Spirit of 76 (Gottlieb, 1975)

7 octobre 2021 · 258 vues

Auteur : FRANCIS (Retro-flip.com)

LE SPIRIT OF 76, OU LE MYTHE AMERICAIN

Ce flipper est sorti juste à la fin de l’année précédant le bicentenaire de l’indépendance des Etats-Unis. Ce pays à l’histoire récente en tant qu’état « occidental », en faisant abstraction des indiens d’Amérique, propriétaires originels des lieux, retrouve son identité par le biais de ce flipper. On retrouve sur la glace frontale tout ce qui a fait la gloire militaire et technologique de ce pays, guerres mondiales exceptées :

les soldats de Georges Washington,

un trappeur style Davy Crocket,

le module LEM témoignant de la guerre spatiale entre ce pays et l’URSS après une course effrénée qui n’a vu la victoire des Etats-Unis que d’extrême justesse pour la conquête de la lune.

Les couleurs de l’Amérique, que l’on retrouve d’ailleurs sur notre drapeau national et sur le drapeau anglais, sont omniprésentes tant sur la glace frontale que sur le plateau de jeu et la caisse, idem pour les étoiles symbolisant le nombre d’états composant les Etats-Unis.
A noter l’attitude toujours joviale des personnages présents sur les glaces frontales Gottlieb.

Le décor du plateau est en osmose avec la glace, vive en couleurs avec la même dominante bleu blanc rouge. Le jeu est symétrique avec trois couloirs/trois bumpers, (du classique, donc)

deux couloirs latéraux, et deux rangées de drop targets 1776/1976 qui se font face, pour rappeler le thème du flipper.

Les couloirs situés au dessus des raquettes de flips sont identiques au Fast Draw.

Le trou central, très difficile d’accès offre sous conditions trois options. Remarquez la pièce métallique empruntée à un Bronco, plaquée sour le décor, pour éviter la casse.

le 2X bonus (4X en 3ème bille) en décomptant les bonus si la séquence A-B-C-D-E est complétée, l’extra-ball si les targets seules sont abattues, et le spécial en complément de l’extra ball et du multiplicateur de bonus si la séquence alpha complète les target. Le décompte de points, surtout en 3ème bille en 4X bonus, permet de ratisser les bonus obtenus et de repartir pour en engranger de nouveau en passant sur les pastilles rouges allumées sur le plateau, celles-ci étant allumées par l’extinction des couloirs alpha.

Le bumper rouge donne 100 points et les bleus 1000 points. Il est facile d’en profiter en jouant sur les bandes latérales ou celle au dessus du décor central. Il est par contre indispensable de bien maîtriser ce jeu rapide si l’on veut remonter en haut du plateau pour compléter les séquences ou « faire du bumper » car le passage est relativement étroit et viser au jugé sans contrôler se révèle rapidement « casse gueule », surtout si les caoutchoucs des targets sont découverts. Idem pour le Fast Draw, lorsque la bille gravite dans les secteur des 4 couloirs du bas, mieux vaut prendre l’initiative, garder « un coup d’avance » comme aux échecs et ne pas laisser le flip jouer, sinon, les caoutchoucs se chargeront de faire perdre la bille rapidement.

Le trou central est un Graal qui n’est pas conquis d’avance, mais quelle récompense parfois avec le décompte de bonus en 4 X (3ème bille, sinon 2 X bonus)… A noter que l’extra-ball ne fait pas remonter les targets lorsqu’on rejoue sa bille et mémorise les séquences, donc, toujours possibilité de faire des bonus sur les étoiles et l’extra-ball est de nouveau disponible une fois sur 3 dans le trou.

Certains exploitants « progressistes » modifiaient leurs jeux, et c’était souvent le cas sur les Spirit of 76. Parmi les nombreux exemplaires qui me sont passés entre les mains, j’en ai vu 3 sur lesquels le décor central et ses 4 supports avaient été enlevés, afin de faciliter la remontée de la bille. Mais inversement, le trou n’était plus bloqué par l’arrière et il devenait encore plus difficile d’y loger la bille, on ne peut pas tout avoir.

A noter la mauvaise idée de GOTTLIEB de placer le rollover qui désactive l’extra-ball juste devant le lance bille car en soulevant ce dernier et en lui donnant un coup sec, il était alors possible que la bille passe par dessus, comme on fait passer une boule de billard par dessus une autre, sans le toucher et donc sans désactiver l’extra-ball si le contact sous le plateau était réglé un peu juste… Sur le JACK IN THE BOX, pourtant antérieur, le rollover était tout en haut de la rampe de lancement ce qui était impossible à faire. Sur les flippers suivants, GOTTLIEB remédiera au problème et supprimera ce système, l’extra-ball se désactivant automatiquement entre chaque bille. Ce jeu extrêmement complet sous une apparence simple a eu beaucoup de succès, le nombre d’exemplaires produits en atteste.

Descendez bien entre les raquettes, sinon, gare à la claque