas du tout l’enroulement haute-tension… Cela fera surchauffer la bobine, qui fera brûler les transistors associés. Il faudra jouer du cambreur et régler les lamelles plusieurs fois avant de parvenir à un jeu parfait.

Quoiqu’il en soit, si votre batteur vous semble mou bien qu’il coulisse librement manuellement tout au long de sa course, mettez en cause le contact EOS. Les pastilles du contact peuvent être sales ou le jeu réglé incorrectement. A présent, avec des manchons de bobine en Nylon, les batteurs fonctionneront comme s’ils sortaient de la chaine de production.

Position du contact EOS avec le batteur complètement activé. Le contact s’ouvre exactement de 3,2 mm (1/8″). Le contact empilé sur l’EOS est à présent fermé.

7/ Restauration des batteurs Bally linéaires

Bien que les Bumpers des Bally 80 soient géniaux, leurs batteurs en ligne sont totalement merdiques. Ils sont massifs et lourds, et ils nécessitent beaucoup d’énergie ce plongeur géant. La biellette n’a qu’un petit pion en nylon pour entraîner le plongeur. Parce que sa surface est si petite, ce pion s’use très rapidement. Pire encore, même si les revendeurs de pièces Bally disent que ces pions sont vendus séparément, cela ne s’est jamais fait. Il faut acheter une biellette complète. Elle est coûteuse (12 balles environ) et le kit de restauration complet est à 70 balles.

Batteur Bally en ligne. Support/Plongeur/Bobine/Biellette/Bague/Contact EOS/Ressort de rappel.

Aussi le batteur est moins puissant à cause de ce plongeur géant… Mais continuons à charger la mule. Ensuite, le petit pion en nylon s’use, à la fois parce qu’il a une toute petite surface de contact, mais aussi parce la gorge sur le plongeur n’est que grossièrement usiné. Si on regarde dans la gorge d’un peu plus près, on y voit des marques d’outil qui sont abrasives pour le pion en nylon. Donc, ceci aussi réduit la puissance du batteur.

La petite surface du pion en nylon s’use rapidement. La gorge mal usinée attaque le nylon. Le jeu entre le pion et l’épaulement de la gorge est merdique.

Il est difficile d’imaginer une conception de batteur moins robuste, mais Bally l’a conservée pendant une dizaine d’années.

2 méplats apparaissent rapidement.

Alors? Quelle est la solution à cette débâcle de chez Bally? Améliorez vos batteurs en rétrogradant à la version de mécanisme précédente. Eh oui, cette conception plus ancienne fera des batteurs plus puissants et moins coûteux. Tout d’abord, commandez le Kit de restauration KT-BFLIP-03 chez Pinball Resource (44 balles après ristourne de 10% si vous commander pour plus de 100 balles):

http://www.pbresource.com/rebuildkit.html#KT-BFLIP03

Ne dites surtout pas à Steve que vous souhaitez modifier vos batteurs Bally en ligne… C’est un puriste. Ensuite, commandez-lui le contact EOS Williams #03-7811 qui est de meilleure facture… Car il est doté de la lamelle ressort qui permet de renforcée la pression et donc la conductivité électrique… Et un meilleur contact implique des batteurs plus puissants. Vous n’utiliserez pas les ressorts de compressions ou le contact EOS du Kit.

Les nouvelles biellettes sont maintenant dotées de 3 taraudages de vis afin de maintenir l’axe du batteur en position. Il faudra détourner l’usage d’un des trous afin d’y monter un petit ressort de rappel du bras du plongeur. Le bras est juste une pièce métallique en “L”… Cela permet d’éviter de mettre ces satanés ressorts de compression et d’utiliser de bien meilleur ressort à extension. En effet, les ressorts à compression finissent toujours par casser, rayent le plongeur, ce qui use encore plus le manchon de la bobine et réduit la puissance du batteur à cause de la friction.

  • Retirez la couche de cire de protection des plongeurs neufs avec du Naphta (Essence F) afin de ne pas contaminer les nouveaux manchons avec cette mélasse collante.
  • Orientez la bobine de telle sorte que les pattes où sont soudés les fils se retrouvent à l’opposé de la butée d’arrêt. Cela réduira le risque de rupture des soudures à cause des vibrations.
  • Ajustez le jeu d’écartement entre les pastilles du contact de fin de course lorsque le plongeur est totalement engagé dans la bobine (jusqu’à la butée d’arrêt). LE jeu doit être de 3 mm (1/8″), ni plus, ni moins.

Vous pouvez maintenant joueur sur votre Bally aux batteurs rétrogradés, qui auront une bien meilleure puissance et précision qu’avec des batteurs changés à l’identique.

Comme nous sommes infernaux lorsque nous suggérons de faire une réparation avec des pièces que nous n’avons pas en stock… “Pin-Logic” vend un bouton de rechange que vous pourrez placer sur l’extrémité de votre biellette. http://pin-logic.com/black-bally-buttons.shtml. 4$, ce n’est pas cher payé pour que vos batteurs négligés fonctionnent de manière optimale de nouveau.

C’est aussi bien que de rétrograder la version des batteurs? Pas vraiment… Mais c’est rapide à faire, bon marché et ça fonctionne. Après 30 ans, nous avons finalement remplacé notre bouton en nylon…

Les gens disent souvent que la course des batteurs semble bien moins grande lorsqu’ils sont rénovés comparés à avant… La raison est simple, c’est à cause de l’usure des butées d’arrêt… Cela accroit la longueur de la course…

8/ Bally 80: Batteurs des 1ers flippers électroniques

La conception des batteurs des 1ers flippers électroniques Bally était plutôt fiable, aussi, souvent lorsque vous achetez un de ces jeux, toutes les pièces seront complètement usées et en piteux état.

Le but de cette section est de pouvoir les restaurer en améliorant le contact de fin de course (EOS) et en positionnant la bobine de manière plus adaptée. Identifiez les fils avec des étiquettes, puis dessoudez les 3 fils de la bobine.

Desserez les 2 vis de maintien de la biellette afin de libérer les raquettes des batteurs puis déposer les 4 vis de fixation des plaques de support des mécanismes afin de retirer les ensembles du plateau.

Nous partons du principe que vous avez acheté le kit de restauration vendu par “Pinball Resource”: http://pbresource.com/rebuildkit.html#KT-BFLIP03.

La butée d’arrêt a été pulvérisée en poussière métallique, générant toute cette “suie” noire qui se trouve autour des bobines du jeu.

Ci-dessus, vous pouvez voir jusqu’à quel point une butée d’arrêt peut être usée. Plus la butée est usée et plus le plongeur pénètre dans la bobine. Et plus la course du batteur s’allonge. Souvent, les gens s’habituent à cette course augmentée à cause de l’usure du mécanisme, et lorsqu’ils les restaurent à leur condition initiale, ils sont surpris par une course plus réduite. De nombreuses personnes expérimentées n’ont jamais connu un jeu Bally 80 avec des batteurs fonctionnant comme à l’origine.

Et comme pour la butée d’arrêt, vous pouvez voir ci-dessous que l’usure sur le plongeur a retiré pas mal de matière, ce qui bien sûr affecte également la longueur de la course du batteur. Par voie de conséquence l’usure ovalise les perçages de la biellette et de la liaison du plongeur. Le tout mis bout à bout génère beaucoup de limaille et de perte de puissance.

Un circlip en “E” verrouille la liaison à la biellette. Souvent, elles sont manquantes sur ces vieux jeux, ce qui entraîne encore plus de perte de puissance. Un circlip en “E” ressemble à une rondelle ressort. Faites attention lors du retrait et de la mise en place, car elle risque de vous échappez et de disparaître à jamais au fin fond de votre atelier… Si vous n’avez pas de pince à circlip, insérez un petit tournevis sous le circlip et chassez-la. Utilisez votre main libre pour éviter qu’elle s’envole à l’autre bout de la pièce.

Gardez à l’esprit qu’il y a une biellette “gauche” et une biellette “droite” qui correspondent aux plaques de support “gauche” et “droite”.

La bobine est équipée d’un manchon en Nylon dans lequel le plongeur coulisse. N’essayez pas de le nettoyer… Jettez-le! Ça ne coûte que 40 “cents” et vous ne pourrez jamais retirez toutes les particules de métal noircie qui y sont incrustées, quelle que soit la méthode que vous comptez utiliser. Votre temps vaut plus que 40 cents alors mettez ces vieux trucs à la poubelle et prenez-en des neufs. Installez la bobine avec les pattes de soudage le plus loin possible de la butée d’arrêt, aussi vérifiez que le manchon soit inséré comme sur la photo.

Le nouveau contact de fin de course (EOS) est très différent de l’ancien. Sur l’ancien, il y avait une lamelle supplémentaire et un plot d’isolation en plastique. LA nouvelle version est bien moins épaisse et est dotée d’un morceau de papier isolant. Votre kit de restauration ne contient pas les vis de fixation du nouveau contact, aussi vous verrez rapidement que les anciennes vis sont trop longues.

Si jamais vous avez des vis pour contact #5-40 plus courtes, vous pourrez passer les prochaines étapes. A l’aide d’un petit tournevis, retirez quelques entretoises isolantes de l’ancien contact de fin de course (EOS). Ce dernier sera surement tellement usé et brûlé que vous n’aurez sûrement aucun remord à le cannibaliser.

Vous pouvez voir maintenant que les vieilles entretoises empêchent les vis de fixation de provoquer un court-circuit avec la bobine. Gardez à l’esprit que la bobine vibre et bouge, aussi gardez un bon espacement entre la bobine et l’extrémité des vis.

Revenons à Bally, ils avaient l’habitude de nous dire qu’il était important de maintenir le contact de fin de course (EOS) isolé des mécanismes sur ces premiers flippers électroniques. Bien entendu, 50% des jeux existant encore ont tous été bricolés et leurs EOS ne sont plus isolés, sans qu’apparemment cela n’ait endommagé l’électronique. Quoiqu’il en soit, même si cela n’est pas absolument nécessaire, la plupart des techniciens réparateurs souhaitent qu’un isolant soit présent sur ces contacts.

Autre chose, il existe un contact EOS mieux conçu (Réf 03-7811 chez PBR) ressemblant à ceux de Williams. Celui-ci est doté d’une lamelle ressort qui améliore la connexion électrique et donc renforce la puissance des batteurs. L’EOS de type Williams ne possède pas d’isolant, aussi faut-il en ajouter un.

Vous pouvez achetez un papier isolant prédécoupé chez PBR pour 30 cents ou, parce que vous avez oublié d’en commander un, vous pouvez le prendre sur le contact fourni dans le kit de restauration. Défaite l’empilage du contact à l’aide de votre ongle ou d’un petit tournevis.

Vous verrez que le papier isolant correspond exactement aux dimensions du contact Williams.

Ensuite, la bague en nylon est là pour éviter que les raquettes des batteurs ne raclent le plateau, et il est important de s’assurer que le mécanisme soit bien serré. Ne serrez pas les vis avec excés ou la sangle en plastique se rompra dans le mois qui suit.

Il est toujours plus facile de faire le montage du mécanisme sur établi. Vous pourrez utiliser un tournevis “Philips” #2 (cruciforme) comme axe de batteur de fortune pendant l’assemblage. Souvenez-vous que nous devons inverser le sens de la bobine afin d’éloigner les pattes de soudage de la butée d’arrêt. Cela aide à ce que les fils fins du bobinage ne se cassent pas, provoquant le fameux effet “mitraillette”… laissez un peu de mou sur les fils reliant la bobine au contact de fin de course. La bobine est soumise à des vibrations et nous ne souhaitons pas appliqué un stress aux pattes de soudage.

Faites coulisser le plongeur jusqu’à ce qu’il soit en butée manuellement et assurez-vous que le jeu d’espacement, entre les pastilles du contact de fin de course, fasse exactement 3 mm (1/8″), ni plus, ni moins.

Vous devrez peut-être bricoler un peu afin que les lamelles soient en contact franc lorsque le contact est au repos et avoir un jeu de 3 mm lorsque le plongeur est activé. Toutefois, ce sera plus facile de le faire mécanisme déposé, à plat sur un établi plutôt que dans le jeu… Il va falloir s’accrocher, cela prend un peu de temps pour obtenir le bon jeu.

Lorsque le contact de fin de course s’ouvre, la moitié de la lamelle stationnaire devrait se déplacer vers l’autre pastille. En fait, les pastilles devraient se pousser l’un l’autre, pas se toucher mollement.

Si vos batteurs ne frappent pas les butées d’arrêt avec force, lorsque vous rallumez votre jeu, dans 99% des cas vous n’aurez pas bien réglé le jeu du contact de fin de course et les pastilles du contact ne se touche pas avec assez de force. Vous pouvez ponter les 2 lamelles du contact à l’aide de pinces croco pour diagnostiquer des batteurs mous… Si dans ce cas, le batteur frappe comme une mule, c’est que les pastilles ne font pas un bon contact, sont sales ou cassées. De cette façon, vous saurez où se trouve le problème. Prenez soin de bien réinstaller les mécanismes “droit” et “gauche” à leurs emplacements respectifs et vous pourrez jouer sur votre flipper comme il a été conçu pour l’être.

9/ Installation de batteurs WPC sur Bally ou Stern 80

Pourquoi quelqu’un voudrait faire quelque chose comme ça?

22 balles de restauration à venir, des contacts EOS qui durent plus longtemps grâce aux bobines à enroulements parallèles, des butées d’arrêt qui durent plus longtemps, des liaisons qui durent plus longtemps, pas de ressorts de compression, un positionnement d’axe de batteur illimité, ou parce qu’en intervention sur site vous n’aviez que des mécanismes de batteurs WPC…

Nous avons été appelés pour réparer sur site un “Xénon” qui n’a pas arrêté de tourner pendant 35 ans. Le tenancier nous dit que les batteurs restaient en position activée même lorsque l’alimentation est coupée. Cela vous indique immédiatement que le problème est mécanique et qu’il faut refaire les batteurs.
Nous sommes intervenu sur ce jeu facilement 100.000 fois, aussi savions nous que les batteurs en ligne merdique sont généralement changés par des mécanismes standards qui sont bien meilleurs (pour le faire vous-même voyez le paragraphe 7).

Nous avons mis un kit de restauration Bally standard dans notre boite à outils (http://www.pbresource.com/rebuildkit.html#KT-BFLIP03) pour l’intervention… Lorsque nous avons soulevé le plateau, nous avons constaté avec horreur que quelqu’un avait remis des mécanismes en ligne!!! En bonus, le quelqu’un avait mis des vis à bois trop grandes pour fixer le support de la butée d’arrêt, bousillant complètement le dit support.

En général, si la plaque support est abîmée sur un Bally80, vous pouvez interchanger les plaques droite et gauche, afin de pouvoir utiliser les perçages non utilisés, malheureusement, cette astuce avait déjà été utilisée. Si nous avions été à l’atelier, nous aurions repercé et taraudé les trous pour passer à la taille supérieure… Mais nous étions à 40 minutes de voiture de l’atelier… La seule solution à disposition était ces mécanismes de batteur WPC.

Pour cette intervention, nous avons utilisé:

Il vous faut commander des mécanismes de batteur “droit” et “gauche”, car de Williams ne sont pas réversibles. Vous prendrez des bobines F-11630, car ce sont celles qui correspondent aux vieilles bobines Bally. Sinon, si vous faites le calcul, les bobines F-11630 sont plus puissantes que celles de Bally, mais celle de Bally sont alimentée en 43 volts alors que chez Williams c’est 50 volts. Le fait d’avoir une tension plus faible compense le fait que la bobine soit plus puissante.

Vous prendrez des butées d’arrêt A-1211 pour que les batteurs aient la même course que les anciens mécanismes. Vous prendrez des EOS haute-tension afin qu’ils ne soient pas endommagés par l’étincelage. Les nouvelles bobines en parallèle auront moins d’impact sur les contacts de fin de course, mais l’impact demeurera sur des contacts basse-tension.

Les nouvelles bobines en parallèle sont câblées différemment que celles en série des vieux Bally. Les nouvelles bobines en parallèle ont leur patte dédiée à la phase du côté gauche. Vous pourrez le voir, car sur celle-ci se trouvent reliés les fils, fin (maintien) et épais (activation), des spires de bobinage.

Il est toujours préférable de travailler sur établi, ce qui évite de faire tomber de la soudure dans tout le jeu. Reliez les contacts “fin de course” aux pattes appropriées de la bobine. Gardez à l’esprit qu’il s’agit d’une bobine en parallèle, aussi la patte dédiée à la phase (celle avec les 2 spires de bobinage, fin et épais) ne doit pas être reliée au contact EOS.

Les pattes de cette bobine sont plus petites que sur les bobines Bally, aussi avons-nous soudé les fils de l’EOS sous les pattes, ce qui laisse les œillets libres pour les fils d’alimentation (phase) et de retour. Avoir des œillets bien dégagés rend le soudage sous plateau bien plus aisé. Rappelez-vous que les pattes de la bobine doivent être positionnées à l’opposé de la butée d’arrêt.

Placez un tournevis #2 ou un axe de batteur dans le mécanisme et réglez le jeu du contact de fin de course. C’est 1000 fois plus facile de le faire sur établi.

Avant de revisser les nouvelles plaques support des batteurs au plateau avec les vis de fixation, vous devez vous assurer que la bague du batteur soit bien positionnée au centre du perçage du plateau. Vous ne parviendrez pas à assurer le centrage manuellement, la force des vis réalisant de nouveaux perçages tirera la bague dans une direction aléatoire.

Il y a plusieurs tubes/cabochons d’ampoules qui sont supposés se trouver derrière les cibles tombantes du “Xénon” et qui se trouvaient en fond de caisse. Nous en avons utilisé un, car il correspond exactement à la dimension du perçage du plateau laissant passer la bague. Après avoir vissé les plaques support, nous avons retiré les tubes. Au cas où celui-ci n’aurait pas correspondu au perçage du plateau, nous aurions ajouté quelques tours de scotch d’électricien.

Les plaques supports peuvent être tournées dans n’importe quelle direction afin d’éviter les inserts ou toute autre interférence avec une pièce sous le plateau. Les deux plaques n’ont pas besoin d’être orientée de la même manière. Devissez tout clip de maintien du câblage bloquant le positionnement de la nouvelle plaque support. Vous pourrez le refixer par la suite.

Vous préférerez réinstaller les raquettes de batteur Bally, car celles de chez Williams sont plus fines et la bille rebondira dessus lorsqu’elle passera dans le couloir “intérieur” (de retour). Le pire à propos des batteurs Bally, c’est qu’une toute installation préalable aura laissé une empreinte dans le métal de l’axe qui vous empêchera de modifier l’alignement des batteurs.

Si jamais vous essayez de déplacer légèrement la position de repos du batteur, la vis de fixation retrouvera l’empreinte pré-existante et ramènera le batteur dans l’ancienne position. Même si vous échanger les batteurs “gauche” et “droit”, certaines biellettes retrouveront les anciennes empreintes… ça craint.

Les nouvelles biellettes Williams enserreront les axes des batteurs plus haut, au-dessus des empreintes laissées précédemment. Vous pourrez ainsi modifier l’alignement des batteurs à votre guise pour les années à venir.

Vos nouveaux mécanismes ont, à présent, leurs bobines montées à 180° par rapport aux anciennes bobines, aussi ne vous laissez pas abuser par la position des fils. Il vous faudra peut-être couper plusieurs colliers de fixation en Nylon afin d’avoir assez de mou afin de pouvoir atteindre la nouvelle position des bobines.

La phase alimente les bobines d’un batteur à l’autre, aussi le fil est-il souvent doublé sur le batteur de gauche. Le fil de phase doit être rattaché à la patte où se trouve reliés les deux spires de bobinage (fil fin et fil épais). Le fil de retour doit être relié sur la patte latérale où est déjà relié le fil du contact de fin de course.

Vous pouvez toujours mesurer le 43 VDC avec votre multimètre pour déterminer quel est le fil de phase pour le cas où dans un jeu les mécanismes de batteurs étaient absents, des fils dont la couleur ne correspond pas aux schémas soudés en lieu et place ou toute autre bizarrerie que vous pourriez rencontrer.

Actionnez les mécanismes manuellement et assurez-vous que les fils n’interfèrent pas avec les pièces qui se meuvent. Fixer tous les fils avec des colliers Nylon pour éviter tout problème. Si vous trouvez que les batteurs sont un peu trop puissants, augmentez simplement le jeu du contact de fin de course d’un petit millimètre (1/16″) et vous verrez que la puissance s’en trouvera réduite.

Si vous trouvez que les batteurs sont un peu faibles, vous saurez que vos contacts de fin de course ne sont pas réglés correctement. Les pastilles de vos contacts EOS doivent exercer une pression ferme l’un contre l’autre. Voici l’installation au final.

Après ça, le flipper jouait parfaitement. Nous nous demandions même si les bobines, même en 43 Volts n’étaient pas un peu trop puissantes (ce qui nécessiterait d’augmenter légèrement le jeu des EOS), mais le jeu d’espacement était bien de 3 mm (1/8″).

Bien que le jeu ait encore ses grosses raquettes Bally, il avait de la pêche, et la précision chirurgicale des Williams. Plus la mollesse des Bally. Nous avons place des élastiques fins “TITAN” sur les raquettes, car les anciens étaient trop épais et faits pour de petits rebonds vers les couloirs “internes” (de retour).

Nous avons notifié les modifications dans le manuel du jeu afin que tout technicien devant intervenir sur ce jeu à l’avenir sache que ce qui avait été fait.